Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 14:03

     Notre article intitulé "Le fascisme reviendra sous couvert du national-communisme" et qui se voulait à la fois une réponse à l'article intitulé :" Le fascisme reviendra sous couvert de l'antifascisme"  et à la fois un nécessaire éclaircissement sur la dérive fasciste d'une certaine extrème-gauche.

Ci-dessous nous éditons tous les commentaires, pour ou contre, notre position. on peut tout de même remarquer que seulement 2 blogueurs nous tapent dessus et que les commentaires les plus recommandés sont ceux qui vont dans notre sens.

Le premier Blogueur se fait appeller "Arpège" et est venu faire un tour sur notre site ce qui est au moins une marque de curiosité à défaut d'être une preuve d'intelligence. En effet, ce blogueur extrait notre bannière et notre badge, nous pouvons le remercier pour la pub ! Ensuite, il extrait une de nos nombreuses pages, la page "les 11 commandements du redskinhead" sachant que cette page est juste là à titre d'info (tous le monde n'étant pas redskin à l'UPAC) et surtout afin de montrer que dans le milieu Skinhead nous nous positionnons clairement à gauche et communistes. Car le peu de connaissance du milieu skinhead peut faire croire au quidam que les skinheads sont tous des fachos. Les skinheads fachos ou boneheads n'étant  en faite qu'un mauvais dérivé ou plutôt une triste dérive du mouvement skinhead.

Bref, ce blogueur reprend aussi notre photo de groupe en nous traitant de "bande de joyeux drilles". On attestera du niveau du commentaire...

Le second blogueur s'appelle Jean-Claude Pottier. Là, c'est "le dessus du gratin du panier de l'élite" comme on dit de manière triviale. Deux techniques : nous abreuver de références, pour le cas présent, son parti le PRCF(Pôle de renaissance communiste en France), où il expose son manifeste tel un prêcheur, c'est à dire celui qui donne la bonne parole aux autres mais ne se l'applique pas à lui-même.

D'ailleurs, son commentaire sur son manifeste a été retiré par la rédaction, trop lourd et surement trop proche d'un "gourou" pour être qualifié d'objectif et d'utile sur notre article. Mais pour avoir lu le manifeste du PRCF, il y a honnêtement de très bonnes choses, le problème c'est que ce manifeste est utilisé de manière à porter la confusion et que c'est l'arbre qui cache la forêt, la forêt d'un national- communisme qui ne demande qu'à se répandre.

Ensuite, il donne l'arbre généalogique des personnalités qui composent ou ont composées le PRCF. Encore une fois c'est juste pour donner une caution morale. Comme le FSC (Front syndical de Classe) qui a pour président d'honneur, Roger Silvain, ancien responsable CGT à Boulogne Billancourt lors de mai 68. Et puis, attention ! Certains d'entre eux ont eu la Légion d'Honneur alors "chapeau bas !". Tout ça n'est qu'une vaste fumisterie qui sous couvert de références au communisme, à l'histoire de la résistance et à la lutte de classes, vient pernicieusement mettre la barre vers un fascisme réel.  

 

Nous vous laissons lire et découvrir les commentaires. A vous de vous faire votre avis.

 

Nb: Merci à tous les soutiens que nous avons eus.

 

 

Kyosen pour l'UPAC.

 

 

Tous les commentaires

Si vous franchissez la Corrèze, vous parvenez en Creuse. Un peu de patience, Vichy n'est plus très loin. Et les prolétaires creusois abusent des bulles.

Que de contre-vérités dans ce billet d'Upac. Ça devient grave.

Il n'y a pas que le PRCF. Il y a aussi l'URCF et bien d'autres organisations composées par d'anciens communistes et qui ambitionnent la création d'un nouveau parti communiste sur des positions de classe. L'objectif est le socialisme et la mise en place de la dictature du prolétariat. Qui a lu Marx et Lénine savent que c'est la condition même du socialisme.

Et non l'actuel PCF réformiste et européiste.

Courage, camarade, t'es pas loin de Solférino et de FO.

Merci Upac.

Petit complément à lire avec attention en ouvrant les liens: extraits de l'article de Wikipédia sur le  Nationalisme révolutionnaire .

Voilà:

 

"Le nationalisme révolutionnaire serait selon ses partisans un mouvement qui associe une vision nationaliste du monde et une vision socialiste de la société, avec des références et des thématiques attribuées traditionnellement à la gauche. Son aile gauche est le national-bolchévisme. Sa parenté idéologique avec le national-syndicalisme est évidente.

