Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:25

"Démocratie ! Démocratie !". Les hommes politiques de droite comme de gauche n'ont plus que ce mot à la bouche.

Révolte en Tunisie: pour la démocratie ! Insurrection en Egypte: au nom de la démocratie ! Rebellion en Lybie: Vive la démocratie !

Aujourd'hui, on voit bien les résultats donnés par ce "vent démocrate", en réalité très mitigés voire assez critiquables. Résultats que l'UPAC avait vu très tôt dans son article du 12 août dernier intitulé "Révolte populaire ou Révolution prolétaire ?".

Extrait :

" En conclusion, nous ajouterons que tout ceci se tient aussi dans une différence conceptuelle importante : celle de la différence entre populaire et prolétaire. Parce que dans le mot populaire, tout peut y entrer.La notion de populaire est une notion vague, parfois démagogique et souvent dévastatrice pour les peuples car utilisée par les tenants du pouvoir pour donner, par exemple, l'illusion de la démocratie et de la liberté.

La notion de prolétaire,elle, est  la seule voie idéologique qui ouvre une réelle perspective de changement par la prise de conscience particulière qui est celle de la conscience de classe. Puisqu' elle est la seule qui protège de la manipulation des foules par les pouvoirs en place, puisqu'elle est la seule qui rejette toute récupération financière par les puissants, et qu'elle est la seule qui permet le réveil et l'avènement des classes exploitées. 

       Alors ? Révolte populaire ou Révolution prolétaire ? L'UPAC a son avis sur la question et concernant ces peuples contestataires dans leur ensemble, ce n'est malheureusement pas la seconde solution qu'ils ont empruntés. "

 

Comment pouvons nous feindre alors actuellement d'être étonnés voire "indignés" de ce qui se passe dans ces pays, malgrè tout , liberés de dictateurs, mais dont les peuples sont récupérés par les tenants du capital qu'ils ont juste auparavant combattus, allant même jusqu'à entamer une seconde épreuve de force avec les nouveaux gouvernants comme en Egypte ?            

 

Comme l'UPAC n'a de cesse de le souligner : Il ne suffit pas de couper la tête à un dictateur- ce qui est toujours légitime- pour faire la révolution.

La lutte doit être globale, totale et radicale c'est à dire anti-systémique sur les bases de la lutte des classes.

Et l'écran de fumée porté par l'islamisation du maghreb avec la mise en place de système "démocratiques" de gouvernance religieuse ne doit pas occulter que c'est le même système -et souvent avec les même individus- qui va diriger les peuples soient disants libérés.

L'émancipation des peuples n'est pas affaires de conception spirituelle ou non, mais affaires de libérations réelles, tangibles, empiriques et prolétariennes. Ce n'est pas le spirituel que nous devons considérer comme transcendant à l'Homme mais l'existentiel, ce qui équivaut à rejetter par là-même la notion de transcendance. Le reste n'est que balivernes, manipulations et  asservissements.

 

Pour preuve, on peut évoquer l'exercice de la démocratie sur le continent judéo-chrétien européen.

Sous couvert d'un scénari politico-financier bien ficelé par les tenants du pouvoir politique et économique dont le titre premier est la fameuse "crise de la dette", les peuples Grecs et Italiens se sont vus privés d'expression démocratique.

Les organisations européenne (UE) et mondiale (FMI), entre autres, ont imposé des changements, plus précisément, des adaptations capitalistes de gouvernance dans ces pays.

On pourrait alors crier au dénis de démocratie s'il n'y avait pas le contre-exemple de l'Espagne. Les espagnoles n'ont pas été privés de leur droit d'expression, le vote. Mais quel en a été le résultat ? Ils ont rejetté la peste (PS espagnol) et ont permis l'accession au pouvoir du choléra (Droite populaire, tiens "populaire"...).

Alors, cette démocratie dont on nous parle à chaque  page de journal ouverte, à chaque radio écoutée et à chaque télé regardée, est-elle dans son expression, dans son application si différente entre l'Espagne, l'Italie, la Tunisie ou la Lybie?

Cette démocratie dont on nous asséne frénétiquement les mérites depuis tout jeunes, ne tient-elle pas dans ces fondements propres et intrasèques le lit du capitalisme et de l'exploitation des peuples ?

En résumé, cette démocratie est-elle encore LA démocratie ? C'est à dire le peuple souverain, "démos" le peuple et "Kratos" le pouvoir, la souveraineté, ethymologiquement en grec.

 

  La réflexion est ouverte.

 

 

Pour l'UPAC, Kyosen.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".