Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 13:08
>

> Depuis le début de l’année, un mouvement d’extrême droite basé à Paris et qui est en plein développement s’infiltre dans les mouvements sociaux, filmant et interviewant des militants pour alimenter sa webTV, très active. Issu du mouvement des Indignés (déjà connu pour sa complaisance avec l’extrême droite et les conspirationnistes [1]), Le Cercle des Volontaires – c’est son nom – s’est par exemple rendu avant les vacances sur une manifestation de soutien aux étudiants québécois.

> Fin août, ses membres sont allés à l’université d’été des Alternatifs rouges et verts où ils ont pu tranquillement filmer un débat en présence de responsables du Front de gauche – dont Clémentine Autain – [2], puis interviewer longuement des militants [3], notamment Vincent Liegey du Parti pour la décroissance (aussi connu pour son appartenance à l’association conspirationniste ReOpen911 [4]), Fathi Chamkhi (porte-parole de RAID ATTAC / CADTM Tunisie), un militant grec et même un professeur français d’origine syrienne anti-Assad, Fouad Al Katrib, pour donner le change.

> Ils ont aussi donné la parole récemment à Xavier « Reulou » Renou des Désobéissants au court d’un entretien-fleuve de presqu’une heure [5], ainsi qu’à l’inévitable Benjamin Ball, porte-parole des Indignés parisiens [6]. Il est à noter d’ailleurs que, fidèle à sa tradition de recyclage permanent et sans fondement des idées des autres [7] et alors qu’il est interviewé par une webTV dont la ligne éditoriale nationaliste, pro-dictatures, conspirationniste et antisémite devrait lui être connue, Ball ose tenir un discours se voulant internationaliste, antifasciste et même anti-rouges-bruns, tout en proclamant son admiration pour Etienne Chouard. Comprenne qui pourra...

> Enfin, Eric Hazan [8] ou Edwy Plenel [9] se sont eux aussi laissés prendre au piège [10], ainsi qu’Anne-Cécile Robert du Monde diplomatique (qui y tient tout de même des propos ambigüs sur l’anti-impérialisme et les « guerres humanitaires ») [11].

> Outre le nom et le logo (une cocarde tricolore) de ce groupuscule, qui auraient dû mettre la puce à l’oreille de gens prétendant connaître l’extrême droite et lutter contre elle, un rapide coup d’oeil à la liste des interviewés suffit pour se rendre compte de son orientation :

> - L’ex-humoriste Dieudonné (qu’on ne présente plus) [12] ;
> - Le haut fonctionnaire François Asselineau, chef de l’Union populaire républicaine (UPR), parti souverainiste dont les militants se définissent eux-mêmes comme des « nationaux » et des « patriotes » [13] ;
> - Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan [14] ;
> - Charles Simon, cadre du Bloc identitaire [15] ;
> - L’ineffable Jean Bricmont, intellectuel belge connu et reconnu pour son soutien indéfectible aux négationnistes et aux dictatures de Kadhafi et d’Assad (sous couvert d’antisionisme, d’anti-impérialisme et de défense de la liberté d’expression) [16] ;
> - Jacob Cohen, ami du précédent dont les écrits et déclarations sont relayés par toute la fachosphère (Cercle des Volontaires, Egalité et Réconciliation, Olivia Zemor et Europalestine) et qui est décrit par le site antifasciste Opération Poulpe comme un « mythomane se prétendant ancien franc-maçon et dévoileur du grand complot des sayanim (en gros l’ensemble des Juifs de la diaspora presque tous agents du sionisme sauf Jacob Cohen et quelques autres) » [17] ;
> - Encore parmi les amis de Jean Bricmont, le « journaliste » belge Michel Collon [18] , interdit de conférence à la Bourse du Travail il y a quelques mois pour son soutien aux dictateurs arabes [19] ;
> - Et enfin, toujours de la même bande, Pierre Piccinin, qui soutenait le régime de Bachar Al-Assad jusqu’à ce qu’il ne se fasse torturer par ses milices [20] ;
> - Piero San Giorgio, le survivaliste préféré d’Alain Soral [21] ;
> - L’avocat Jacques Vergès, qui a défendu le nazi Klaus barbie, le négationniste Roger Garaudy, des dirigeants khmers rouges et qui est connu pour son soutien aux dictateurs des pays du Sud et notamment africains [22] ;
> - Le « philosophe » médiatique et ultrasioniste Alain Finkielkraut, connu pour ses prises de position réactionnaires, anti-jeunes (surtout s’ils sont issus des classes populaires) et islamophobes et qui est présenté par le Cercle des Volontaires comme étant « de gauche » [23] ;
> - Le complotiste souverainiste Etienne Chouard [24] ;
> - Stéphane Guyot, leader du Parti du Vote blanc qui est en lien avec les néo-fascistes de La Dissidence [25] ;
> - Le sarkozyste « social-libéral » Nicolas d’Héré, porte-parole du micro-parti associé à l’UMP « Gauche moderne » et invité à « débattre » face à François Asselineau au Café de Flore (lieu rebelle par excellence) [26] ;
> - Divers responsables du mouvement « Pas en notre Nom », dont Le Cercle des Volontaires est membre, et qui s’est illustré par sa participation récurrente à tous les événements (manifestations, débats) de soutien à Bachar Al-Assad de ces derniers mois [27] ;
> - Des Ivoiriens pro-Gabgbo et des réseaux panafricains comme le CRI panafricain, qui tous soutiennent les dictateurs africains supposés « anti-impérialistes » (dont Kadhafi) [28] ;
> - etc.