Refusant à la fois le capitalisme libéral et le communisme égalitariste, d'où le terme de « Troisième voie » ou tercérisme, les NR prônent, dans un même temps, nationalisme et socialisme. Il s'agirait d'un socialisme à l'échelle continentale qui permettrait l'émergence d'un empire européen respectant les différences culturelles et ethniques, débarrassé d'un capitalisme destructeur des identités. Les NR rejettent aussi le racisme traditionnel suprémaciste, au profit d’une conception différentialiste de la société, un différentialisme garant de la préservation des différentes identités culturelles et ethniques propres à chaque peuple. Les nationalistes révolutionnaires rejettent donc le libéralisme et ce qu'ils considèrent comme sa tendance à abattre les frontières, à mélanger les peuples et uniformiser les cultures, faisant disparaître leur unicité. Ils développent néanmoins une rhétorique violemment anti-immigrés. "La « troisième voie NR, politique, économique, géopolitique, serait en fait l’équivalent européen des régimes populistes du Tiers-monde (en particulier le péronisme, le nasserisme, le baasisme et la Jamahiriya libyenne). Les NR mettent en avant une continuité entre les notions d’ethnie, de peuple, de nation, de construction européenne, de socialisme et d’Etat. Leur antisémitisme n’est pas d’ordre biologique ou religieux mais conspirationniste et politique. Le juif est conçu tel l’agent du cosmopolitisme, qui empêche l’édification du socialisme national, et du sionisme, qui vise à régenter le monde avec l’appui des USA via le processus de mondialisation"1.

Les combats des NR se situent à la marge de ceux menés par l'extrême droite électoraliste. Les NR ne nient pas l'existence des classes sociales et se sont aussi impliqués dans le combat écologiste. Ils soutiennent les mouvements nationalistes arabes et rejettent violemment le sionisme. Souvent, les NR militent pour la création d’un front anti-système, regroupant les ennemis radicaux du système, jonction entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite.

La prose NR n'est pas dénuée d'antisémitisme. Sous couvert de dénonciation du sionisme, les NR prennent la défense de négationnistes tel que Roger Garaudy et développent une rhétorique conspirationniste"


Pottier et quelques autres, ça vous parle ?

Nationalisme et socialisme ? ou nationalisme et étatisme.

Pensons aussi à ces appels plus ou moins discrets à des gouvernements autoritaires - au "nom du peuple", bien sûr.

Merci à upac de participer aux éclairages sur la question. (même si je les ai trouvé un peu difficiles à suivre)

 

(NB pour les futurs lecteurs du fil :  les références au "commentaire" de cette partie du fil se rapportent à un très long manifeste copié-collé par  JC , puis supprimé par la rédaction entre temps.)

Le style paranoïaque : Théories du complot et droite radicale en Amérique

 41XDZ9NSSPL._SL500_AA300_.jpg

 

Présentation de l'éditeur

Le succès des théories du complot dans les démocraties modernes est peut-être l'une des manifestations les plus frappantes du poids de l'irrationnel en politique, où la paranoïa menace toujours d'envahir la scène publique. Loin de se résumer à un affrontement où chacun défend ses intérêts rationnels, la politique est également une arène où sont projetées des émotions et des pulsions. En tant qu'univers symbolique, elle renvoie à des modes de pensée et à des imaginaires. En 1963, l'historien Richard Hofstadter prononçait à Oxford une conférence intitulée Le style paranoïaque dans la politique américaine, publiée ultérieurement dans le célèbre magazine Harper's. L'auteur y retrace l'histoire de l'imaginaire du complot aux Etats-Unis, de la fin du XVIIIe siècle au maccarthysme. Le texte d'Hofstadter, complété par ses analyses sur la radicalisation de la droite dans les années 1950 et 1960, a donné naissance à ce livre, considéré depuis lors comme un " classique ". Cinquante ans plus tard, la déferlante de haine contre Barack Obama offre à l'ouvrage d'Hofstadter une actualité saisissante. Régulièrement cité dans la presse depuis deux ans, le livre a par exemple fait l'objet d'un éditorial du New York Times signé Paul Krugman (prix Nobel d'économie).

 

Biographie de l'auteur Richard Hofstadter est un historien de premier plan aux Etats-Unis dans les années 1950 et 1960. Professeur à Columbia University (New York), il occupa la chaire d'histoire américaine durant les onze dernières années de sa vie. Auteur de plusieurs grands classiques, il fut récompensé du prix Pulitzer pour The Age of Reform (1955) et Anti-intellectualism in America (1964). Un immense auteur qui reste à découvrir par le public français puisque seul son bestseller The American Politican Tradition (1948) a été traduit jusqu'ici (Bâtisseurs d'une tradition, 1966, Seghers ; Economica, 1989).

 

Oui, mais toi aussi tu postes sur Mdp, fière de ta trouvaille en plus, des papiers du Réseau Voltaire.

Veux-tu que je te rafraîchisse la mémoire ?

Et ta copine Da-cocorinette, tu as pensé à lui dire que Collon n'est pas fréquentable ?

