Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 22:31

Une lutte d’intérêt général
pour refuser une baisse des salaires de 25%

 

7 semaines de grève aux Fonderies du Poitou

 

 

Cette lutte a besoin de la solidarité et d’un élan national pour gagner et dénoncer un comble de mensonges et d’injustices et de gâchis industriels.

Ensemble pour gagner,la Fédération de la métallurgie, avec les salariés de Châtellerault, toutes les Unions départementales CGT de la région Poitou-Charentes, appellent les salariés à manifester

 

le 20 octobre à 14h30 à Châtellerault
en se rassemblant devant l’usine des Fonderies du Poitou
zone industrielle Saint Ustre – 86220 Ingrandes

 



La FTM CGT, avec ses syndicats de l’automobile, appellent à faire du 20 octobre une journée d’actions et d’arrêts de travail pour exiger partout l’ouverture de négociations sur les salaires.

C’est la bonne réponse à tous ceux qui prêchent l’austérité et les pressions sur les salaires pour opposer les salariés entre eux avec la menace permanente des délocalisations qui détruisent notre industrie et nos emplois.

 

Ca suffit de ne pas pouvoir vivre de son travail et de se voir imposer mépris et sacrifices.

 

Cette exigence et cette révolte servent de drapeau aux salariés des Fonderies qui ont vécu l’externalisation, censé assurer leur avenir du groupe Renault qui était censé assurer leur avenir.

Au départ le groupe Montupet repreneur s’est engagé à ne pas toucher aux acquis et aux salaires… Ils tournent autour de 1 700 euros avec 30 ans d’ancienneté c’est loin d’être un privilège.

18 mois après, le groupe Montupet renie ses engagements et exige une baisse des salaires de 25% en menaçant de ne plus alimenter l’usine en charge de travail.

 

Renault, le donneur d’ordres, est aux abonnés absents et décline toutes responsabilités.

Faute de faire plier les salariés en lutte, le groupe Montupet décide d’engager une procédure de redressement judiciaire devant le tribunal de commerce.

 

C’est un vrai scandale industriel !

Le groupe Montupet réalise pour les 6 premiers mois 2011, 30% de chiffres d’affaires en plus et améliore son résultat financier de 23%.

Mais ils en veulent toujours plus !

C’est inacceptable d’autant que Renault, donneur d’ordres, totalise aussi des profits conséquents.

Rien n’aura été épargné aux salariés des Fonderies de la part de la direction qui pour justifier ses choix en faveur des actionnaires n’a pas hésité à mentir.

Elle a prétendu que les procédés technologiques notamment la « basse pression », utilisés sur le site étaient dépassés et que la qualité n’était pas au rendez-vous pour justifier du même coup ses investissements en Bulgarie.

 

L’action unie et les démarches communes de la CGT Renault et celle des Fonderies auront battu en brèche tous les faux arguments de la direction. Les bureaux d’études Renault et Châtellerault ont démontré que les technologies en cours étaient porteuses d’avenir, utilisées par d’autres constructeurs, elles pouvaient même se révéler plus performantes et moins polluantes.

Les éléments révélés par la CGT sont incontestables. Ils ont contraint le ministre de l’industrie, le cabinet du premier ministre, le préfet à condamner publiquement la stratégie du groupe Montupet.

Le soutien de l’opinion publique et l’émotion des populations devant ce diktat financier a même conduit le préfet à refuser de mettre une salle à disposition de la direction pour ne pas être associé à cette injustice.

Fort du soutien qui s’exprime, la lutte continue depuis 7 semaines, elle met en difficulté le groupe Montupet qui joue la montre et le gouvernement qui pratique double jeu.

 

En effet, le gouvernement a les moyens d’obliger Montupet et Renault à s’asseoir à la table des négociations et que soit retiré le plan de baisse des salaires.

En agissant pour nos salaires, dans nos lieux de travail et en nous rassemblant à Châtellerault le 20 octobre, nous unirons nos forces pour refuser le recul social.



Tous ensemble, on va gagner.

 Le 13 octobre 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans syndicats
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".