> On y trouve également un article sur la Syrie du barbouzard antisémite russo-israélo-suédois Israël Shamir [29], traduction du site rouge-brun américain Counterpunch dont il est un habitué [30].

> Côté réseau, le Cercle des Volontaires se dit proche ou membre des Indignés, de We Are Change, (association conspirationniste d’extrême droite proche de ReOpen911 et d’Egalité et Réconciliation en compagnie de laquelle il a rencontré Dupont-Aignan) ; de l’ARSIN (Association républicaine pour le socialisme et l’indépendance nationale, un réseau souverainiste rouge-brun) ; du Collectif Pas en Notre Nom, du site complotiste Le Grand Ecart, du Gri-Gri International (qui a une ligne pro-Gabgbo), etc. [31] Il faudrait ajouter à cela le bras droit de François Asselineau, Erick Bozz Mary, gestionnaire de Transgressif, entreprise de vente en ligne de t-shirts et autres produits dérivés nationalistes, qui édite justement des t-shirts frappés du logo du Cercle des Volontaires [32].

> Récemment, le Cercle des Volontaires a signé un appel du Comité Valmy (un groupuscule souverainiste rouge-brun) contre une éventuelle intervention militaire occidentale en Syrie, aux côtés de tout ce que le web francophone compte de rouges-bruns et de défenseurs d’Assad [33] : le PRCF (Pôle pour un Renouveau communiste en France) et plusieurs de ses militants et cadres, les Clubs « Penser la France » et leur président Jean-Luc Pujo, l’Appel franco-arabe (qui compte parmi ses responsables le négationniste Bruno Drweski), le site complotiste Wikistrike, l’association marseillaise Comaguer (Comprendre et Agir contre la Guerre, dont on retrouve les écrits sur les sites confusionnistes Legrandsoir.info, Mondialisation.ca, Michelcollon.info, etc. et qui diffuse des écrits du site d’extrême droite pro-Milosevic Balkans Infos), etc.