Fiche de personnage : Frédéric Chatillon.

Ancien président du Groupe Union Défense, le GUD, syndicat d’extrême droite réputé pour être assez violent (dans les paroles comme dans les actes).

Marié à Marie Chatillon, qui semble être une amie de longue date de Marine Le Pen. En 2006, Mme Chatillon travaillait au service presse du Front National (une recherche Google suffit pour apprendre ceci).

Les liens entre le couple Chatillon et la Famille Le Pen semblent un peu plus poussés que ceux qu’entretiennent des employés normaux en  revanche. En atteste cette photo où l’on peut voir Mr Chatillon aux côtés de Mme Jany Le Pen, lors d’un baptème, en 2008.

 

En revanche, je sais qu’un simple prestataire « graphiste » ne se déplace pas en Italie avec la personne pour qui il travaille.

Canal+  a fait un reportage sur chaque candidat à la présidentielle et M. Chatillon est cité dedans, : http://presidentielle2012.canalplus.fr/candidats/marine_le_pen?video=562753(de 37’34 à 44’30).

M. Chatillon est également cité dans un blog qui analyse le mouvement de l’extrême droite : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/category/frederic-chatillon/.

 

M. Chatillon était également présent à une conférence, Axis for Peace, organisée par le réseau Voltaire. En 2006, accompagné de Dieudonné et Alain Soral, il se rend au Liban puis en Syrie ensuite (il avait d’ailleurs la charge d’organiser le transit entre le Liban et la France). La délégation propagandiste française est accueillie à Beyrouth par Ali Qanso, un ancien cadre du Parti National Socialiste Syrien libanais. Le PNSS est pro-syrien, c’est-à-dire partisan de la « Grande Syrie ». (https://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan, partie engagement associatif et politique). Une photo existe, ou l’on peut voir, entre autres, M. Myessan et M. Chatillon (ainsi que Dieudonné). On peut le revoir ici, avec Dieudonné et Jean Faurisson.

M. Chatillon entretient également des contacts avec l’armée syrienne, en la personne du Général Tlass (fils), qui dirige une division de l’armée syrienne. Il aurait rencontré en 1994 le Général Tlass (père, voir le massacre de Hama).

Avant-dernier point sur M. Chatillon : cet homme aime Bachar Al Assad. Ce n’est pas du troll, c’est une constatation. Fréderic Chatillon était présent lors d’une manifestation organisée à Paris, pour le régime d’Al-Assad :

On peut y voir M. Chatillon, même s’il semble fuir les caméras (les images de lui sont rares), présent pendant la manifestation qui se termine par un salut Hitlérien (pardonnez-moi du peu).

Pour finir, quelques noms remontent donc lorsqu’on effectue des recherches sur M. Chatillon, comme celui de Thierry Meyssan (fondateur du réseau Voltaire) . On y voit également Mr M’bala M’bala, aka Dieudonné

 

syrie.1261246831.thumbnail.jpgDieudo-Chatillon-Jean_Faurisson-2.jpg

 

diner_tlass_famille.jpg

 

 

 

06/07/2012, 13:14 par

Le père Tlas est un des responsable du Massacre de HAMA en 1982

 "Ci-desssous une photo de toute l'équipe, Mounaf Tlass (officier de la Garde républicaine, il est le commanditaire du site infosyrie ) et Firas  Tlass, on les voit sur cette photo  avec leurs amis Frédéric Chatillon, responsable communication de Marine Lepen 2012 et éditeur du site Info Syrie, Dieudonné, et Thierry Meyssan dans le fond, dans le noir !"

 

 

Ci-dessus, le manifeste du PRCF. Chacun peut (devrait) le lire. Et si elle ou il y voit un soupçon de "brunisme", qu'il s'exprime. Je l'attends de pied ferme.

Notre ami creusois, il sait pas ce que c'est un prolo ni un parti révolutionnaire de classe et de masse. Lui, il fait la chasse aux "faf" entre Guéret et Aubusson.

Mais bon, il rentre chaque fois bredouille parce que la Creuse n'a pas encore inventé les fachos. Ils en ont vu passer en 44. Mais de très très loin...

Jean-Claude, vous avez tout mon soutien. Ce sont là des pratiques odieuses.

Ils sont aux abois. Soyons sûrs et fermes. Certaines injures sont de vrais hommages et des titres d'honneur.

Oui, ils sont aux abois, c'est exactement ça.

Ils ne voient pas le temps passer et le monde changer...

Ils s'accrochent aux branches.

Alors Arpège tu n'aimes pas te faire harceler et te faire diffamer. Mais par contre tu ne gênes pas trop hein pour harcler  les autres...Clin d'œil

Et ? Et...

Et tu  ne gagnes rien du tout, parce que tu poses sous pseudo...Rigolant

 

 

Je vais peut-être porter plainte contre Mediapart, j'me tate...

