Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 13:06

 

       Depuis plusieurs jours une lettre d'un racisme avéré et d'une lâcheté sans nom puisqu'anonyme est diffusée aux commerçants et artisans de la ville de Bourganeuf.

       Voilà bien où nous mène les entreprises de fausse « dédiabolisation » de l'extrême droite et de ceux qui, tout aussi lâchement que ces faux écrivains aux vrais airs de fachos et sous couvert de défendre la démocratie et la liberté d'expression, permettent aujourd'hui que l'immigré, le précaire, le SDF, le bénéficiaire du RSA ou des allocations, le chômeur, le sans papier, soit stigmatisé et traîné dans la boue la plus immonde du mépris de l'autre.

       Ce courrier, en plus d' être une honte envers le genre humain, est d'une couardise qui rappelle les heures les plus noires de notre histoire de France.

       Par conséquent, l'Union Prolétaire Antifasciste Creusoise soutient les élus municipaux de la ville de Bourganeuf dans la défense de tous les citoyens de leur commune et promeut auprès des citoyens d'origine Turque de Bourganeuf le concept frère de solidarité entre les peuples.

       L'Union Prolétaire Antifasciste Creusoise se joint aussi de la manière la plus solidaire à la déclaration faite et distribuée sur Bourganeuf et alentours par les organisations signataires.

 

L'UPAC.

 

 

Ci-dessous, la déclaration anti-raciste :

 

"Nous sommes tous d'ici et d'ailleurs
Réaction au courrier anonyme diffusé à Bourganeuf :
« Touche pas à ma France. Bourganeuf ne nous appartient plus »
En France comme ailleurs, la crise économique et sociale favorise une offensive sécuritaire,
xénophobe, islamophobe et raciste qui ampute les droits et libertés des citoyens et des résidents
étrangers.
Les propos stigmatisants de dirigeants politiques de la droite et de l’extrême droite, soutenus par des
intellectuels et des journalistes, légitiment et banalisent les pratiques racistes de plus en plus
fréquentes parmi les forces de l’ordre, notamment, mais également dans la population :
un courrier anonyme diffusé à Bourganeuf désigne des personnes d'origine turque vivant à
Bourganeuf à la vindicte des auto-proclamés « vrais Français ».
« On ne se sent plus chez nous »
Identité nationale et communautarisme
L’identité nationale, ça n’existe pas. La nation, groupe d’hommes et de femmes, est une entité en
constante évolution, vivant selon des lois et des valeurs qui se réinventent au cours du temps. Dans
l’histoire, on observe que la notion d’identité nationale apparaît dans les moments de crise, comme
outil de défense.
À cette notion d’identité nationale, on accole souvent une peur : le communautarisme. Ce mot,
inventé dans les années 1980, désigne le repli de populations sur leurs valeurs, leurs communautés,
leurs langues, leurs religions.
Nous sommes tous des communautaristes en puissance : lorsqu’un Français se trouve à l’étranger, il
cherche souvent à retrouver des compatriotes pour manger du fromage ou parler français. Pourtant,
dans les médias et dans les esprits, ce terme est automatiquement associé aux groupes de religion
musulmane. Le mot communautarisme est traître : on croit qu’il désigne un fait (le repli sur ses
valeurs) mais il désigne plutôt un groupe de population dont on a peur.
Au lieu de chercher des boucs émissaires, il nous faut identifier les véritables raisons de la crise que
nous traversons aujourd’hui.
Les lois et mesures discriminatoires et sécuritaires s’accumulent. De nombreuses déclarations
désignent les immigrés, les sans-papiers, les Rroms et les chômeurs comme les membres des
nouvelles classes pauvres, donc dangereuses.
50 ans après la guerre d'Algérie et les indépendances, les habitants français et étrangers des
quartiers populaires, et les jeunes, surtout s’ils sont originaires du Maghreb et d’Afrique noire, sont
toujours considérés comme des ennemis intérieurs.
Nous ne tolèrerons pas que des « Français » vigilants, qu'ils soient nos
voisins ou pas, mettent en place un système de stigmatisation et de délation
Non au racisme et aux idéologies d’exclusion !
Oui aux libertés individuelles et collectives !
Pour l’amitié et la solidarité entre les peuples !"


Signataires : Amis du chant de l'eau, ATTAC23, Cercle citoyen altermondialiste antilibéral (2C2A), Cimade, Creuse-Citron, Délégués départementaux de
l'éducation nationale (DDEN), Europe écologie les verts, Fédération de parents d'élèves (FCPE), Fédération syndicale unitaire des enseignants (FSU),
Ligue des droits de l'homme, Mémoire à vif, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), Mouvement de la paix, Parti de
gauche, Union prolétaire antifasciste creusoise (UPAC), Union pacifiste (groupe Limousin), La Vache qui...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".