> Parmi les signataires individuels de cet appel, on compte des militaires et ex-militaires de haut rang, Pierre Lévy (rédacteur en chef de la revue rouge-brune Bastille-République-Nations, qui compte dans son comité de rédaction Bruno Drewski et un cadre de l’UPR), Thierry Meyssan, Bahar Kimyongür (un proche de Michel Collon), Jean-Pierre Robert (administrateur du site Palestine-Solidarité, qui diffuse de nombreux écrits antisémites), des syndicalistes (notamment du Front syndical de classe), encore Bruno Drewski, les incontournables négationnistes Ginette Skandrani et Maria Poumier, le militant national-socialiste Vincent Vauclin (leader de La Dissidence) [34], un cadre de Solidarité et Progrès (la secte politique de Jacques Cheminade et Lyndon LaRouche), le négationniste Francesco Condemi (responsable de la maison de production de films dieudonnistes Clap36 dont la dernière production, Main basse sur la Mémoire, est un hommage à Robert Faurisson), l’historienne stalinienne Annie Lacroix-Riz (membre du PRCF et du Front syndical de classe), des membres de l’UPR, un porte-parole départemental du M’Pep (Mouvement pour une éducation populaire, dissidence d’Attac), un sympathisant et un membre d’Egalité et Réconciliation, Mireille Delamarre (responsable du site antisémite et conspirationniste planetenonviolence.org), etc.

> Dernièrement, le Cercle des Volontaires a également relayé un appel du POI (Parti ouvrier indépendant) contre le TSCG (traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance), co-signé par le PRCF, la Gauche communiste (une tendance du PCF) et le M’Pep. Le Cercle des Volontaires invite même ses lecteurs à lui envoyer leurs signatures.

> Pour finir, voyons un peu le CV politique des deux principaux responsables et co-fondateurs de ce site, Jonathan Moadab et Raphaël Berland, dit « JahRaph » :

> - Le premier se prétend « journaliste indépendant » et « robespierriste ». Mieux : il n’est pas loin de se prend pour Robespierre lui-même, lui empruntant en toute modestie son surnom : c’est ainsi qu’on peut le suivre sur Twitter @l_incorruptible [35]. C’est un grand admirateur de Gilad Atzmon, le « Juif qui se hait lui-même et fier de l’être » (c’est lui qui le dit), auteur d’un récent pamphlet antisémite d’une rare violence, La parabole d’Esther, préfacé par Jean Bricmont et dont Moadab fait abondamment la publicité sur son blog personnel, Gazette d’un robespierriste (anciennement Gazette d’un humaniste) [36]. Parmi ses conseils de lecture : Alain Benajam (administrateur jusqu’en 2008 du Réseau Voltaire de Thierry Meyssan), le conspirationniste Allain Jules, Gilad Atzmon bien sûr, Emmanuel Ratier (théoricien d’extrême droite spécialisé dans l’étude des « lobbys »), la journaliste suisse antisémite Silvia Cattori, La Dissidence de Vincent Vauclin, Etienne Chouard, la webTV complotiste d’extrême droite Independenza WebTV (qui débarque elle aussi à l’occasion dans nos manifs [37]), etc. Il aime se balader avec un drapeau français lors des manifs contre les traités européens, comme ici devant le Sénat contre le Mécanisme européen de stabilité (MES) :

>

> - Le second se dit membre tout à la fois du Cercle des Volontaires, des Indignés, de l’UPR, de l’Association pour une constituante (qui est un infâme gloubi-boulga citoyenniste) et d’une association inter-religieuse, Inter Accueil Essonne. Lui met en lien sur son blog Black Marianne [38] l’UPR (rebaptisée Union pour la République – le pauvre ne connaît même pas le nom du mouvement auquel il dit appartenir), l’ARSIN, Réelle Démocratie Paris (les Indignés) et l’Association Pour une Constituante. On le voit ici interviewer une gbagbiste :

>

> Le Cercle des Volontaires prétend militer « pour une information libre et indépendante », « pour l’unité républicaine » et « pour le débat démocratique sur les alternatives possibles au système actuel et à ses nombreuses dérives (sociales, écologiques, …) » [39]. On le voit, son discours est ultra-citoyenniste, et c’est en cela qu’il peut être entendu et accueilli favorablement par tous les bons « citoyens » de la gauche « alter ». La proximité de ces deux discours est d’ailleurs en soi un signe démontrant l’impasse que représente le démocratisme radical [40].