01 juillet 2012 Par Arpège

 Les accusations d'antisémitisme répétées, harceleuses, diffamatoires (et j'en passe) dont je suis l'objet sur ce site depuis des mois voire des années de la part de l'abonné Yvan Najiels à propos de tout et n'importe quoi, c'est à dire, en fait, dès qu'il me croise sur ce site, sont intolérables.

Je pourrais passer mon chemin, c'est ce que je fais la plupart du temps. Après tout, la bave de crapaud...

Je pourrais alerter la rédaction, demander qu'on retire ces insanités. Je l'ai fait. C'était sur un billet de Vingtras, le 1er septembre 2011. J'attends toujours la réponse de Mediapart. Les accusations d'antisémitisme proférées à mon encontre par Yvan Najiels (ceci est un pseudo) trônent toujours en bonne place...

Las. Que dit la charte au sujet de cette insulte ? C'est compliqué. C'est pas comme traiter quelqu'un de fils de pute.

Fils de pute, c'est doublement injurieux, ça passe pas la charte, c'est sûr. Mais c'est pas un délit pénal que d'être fils de pute, ce qui fait qu'un tel personnage peut s'épanouir en toute tranquillité dans la société et notamment, par exemple, sur Mediapart.

Antisémite, c'est injurieux, certes, mais pire, car c'est aussi et surtout un délit. Or, pour déterminer un délit, je ne connais guère qu'un tribunal.

Donc, il faudrait un tribunal (et casser ma tire-lire) pour trancher la question de savoir qui d'entre Najiels/Mediapart et moi est antisémite ou diffamateur.

Dingue !

Bon. Je gagnerai le procès.

Et ?

Et...

L'organe souverain du PRCF est la conférence nationale, réunie tous les 2 ans et composée de délégués élus par les fédérations départementales. À sa tête se trouve un comité politique national (CPN) composé de 60 membres, élu par la conférence nationale, qui contient en son sein une commission et un secrétariat exécutifs. Il s'agit là d'un fonctionnement proche du fonctionnement du PCF avant le XXVIIIe Congrès (comité central et bureau politique)[12].

 

Voici les dirigeants fascistes du PRCF :

Le président du PRCF est Léon Landini ; le président du CPN est Jean-Pierre Hemmen ; le secrétaire national, directeur politique d'Initiative Communiste, est Georges Gastaud et Georges Hage, ex-député du Nord et ex-doyen de l'Assemblée nationale, est président d'honneur.

 

Léon Landini a adhéré au Parti communiste français en 1942 avec son père et son frère aîné. Il fait partie des Francs-tireurs et partisans pendant l'Occupation. Le 12 octobre 1942, il participe au sabotage de la voie ferrée qui relie Saint-Raphaël à Cannes, provoquant le déraillement d'un train de marchandises allemand. Son action dans la résistance se poursuit pendant la guerre, jusqu'à Lyon où, de mai à juillet 1944, ses états de service totalisent une quarantaine de soldats allemands tués, plus de trois cents véhicules détruits et une quarantaine de déraillements.

 

 

Jean-Pierre Hemmen, né en 1940 à Paris, est issu d'une famille révolutionnaire depuis 1848 (un de ses ancêtres fonda la section du Panthéon de la Première Internationale, deux autres, officiers de la Garde Nationale pendant la Commune furent fusillés par les Versaillais). Son père Jean Hemmen, dirigeant de la Jeunesse Communiste, fut commissaire politique de la 14° BI "la Marseillaise" pendant la guerre d'Espagne ; résistant dès juillet 1940, commandant FTPF il fut fusillé par les nazis le 11 août 1942 au Mont-Valérien.

Le père et la mère de Jean-Pierre Hemmen furent d'autre part des militants du Komintern.

Il a adhéré au Parti Communiste Français en 1954, inculpé d'atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'État (affaire Speidel, 1957), il fut dirigeant de la jeunesse communiste, puis permanent du PCF et de la CNL. Refusant la mutation il quitta le PCF (avec les orientations duquel il était en désaccord depuis 1982) en 2000.

Il contribua à la fondation du CNUC, puis de la FNARC (dont il fut président délégué) et fut élu président du Comité Politique National du Pôle de renaissance communiste en France en janvier 2006.

 

Georges Gastaud est professeur de philosophie et écrivain communiste. Secrétaire national du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF) depuis 2004.

Directeur du journal Initiative communiste, il a été pendant longtemps membre du PCF et plus particulièrement du Comité Fédéral du PCF du Pas-de-Calais ainsi que secrétaire de la section de Lens du PCF.

