Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 16:32
  Suite à leur victoire vendredi dernier, 19 août, sur l'épreuve du 1000 mètres au championnat du monde de canoé-kayak disputé en Hongrie, les allemandes Anne Knorr et Deborra Niche ont eu la surprise d'écouter sur le podium l'hymne national allemand de l'époque nazie.
   Le "Deutschland uber alles" (l'Allemagne au dessus de tout) remplaçait pour l'occasion l'hymne officiel de l'Allemagne, le "Einigkeit und Recht und Freiheit" (Unité et droit et liberté).
       Les deux médailles d'or et les spectateurs étaient très mal à l'aise,l'entraineur Rainer Kiessler fit part au micro de la télévision allemande de sa consternation. Et le commentateur évoquera en direct un "scandal".
    Ces controverses ou quiproquos peuvent être accidentels mais portent sur eux une symbolique forte, et tiendrait du fait que l'hymne allemand et l'hymne national-socialiste ont pour origine commune le "Deutschlandlied" (Chant des Allemands) mais sans employer les mêmes couplets, les mêmes strophes.
      le régime nazi n'a fait que réutiliser et réinterpréter un chant déjà bien présent et prégnant dans la culture allemande depuis son élévation au rang d'hymne en 1922 par le premier gouvernement social-démocrate.
       Quelques semaines après s'être emparés du pouvoir, les dirigeants nazis firent de "Deutschlandlied" plus précisément de sa première strophe un chant de combat pour les SA (organisation paramilitaire nazie): le "Deutschland, uber alles" précédait officiellement le "Horst-Wessel-Lied", l'hymne des SA.
       A cet égard, depuis 1945, une loi allemande interdit de chanter ou jouer le "Horst-Wessel-Lied" en public.
       Dans la symbolique de la culture allemande et bien qu'aucune loi ne proscrive l'utilisation de la première strophe, les propos "Deutschland uber alles" sont associés au "Horst-Wessel-Lied" et à l'idéologie national-socialiste : supériorité de la race dite "aryenne", hégémonie géographique de l"espace vital" du IIIe reich.
        Il faut attendre 1952 pour que le morceau initial de Hoffmann Von Fallersleben redevienne l'hymne national. mais seul le troisième couplet sera chanté les deux premiers étant discrédités par la dictature nazie qui avait bien vu ce qu'elle pouvait tirer d'une telle ambiguité.
 En effet, comme le souligne Elsa Clairon en 2004, il y a un malentendu sémantique sur la traduction originale ou plutôt la définition originelle : Hoffmann, l'auteur du "Chant Allemand",  définissait l'unité allemande comme l"Allemagne avant tout, par et pour l'individu allemand, et non l'Allemagne au dessus de tout.
 Ainsi, le citoyen allemand n'est donc plus un acteur dans et de sa nation mais n'est plus qu' un interprète de la seule volonté de la politique nationale.
              Elsa Clairon rajoute  que "dès leur arrivée au pouvoir en 1933, les nazis comprennent trop bien le parti qu'ils peuvent tirer de cette ambiguité et ils associent cette strophe à leur politique d'expension économique".
          Aujourd'hui, hors hymne national et pour dépasser le simple fait divers , nous pouvons facilement faire le parallèle avec la stratégie du FN ou de la droite la plus extrème (identitaires et consorts) qui sous couvert d'un discours populaire bien rôdé, vont carresser dans le sens du poil les couches sociales les plus précaires ainsi que ceux qui chaque jour tendent à s'en approcher (classe moyenne) et ceci par l'utilisation de concepts propagandistes et de "clés politiques" dont les seuls buts sont de masquer la véritable nature fasciste de leur idéologie et par conséquent de cacher l'imposture au peuple.
           
            Sources du texte: pour partie Rue89, pour l'autre partie UPAC (en rouge).
            NB : le 29 mai dernier, lors du Tour d'Italie, pour accompagner la victoire d'Alberto Contador c'est un chant franquiste qui avait été choisi...A quand "Maréchal, nous voilà !" pour fêter la victoire de l'équipe de France de foot...  
 
            Ci-dessous la vidéo de l'hymne nazi.
                   
     
         

Partager cet article

Repost 0
Published by upac - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".