> De fait, les uns comme les autres n’auront au fond aucun mal à se reconnaître dans le slogan mis en avant par les petits bourgeois apprentis fafs du Cercle des Volontaires : « Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise », qui, en rejoignant le fameux slogan « ni gauche ni droite » cher à l’extrême droite (mais aussi aux Indignés) constitue une négation complète de la lutte des classes et donc de la lutte tout court (puisqu’il ne saurait y avoir de lutte que des classes), « l’alternative » à construire étant dans l’un et l’autre cas non une rupture avec le capitalisme, mais un alter-capitalisme [41].

> Comme les autres médias d’extrême droite qui investissent le terrain de l’information « indépendante » et même « alternative » (Independenza WebTV, Enquête et Débat), le Cercle des Volontaires se gargarise de « liberté d’expression » et, afin de faire croire qu’il n’est pas ce qu’il est, donne volontiers la parole à ses adversaires ou prétendus tels. C’est pourquoi il est important, si on les croise en manif ou dans n’importe lequel de nos lieux de lutte, non seulement de ne pas répondre à leurs questions afin de ne pas leur accorder de crédit militant, mais encore de tout faire pour les en chasser.

> Il est urgent également, pour contrer ce type de mélange des genres malsain – hélas appelé à se développer à l’aune de la crise – de construire un troisième camp réellement anticapitaliste qui se situe en rupture avec le démocratisme radical et combatte tout à la fois ce dernier, la gauche sociale-démocrate, la droite et l’extrême droite, avec des armes adaptées pour chacun de ces courants [42]. Sur le terrain international, ce troisième camp, logiquement anti-nationaliste et anti-étatiste, devra se situer dans le refus du chantage au « choisis ton camp, camarade » : car entre des régimes autoritaires ou dictatoriaux et des guerres impérialistes, nul choix n’est possible, sinon celui de la lutte internationale des travailleurs et travailleuses.

> On ne débat pas avec l’extrême droite, on la combat ! Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! Pour un antifascisme anticapitaliste ! Pour un anticapitalisme authentique !

> Des antifascistes parce qu’anticapitalistes.


> Notes (Les liens vers les sites fafs et démocrates radicaux ont été désactivés)

> [1] Voir ici, ou encore .

> [2] youtube.com/watch ?v=-dl1PM03aCs

> [3] cercledesvolontaires.fr/ ?p=2601

> [4] our rappel, sur ReOpen911, voir ici.

> [5] cercledesvolontaires.fr/ ?p=2438

> [6] cercledesvolontaires.fr/ ?p=2481

> [7] Voir quelques précédents ici, , ou encore là : leblogdumexicain.over-blog.com/article-de-l-indignation-chez-l-autruche-precedee-d-une-petite-erreur-de-casting-88212115.html

> [8] cercledesvolontaires.wordpress.com/2012/06/26/eric-hazan-pour-un-etat-unique-en-israel-palestine/

> [9] cercledesvolontaires.wordpress.com/2012/04/04/edwy-plenel-est-un-ennemi-de-la-liberte-de-la-presse/

> [10] À sa décharge, Plenel a été pris au dépourvu et a eu l’intelligence – qu’on aurait attendue de plus « radicaux » (autoproclamés du moins) que lui – de refuser de répondre à leurs questions, dont le propos était de reprocher à Mediapart son soutien à la révolution syrienne.

> [11] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1301

> [12] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1304

> [13] cercledesvolontaires.fr/ ?tag=asselineau C’est dans cette vidéo qu’Erick Bozz Mary, bras droit d’Asselineau, définit son parti comme un rassemblement de « nationaux » et de « patriotes », termes plébiscités à l’extrême droite pour s’auto-définir (à 08:50 environ) : dailymotion.com/video/xmsx0c_congres-national-upr-equipe-idf-questions-reponses-le-rassemblement-le-militantisme_news Sur l’UPR, voir par exemple la série d’articles que lui a consacré le site Rebellyon ici, et .