Il a notamment écrit divers ouvrages :

  • La sagesse de la révolution, Pantin, Le Temps des cerises, 2008.
  • Lettre ouverte aux 'bons Français' qui assassinent la France, Paris, Le Temps des cerises, 2005.
  • Mondialisation capitaliste et projet communiste : cinq essais pour une renaissance, Pantin, Le Temps des cerises, 1997.
  • Patriotisme et internationalisme , CISC , 2010.

Georges Hage est un homme politique français né le 11 septembre 1921 à Douai (Nord). Il est réélu député le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la seizième circonscription du Nord, située dans le bassin minier. Vice-Président de l'Assemblée Nationale de 1988 à 1993 et de 1994 à 1995. Il faisait partie du groupe communiste. Il est par ailleurs président d'honneur du Pôle de renaissance communiste en France depuis 2006.

En septembre 2007, il lance un appel « Groupons nous dès demain » afin de regrouper les communistes du PCF pour sa continuité sur des bases révolutionnaires modernes.

Il a été le « doyen d'âge » de l'Assemblée nationale française.

La période 2002-2007 a été son dernier mandat, son ancien suppléant Jean-Jacques Candelier lui succèdant.

Mandats[modifier]

  • 16/03/1970 - 30/09/1973 : membre du conseil général du Nord
  • 02/04/1973 - 01/04/1978 : député
  • 01/10/1973 - 25/03/1979 : membre du conseil général du Nord
  • 03/04/1978 - 22/05/1981 : député
  • 26/03/1979 - 21/03/1982 : membre du conseil général du Nord
  • 02/07/1981 - 01/04/1986 : député
  • 14/03/1983 - 12/03/1989 : membre du conseil municipal de Douai (Nord)
  • 02/04/1986 - 14/05/1988 : député
  • 13/06/1988 - 01/04/1993 : député
  • 20/03/1989 - 18/06/1995 : membre du conseil municipal de Douai
  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : député
  • 01/06/1997 - 18/06/2002 : député
  • 18/06/2002 - 17/06/2007 : député

Distinction[modifier]

Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis le 12 avril 2009[1].

 

 

Bravo.

Meyssan, Dieudonné, Dedaj, Vivas, Collon sont des personnalités médiatiques connus pour leurs prises de position antisionistes.

Le lobby sioniste joue à faire semblant de confondre antisionisme et antisémitisme. Or les oraganisations révolutionnaires sont sur des positions de soutien à la cause palestinienne et dénoncent, bien sûr, la politique d'Israël d'occupation de la Palestine, analysant Israël comme un Etat raciste, surarmé, d'oppression et de guerre.

C'est pourquoi certains agitateurs inconnus tentent l'amalgame nazis/communistes en vue de criminaliser ces derniers et les rendre comparables aux théoriciens de l'aryanisme et du culte du surhomme blanc, européen, colonialiste ayant dominé le monde.

C'est vil, c'est bas, c'est anti historique.

 

Je ne rangerais pas tout ce monde-là dans le même sac quand même...

Moi non plus, mais j'ai pas envie de beaucoup écrire...

En outre, Meyssan est l'auteur de 2 ouvrages qui remettent en cause la version US et des media sur les attentats du 11 septembre. Il est reporter et a couvert la guerre de Libye depuis l'hôtel Rixos à Tripoli.

Collon a débuté le journalisme en Belgique et c'est à partir de 2005 qu'il opère un changement professionnel : reporter, il fait des séjours à l'étranger et parfois dans des contextes de guerre. Leur crime? S'interposer dans les media pour dénoncer la politique agressive de l'Occident.

Que de prétendus "communistes" (UPAC) osent dénoncer un rougebrunisme dans ces activités journalistiques, alors que les reporters y jouent leur vie, est d'une bassesse vile et méprisable.

Nos prolos des champs devraient d'abord se montrer humbles plutôt qu'imbéciles au point de se prendre pour des sans-culottes de hameaux.

J'aurais mieux compris si vous aviez argumenté par un texte personnel et documenté. Là, vous bottez platement et trop facilement en touche. Si je vous comprends bien, vous en savez beaucoup et cependant vous ne dîtes rien.

Comment peut-on faire pour vous croire? Sur votre bonne mine?

Mais plus grave encore, ce billet de J.-C.  Pottier a tellement plu aux fascistes déclarés que l'article a été repris comme d'habitude sur le site de Soral « Égalité et Réconciliation » :
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-fascisme-reviendra-sous-couvert-d-antifascisme-ou-de-Charlie-Hebdo-ca-depend-13433.html

 

1603-une-c1-369x220.jpgClin d'œil

InfoSyrie : Pourquoi et comment le Front National veut réécrire l’histoire de la Syrie ?

http://reflets.info/syrie-front-national/

Qui est vraiment Thierry Meyssan ?

