Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:37
  Les imposteurs
Donc, le directeur de l’aéroport de Limoges, licencié la semaine dernière, serait un imposteur. Faux CV, pas les qualifications requises, beau costard et présente bien, baratine et embrouille qui veut bien l’écouter. Il prétendait avoir participé à toutes les dernières guerres comme pilote de chasse. Quel culot ! Scandaleux ! Inadmissible ! Il a été viré illico presto.
Beau costard, parle bien, semble s’y connaître, sourire commercial… Vous en avez déjà croisé plus d’un : celui qui va vous refourguer une bagnole pourrie mais que vous remercierez, convaincu d’avoir fait la bonne affaire.
Beaux costards, parlent bien, ils vous ont vendu, depuis des années, LE système économique parfait : « Il n’y a pas mieux, tout le monde s’y enrichit, nous allons toujours vivre mieux, consommer plus, c’est le bonheur assuré pour vous et votre petite famille. N’allez surtout pas voir ailleurs, c’est forcément moins bien ! » Et puis, voilà que le système a le hoquet, puis des soubresauts, il fume un peu et se déglingue, vous laisse sur le bord du chemin. Et devant vous, il y a plein de gens qui continuent, persuadés d’être dans le meilleur système possible, celui qui ne tombe jamais en panne, aussi sûr qu’une centrale nucléaire française.
Puis la catastrophe arrive : le système idéal était un mirage, une utopie. Par millions, il nous broie, nous jette, nous considérant comme une simple variable dans le graphique de la course aux profits.
Arrivent de beaux costards, parlant bien, sourires commerciaux, qui veulent vous vendre leurs solutions. Ils savent comment réparer le système. Sur leurs CV, ils ont fait de grandes écoles de gestion, ils savent compter, mais ils protègent les banquiers, les financiers. Sur leurs CV, il est écrit qu’ils parlent et agissent en notre nom, au nom de la Communauté européenne. À l’époque, ils l’ont vendue, l’idée européenne, avec l’argument qu’il n’y aurait plus de guerre… « L’Europe, c’est la paix. » Et c’est quoi exiger une baisse de 20 % sur les salaires minimums grecs (le portant à 600 euros bruts, soit 480 nets) et les geler pour trois ans ? Les autres salaires ayant déjà perdu de 30 à 50 %. Les retraites complémentaires étant baissées de 15 %. La malnutrition fait des ravages parmi les enfants de l’école primaire, la faim fait son apparition, surtout dans les grandes villes du pays dont le centre est désormais occupé par des SDF misérables, affamés et en haillons. Le chômage atteint désormais 20 % de la population et 45 % des jeunes (49,5 % pour les jeunes femmes). Les services publics sont liquidés ou privatisés avec comme conséquence que les lits d’hôpitaux sont réduits (par décision gouvernementale) de 40 %, qu’il faut payer très cher même pour accoucher, qu’il n’y a plus dans les hôpitaux publics de pansements ou de médicaments de base comme de l’aspirine. L’État grec n’est toujours pas capable, en janvier 2012, de fournir aux élèves les livres de l’année scolaire commencée en septembre passé. Le nombre de tentatives de suicide s’accroît à une vitesse hallucinante. Enfoncer un peuple dans la misère noire, le faire régresser sur tous les plans, casser son système de santé, ce n’est pas lui faire la guerre ? Les riches sont en guerre contre nous.
Le Premier ministre grec, Lucas Papadémos, il a quoi d’écrit sur son CV ? Ancien gouverneur de la Banque centrale grecque de 1994 à 2002. C’est un banquier ! Il a trafiqué les comptes de l’État avec la banque Goldman Sachs et organisé l’entrée de la Grèce dans la zone euro. Il était vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) jusqu’en 2010. Normal qu’il exige l’application de la rigueur, avec la BCE et le Fonds monétaire international ! Le peuple doit payer pour renflouer les créanciers, les banquiers. Au Portugal, en Italie, c’est la même chose. Bientôt en France aussi.
Sur les CV des politiciens, il y a écrit qu’ils travaillent pour le bien commun, pour leurs concitoyens. Mais c’est le bien commun qu’ils pillent pour enrichir quelques-uns ! Ces imposteurs-là, on les vire quand ? 
Source: Le monde libertaire.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".