> [14] cercledesvolontaires.wordpress.com/2012/03/22/dupont-aignan-et-lunion-europeenne-on-na-pas-a-sortir-du-continent-ou-on-est/

> [15] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1020

> [16] cercledesvolontaires.fr/ ?tag=jean-bricmont

> [17] http://operationpoulpe.blogspot.fr/...

> [18] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1041

> [19] Sur cette affaire, voir ici.

> [20] cercledesvolontaires.fr/ ?p=917

> [21] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1169

> [22] cercledesvolontaires.fr/ ?p=841

> [23] cercledesvolontaires.fr/ ?p=888

> [24] cercledesvolontaires.fr/ ?p=145 Sur Chouard, voir ici et surtout .

> [25] cercledesvolontaires.fr/ ?p=171 Ce monsieur a déjà donné une interview à Perspectives, la revue de La Dissidence (voir note 34). Ce groupuscule lui a d’ailleurs écrit, ainsi qu’à François Asselineau, une « lettre ouverte » sur l’abstention à l’occasion des dernières élections, à laquelle Guyot a répondu, montrant que le dialogue existe bien entre ces deux formations. Par ailleurs, Le Parti du Vote blanc compte parmi ses militants Charles Aissani, ancien briseur de grèves du CPE, membre de ReOpen911 et des Indignés (voir ici).

> [26] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1009

> [27] Ici : cercledesvolontaires.fr/ ?tag=pas-en-notre-nom et là : cercledesvolontaires.fr/ ?p=1186

> [28] cercledesvolontaires.fr/ ?tag=cote-divoire

> [29] cercledesvolontaires.fr/ ?p=1671

> [30] C’est sur site qu’il avait « révélé » que l’une des femmes qui accusent de viol son ami Julian Assange (Shamir travaille avec Wikileaks) serait en fait une agente de la CIA, information reprise ensuite sans vérification aucune par l’ensemble de la presse. La biographie du personnage vaut le détour. Nous vous conseillons sa version Wikipedia anglaise, plus détaillée que la française : http://en.wikipedia.org/wiki/Israel...

> [31] cercledesvolontaires.wordpress.com/actualites/reseau-reel/

> [32] transgressif.spreadshirt.fr/p3

> [33] comite-valmy.org/spip.php ?article2760

> [34] Sur La Dissidence, voir ici et .

> [35] Le terme « Volontaires » utilisé dans la dénomination du groupuscule est d’ailleurs très certainement une référence aux soldats de l’An II de la Révolution, sans doute sur une idée de Jonathan Moadab.

> [36] jmoadab.wordpress.com

> [37] Par exemple le 21 juin dernier, lors de la fête de la musique, au concert anticarcéral : independenza-webtv.com/2012/06/23/concert-rap-pour-denoncer-les-violences-detat-police-prison/

> [38] blackmarianne.blogspot.fr/

> [39] cercledesvolontaires.fr/ ?page_id=818

> [40] (Re)lire à ce sujet « L’impasse citoyenniste » sur Infokiosques et le livre de Roland Simon Le démocratisme radical, paru en 2001 aux éditions Senonevero. Sur le même sujet, lire aussi le n°17 (septembre 2001) de la revue Théorie communiste.

> [41] Cette « alternative » ne peut se réaliser dans le cadre du capitalisme, d’ailleurs rebaptisé « néo-libéralisme », et a pour but de sauver ce dernier, souvent en prônant un retour à une forme d’Etat fort (qu’il soit « social » pour les « alter » ou « autoritaire » pour les fafs, les deux se rejoignant chez les rouges-bruns) et au « cadre national ». Par rapport aux libéraux, seules certaines recettes pour réussir ce sauvetage changent, mais le fond reste le même.

> [42] Et qu’on ne nous fasse pas écrire ce que nous n’avons pas écrit : non, les démocrates radicaux et autres citoyennistes ou les socio-démocrates ne sont pas des fascistes. Nous nous attachons seulement à montrer les ponts idéologiques qui peuvent parfois exister entre eux, et à démontrer la logique idéologique qu’il y a à ce que de tels ponts ce créent.


Source: indymedia

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".