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2005/05/06/465-qui-est-vraiment-thierry-meyssan

Thierry Meyssan, né en 1957, est connu en France et dans le monde arabe pour son livre, ''l'Effroyable imposture'', selon lequel « aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone » et le 11 septembre est un complot de la CIA.

Il a entamé des études de sciences politiques, mais il est très vite exclu de l'IEP pour des raisons qui restent non élucidées. Il prétend « avoir été mis à la porte, sous Giscard d'Estaing pour "activités politiques contraires à la République".

Dans les années 70, né d'une famille bordelaise conservatrice, il a un temps été l'icône du mouvement charismatique, un mouvement sectaire et intégriste chrétien. Avant d'en être exclu. Son mariage ayant été annulé pour « homosexualité » par l'Eglise catholique le 17 janvier 1990.

Il rejoint alors le mouvement homosexuel, notamment à l'association Gais pour les libertés (GPL), d'où il se fait exclure le 10 janvier 1989 après s'être fait élire — au nom de l'association mais sans l'avoir consultée — Secrétaire général adjoint de l'International Lesbian and Gay Association. Il sera par la suite exclu d'autres associations gays et lesbiennes, notamment l'ILGA, pour pour s'être autoproclamé « secrétaire à l'information » (un titre qui n'existe pas),

Il prétend avoir créé la Maison des Homosexualités. Ce qui est contesté par tous ses fondateurs.

En 1990, il intervient dans l'affaire du pasteur Doucé, un religieux connu pour militer pour la dépénalisation de la pédophilie, mystérieusement assassiné, et que Meyssan fréquentait au sein du Centre du Christ Libérateur. Un local accueillant des réunions pour : « Sado-maso », « travestis », « transsexuelles » et qui consacre des mariages homosexuels. Meyssan écrira a plusieurs journaux pour attribuer sa mort à l'extrême droite avant de changer de version. Le pasteur Doucé aurait selon lui était tué par les Iraniens. Le 8 août 1990, il est entendu par la Brigade criminelle, qui ne prend pas sa déposition au sérieux. Mais Le Monde en fait état le 31 août 1990.

En revanche, en 1992, il créée le Projet Ornicar, destiné à se battre pour la liberté sexuelle, pornographique et à lutter contre la répression du proxéntisme. Le Projet Ornicar organise notamment un colloque sur le thème de « la pornographie en Europe » grâce au sponsoring de Gérard Menoud, un mécène condamné par la justice pour avoir « commercialisé des films consacrés à la représentation de la violence et aux perversions sexuelles dégradantes pour la personne humaine ».

En mars 1994, il fonde le Réseau Voltaire sur les traces du Projet Ornicar mais dans un but plus large : la défense des libertés (notamment de la liberté pornographique) mais aussi la laïcité. Le Réseau se bat notamment contre l'amendement Jolibois entré en vigueur le 1er mars 1994 et qui prévoit de punir sévèrement « le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ».



Thierry Meyssan se revendique de la franc-maçonnerie, bien qu'il soit très contesté dans ces milieux aussi.

Il semble toujours secrétaire du Parti radical de gauche. À ce titre, il a fait partie des équipes de campagnes de Bernard Tapie (élections européennes de 1994) et de la députée Christiane Taubira (élection présidentielle de 2002).



Son livre de 2002, ''L'Effroyable imposture'', qui présente une thèse controversée sur le 11 septembre 2001, a été un ''best-seller'' mondial, traduit en vingt-sept langues, bientôt suivi par un second, ''Le Pentagate''.

Sa théorie présentent les attentats comme un complot interne aux États-Unis : « Les Tours jumelles, que l'on croyait être une cible civile, cachaient une cible militaire secrète. Peut-être que des milliers de personnes ont péri parce qu'elles servaient à leur insu de bouclier humain. La Tour 7 - mais peut-être aussi d'autres bâtiments et sous-sols - masquait une base de la CIA » (p.35).


Dans ''l'Effroyable Imposture'', Meyssan affirme que ce n'est pas un avion mais un camion qui a déchiqueté la façade du Pentagone. Il changera d'avis et de version dans un second livre, le Pentagate, où il affirme que ce n'est pas un camion mais un missile qui a détruit la façade du Pentagone.

En réalité, ses théories sont le fruit de l'imagination d'un « réseau d'experts » plutôt douteux, composé d'un officier des renseignements poursuivi par la justice (Pierre-Henri Bunel), d'un commissaire membre de la direction générale des renseignements généraux (Hubert Marty-Varance), d'un passioné d'espionnage (Stéphane Jah) et d'un conspirationistes d'extrême droite (Emmanuel Ratier).

