Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 09:47

C'est raté pour les fachos du clan Ayoub ! 500 à 600 natios pour plus de 2000 antifas et membres d'organisations de gauche.

Un défilé faf' bien polisson, presque la queue entre les jambes. Sans doute à Lille en ce 8 octobre une dynamique unitaire s'est enclenchée contre le retour de la peste brune. Mettons à profit l'exemple de cette contre manifestation et partout demain dans chaque rue, chaque quartier, chaque ville , chaque département, chaque région, unissons nous, nombreux, forts et fiers contre la montée nationale-fasciste.

Pour l'UPAC, Kyosen.

 

ci-dessous, 2 articles de presse.

 

 

Cinq cents extrémistes nationalistes se sont sagement montrés à Lille

dimanche 09.10.2011, 05:26 - PAR OLIVIER BERGER

 Du Grand-Palais à la place de Fives, l'ultradroite a montré son rejet du système avant de quitter les lieux dans le calme. PHOTOS CHRISTOPHE LEFEBVRE Du Grand-Palais à la place de Fives, l'ultradroite a montré son rejet du système avant de quitter les lieux dans le calme. PHOTOS CHRISTOPHE LEFEBVRE

| CORTÈGES |

Ils n'ont pas bougé une oreille bien dégagée et défilé calmement du Grand-Palais de Lille à la place de Fives. Cinq cents représentants des mouvances d'extrême droite, venus de la région, Paris, Besançon et de Belgique voulaient surtout se montrer.

 

La place Pierre-Degeyter dans le quartier de Fives à Lille tient son nom de l'auteur de l'arrangement musical de L'Internationale . Ce marxiste belge l'avait écrit en 1888 à la demande de Gustave Delory, du Parti ouvrier français et futur premier maire socialiste de France à Lille, en 1896. Il y eut donc hier une forme d'ironie à voir défiler l'ultradroite et ses skinheads nationalistes, révolutionnaires et identitaires sur de solides terres de gauche ouvrière.

      

La Maison flamande de Lambersart a servi de point de ralliement avant de rejoindre le départ de la manifestation, tenu secret jusqu'à l'ultime instant pour éviter toute confrontation. Les bus étaient même escortés par deux motards de la police nationale. Organisation carrée, pas un militant ne sortant du rang, pas un bras levé par inadvertance, la consigne était de marcher dans le calme. On a bien entendu un vieux slogan mussolinien « Europe, jeunesse, révolution », repris par un groupe de rock oï (skinhead). Mais l'heure n'était pas à la provocation gratuite. La présence sur le pavé paraissait amplement suffisante.

Les discours sous la pluie fine alimentèrent la machine à diatribes, mélange d'anticapitalisme-antimondialisation rouge et noir. Difficile d'y retrouver ses petits, un fil directeur (à part anti) et surtout pas le solidarisme, dont la Troisième voie de Serge Ayoub se réclame. Cette doctrine, rédigée principalement par Léon Bourgeois, un centriste et franc-maçon du Parti radical (Jean-Michel Baylet est solidariste), à la fin du XIXe siècle, célébrait le contrat de société et la solidarité. Il a inspiré les caisses de retraite, les mutuelles et même la Société des nations, l'ancêtre de l'ONU, jamais la révolution nationaliste. La récupération de Roger Salengro est du même tonneau.

Au détour du cortège, on aperçut Alexandre Gabriac. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais ce jeune homme, conseiller régional Rhône-Alpes, fut exclu du FN ce printemps après la publication de photos le montrant faisant le salut nazi devant un drapeau à croix gammée. Il se recycle donc.

À l'arrivée du cortège, la place de Fives n'avait jamais été aussi vide, si l'on excepte le solide dispositif de CRS alentour, chargé d'empêcher toute infiltration extérieure. La station de métro Fives était fermée. Les manifestants sont repartis en bus. Dans l'ordre.

 

Source: La voix du Nord.

 

 

 08/10/2011 à 23:07

Lille: manifestation d'extrême droite et contre-manifestation antifasciste 

Entre 1.600 et 2.500 personnes, selon la préfecture et les organisateurs, ont participé samedi à Lille à une "contre-manifestation antifasciste", tandis qu'une manifestation de groupes d'extrême droite a rassemblé 500 à 600 personnes.

 

Les autorités avaient prévu un important dispositif, policiers et gendarmes mobiles, ainsi qu'un hélicoptère, notamment afin que les participants des deux cortèges ne se croisent pas. Aucun incident notable n'a été signalé en fin de journée à l'issue des deux manifestations.

A l'appel d'une trentaine d'organisations d'extrême gauche et de défense des Droits de l'Homme, entre 1.600 à 2.500 personnes ont manifesté en clamant notamment "le fascisme ne passera pas", ou "dissolution des groupes fascistes".

"Hier, aujourd'hui, demain, résistance anti-fasciste", pouvait-on lire sur une banderole en tête de cortège, où des manifestants agitaient des drapeaux de la Ligue des Droits de l'Homme. Des anarcho-syndicalistes de la CNT (Confédération nationale du travail), des membres du NPA, du PCF, du syndicat SUD, de la CGT et de l'Action antifasciste étaient également présents.

"Politiquement, on les a écrasés", s'est réjoui auprès de l'AFP Manu - qui n'a pas souhaité donner son patronyme - de la CNT, rappelant que l'objectif des organisateurs était un rassemblement "d'ampleur".

Dans une autre partie de la ville, entre 500 (selon la police) et 600 personnes (selon les organisateurs) ont défilé en scandant des slogans comme "Europe, jeunesse, révolution", "Libre, social et national", ou encore "crise mondiale, solution nationale".

Lorsque des slogans comme "on est chez nous", "première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des mangeurs de cochon" ou "bleu blanc rouge la France aux Français" fusaient, Serge Ayoub, l'un des organisateurs et leader de "Troisième voie", a rappelé à l'ordre les troupes.

"On tient nos engagements, comme ça on n'a pas de problème avec la préfecture", a dit l'ancien chef des skinheads parisiens, enjoignant les manifestants à s'en tenir aux slogans "officiels".

"Nous sommes des socialistes de préférence nationale car la Nation est la seule défense face aux vampires de la finance internationale", a déclaré Serge Ayoub lors d'un discours en fin de manifestation.

Le cortège s'était ébranlé en fin d'après-midi derrière des banderoles "Front populaire solidariste", ou "Contre le mondialisme", certains manifestants tenant des drapeaux français ou belge.

Dans le quartier de Fives, presque tous les commerces avaient baissé leur rideau au passage du cortège, dont le mot d'ordre affiché était notamment la "défense de l'emploi".

Une partie des manifestants avaient les cheveux ras ou le crâne rasé.

L'itinéraire de la manifestation d'extrême droite avait été tenu secret jusqu'au dernier moment, afin d'éviter toute tentative de confrontation.

Dans chacun des cortèges, certains manifestants ont défilé visage masqué, et des fumigènes ainsi que des pétards ont éclaté.

 

Source: AFP.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".