Depuis ce livre, Thierry Meyssan assure une forme de diplomatie paralèlle au service des intérêts iraniens, syriens, et même selon des anciens membres du Réseau Voltaire... chinois. Une dérive qui a provoqué le départs successif de plusieurs de ses administrateurs. Notamment Michel Sitbon, Jean-Luc Guilhem et Gilles Alfonsi. Dans un article paru sur amnistia.net, il proclame la « fin du Réseau Voltaire » et expliquent les raisons de leur départ sur : http://www.amnistia.net/news/articles/voltaire/voltaire_552.htm

ls se disent notamment génés par des propos antisémites entendus au Conseil d'Admninistration et la présence de militants soutenant des thèses révisionistes. En effet, ces départs ont été compensés par l'arrivée de militants favorables au révisionnismes et à l'islamisme : comme Bruno Drewski (suspendu de la revue la Pensée pour soutien à des thèses révisionistes), Claude Karnoouh (témoin à décharge lors du procès Faurisson, et co-auteur de "l'intolérable intolérance", un texte soutenant ceux qui relativisent l'existence des chambres à gaz...) et Issa el Ayoub (journaliste Syrien pro-Hezbollah, qui a défendu la chaîne Al Manhar).

 



 

 

 

 

 

* ''L'Effroyable imposteur'', par la politologue Fiammetta Venner, ed Grasset, 2004, ISBN 2246656710,

 

L'Upac, c'est quoi, c'est qui ?

C'est d'abord un blog hébergé sous cette bannière:

Le blog de upac 

Et sous ce logo

badge-UPAC.jpg

 

C'est ensuite une bande de joyeux drilles:

SL371826-copie-3.JPG

 

Réunis entre autres sous cette profession de foi: les 11 thèses du mouvement Readskinhead:

 
1./ Le redskinhead est le fils du peuple, il est lié au proletariat par sa filiation. Il est fille ou fils de proletaire. Seul un individu ayant fait montre d’un engagement continue et récurrent auprès des masses et de son avant-garde proletarienne par ses convictions politiques et syndicales pourra dépasser cette filiation pour représenter également le proletariat. Le redskinhead a la conviction de servir la partie du peuple le plus opprimé, la classe ouvrière, dont on annonce à tort la lente disparition depuis une décennie pour l’affaiblir et lui ôter toute revendication. La classe ouvrière représente pourtant en 2008 6 millions d’ouvriers en France, sans compter les familles.

2./ Le reskinhead est le bras armé du peuple. Il est le soldat de sa cause. Il doit assurer la protection des siens dans leurs luttes pour la vie et pour la révolution. Profondement antisexiste et convaincu de la nécessaire émancipation de la femme de son rôle de mère, de travailleuse, de ménagère,le redskinhead ouvre ses rangs à toute femme dans les circonstances définies dans le premier point. Soldat de sa cause, l’émancipation du proletariat et égalitariste, la femme aura sa place dans les rangs à condition que celle-ci admette également l’engagement physique.

3./Protecteur de sa cause et des siens, le redskinhead offrira sa protection à l’opprimée et à ses soeurs et frères de luttes à condition que ceux-ci se reconnaissent dans le triptypique: “antisexiste, antifasciste, anticapitaliste”. Il sera l’alliée des RASH, de l’ISS et des SHARP si ceux-ci se reconnaissent dans le triptypique fondamental. Il leur prêtera assistance autant qu’il le faut pour maintenir la cohésion, la fierté et l’engagement antiraciste du mouvement skinhead, “spirit of 69?. Ce front uni n’a pas vocation à être transitoire mais continu en respectant mutuellement les spécificités de chacun afin de perpétuer un esprit skinhead authentique dans l’hexagone et de voir ce mouvement se renforcer et devenir une force politique véritable comme en amérique du sud.

4./ Le redskinhead n’entretient pas de relation, si ce n’est sur le terrain de la lutte idéologique, avec tous les tenants des politiques social-démocrates et trade-unionistes. Il s’agira ici d’adversaires à considérer comme les ennemis de sa cause et les principaux idéologues de la petite-bourgeoise individualiste.

5./ Le redskinhead, soldat de sa cause, veillera à mener une vie saine excluant tout addiction, refusant tout échappatoire facile, acquérant une bonne connaissance des arts de la lutte physique et idéologique. Tout camarade ayant des difficultés fera l’objet d’une campagne de rectification au nom de la fraternité. Tout élément non rectifié a terme d’une campagne sera exclu des rangs temporairement puis définitivement. Le redskinhead n’est pas un pèlerin du néant, sa cause seule doit l’occuper, ce qui est incompatible avec une addiction quelconque ou des approximations dans son engagement . Le redskinhead veillera à adapter son habillement à sa fonction de lutte et non à une mode vestimentaire.

6./ Au nom de sa représentation du proletariat, le redskinhead devra être irréprochable. Bien que conscient que sa cause justifie la lutte, le redskinhead fuiera l’affrontement avec les forces d’oppression de l’État à l’époque où la criminalisation des opposants à la démocratie bourgeoise se fait plus forte et cela afin de ne pas desservir et affaiblir sa cause. En ce sens le redskinhead est “légaliste” afin de ne pas inutilement amener les forces d’oppression à lui. Il est conscient aussi que le légalisme ne pourra être maintenu en période révolutionnaire et qu’il devra renverser tous les bouffons de la haine qui se mettront sur sa route.

7./Le redskinhead fait barrage de fait aux idéologies réactionnaires et petites bourgeoises qui favorisent la division de la classe ouvrière: le fascisme, le nationalisme, le patriotisme. Le sang rouge du redskinhead doit servir à noyer les idéologues crasseux et les idées mutilées des esprits retors qui veulent opprimer les ouvriers sous couvert de leur libération. Ce sang éventuellement déversé viendra grossir le flot également versé par ses camarades de luttes des SHARP et RASH.

8./Le redskinhead protégera jusqu’au dernier souffle sa véritable patrie et unique cause: le prolétariat. Il luttera contre toute violence faite à ses origines. Il aura à coeur d’être internationaliste, de nouer des liens forts avec les autres groupes skinhead de lutte à travers l’Europe et le monde entier. Il luttera pour l’émancipation de toute classe ouvrière, il contribuera au soutien aux luttes étrangères à son pays.

9./ Le redskinhead aura à coeur de défendre une conception du monde dialectique et matérialiste, conception la plus juste et la plus universelle pour sa classe. Il défendra cette thèse contre les métaphysiques réactionnaires, individualistes et bourgeoises.

10./Le redskinhead est conscient d’un engagement à vie auprès de sa classe opprimée et de celle opprimée sous d’autres cieux. Il ne s’agit ni d’une mode, ni d’une attitude, ni un culte d’une sous-culture. Son engagement est sa vie.

11./ Le redskinhead portera haut l’ oriflamme de son engagement: la couronne de laurier. Il s’inscrira ainsi dans tout l’esprit skinhead né en 1969 dans les banlieues ouvrières du Royaume-Uni, lieux où un siècle plus tôt Marx et Engels fondèrent leur pratique libératrice.

Avec, notamment, ce petit clip tout mimi tout sympa pour lipdub:

Et se revendiquant:

l'Union Prolétaire Antifasciste Creusoise est un collectif qui s'inscrit dans la lutte des classes et qui se réclame résolument antiraciste, anticapitaliste et antisexiste. L'UPAC qui est radicalement pour la défense des intérêts du prolétariat veut réinstaurer la conscience de classe et se démarquer du faux clivage populaire/populiste que les puissants s'amusent à entretenir sur les masses.

Voilà.

(perso, j'adore le signifiant, très signifiant: et qui se réclame... tout y est dit...)

Autant dire que d'un coup, d'un seul, je trouve beaucoup beaucoup d'attrait à François Bayrou.

Si !

Je rigole toute seule: je viens d'imaginer Madame Grain de sel, la journaliste qui ne fait pas (trop) de fautes d'orthographe (rapport au fait qu'elle a lu tout Alain Rey), en skinhead...

Poh ! plus rien n'a de sens, comme disait la chanteuse.

C'est pitié.

Rigole bien toute seule, Arpège.

Tu risque de le rester...

Tu connais pas l'adage ou quoi.

C'est tout à fait ça. Concernant l'UPAC, je considère, moi, que c'est une secte agricole et dérisoire.

Bonjour de l'un de la secte agricole et dérisoire de la Creuse.

Je trouve intéressant qu'Arpège et le sieur Pottier trouve intéressant notre mouvement Antifa ? Bien sur reconnaissons à ces deux tonics "truands personnages" leur peu de savoir, en effet le blog ou le site ou torchon qu'ils arborent aux couleurs BBR, s'en le nationalisme à plein nez et ça fait peur. Pour ma part je préfère être au beau milieu des vaches et de la faune agricole, plutôt que me retrouver au côté moi qui suis un rouge presque né, de gens qui préfère les couleurs fascistes à celles des révolutionnaires. Gueux je suis et gueux je resterais, la preuve je fais des fôtes, mais au moins je sais ou est mon camp. Quand à la photo ou notre mode vestimentaire ne serait pas de mode.. Faut ‘il être aussi habiller comme les fachos avec lunettes noir, bombers et rangos, cela ne m'intéresse pas ! Habillé de mes guenilles de prolo, sans détour je me ferais un grand plaisir à me confronter à ces rouges bruns.  Alors Arpège et Pottier SVP, plus de leçon à deux balles, à l’UPAC nous ne sommes pas près à votre différence, de cosigner des textes venants des identitaires ou des souverainistes ou que sais-je encore.

Vive l’agriculture prolétarienne, même si c’est dérisoire. La Secte

Daniel de l’UPAC

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".