Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 13:39
Sur ces images, filmées lors des affrontements meurtriers entre coptes et forces de l’ordre dans le quartier de Maspero au Caire, la semaine dernière, des groupes d’hommes armés en civil sont aperçus à plusieurs reprises en train de violenter des manifestants. Pour notre Observateur, ces images sont bien la preuve que les "baltagias", les milices armées qui agissaient sous le régime d'Hosni Moubarak, n’ont pas disparu.
Le 9 octobre, une manifestation lancée à l’appel des coptes, les chrétiens d’Égypte qui représentent entre 6 à 10% de la population, a été organisée après l’incendie d’une église à Assouan. Le rassemblement, qui se voulait pacifique, a rapidement dégénéré en de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants. Avec 25 morts et plus de 300 blessés, ces échauffourées sont les plus meurtrières depuis la chute du président Moubarak.
Au cours de cette soirée d’affrontements, la télévision d’État égyptienne a appelé la population à venir défendre l’armée qui "se faisait attaquer par des bandes de coptes armés" et manipulés par l’étranger. La chaîne a par la suite démenti ces informations et les a mises sur le compte de la "nervosité de la présentatrice", elle-même mettant en cause des hauts responsables de l’État qui lui auraient dicté son texte.
.
Le Premier ministre, Essam Charaf, a de son côté appelé dans un communiqué à l’unité et condamné les violences, qu’il qualifie de fruit d’un "complot étranger et interne". Le ministre de l’Information, Oussama Heikal, a en revanche affirmé qu’il n’y avait aucune preuve que les manifestants aient attaqué l’armée et puissent donc être à l’origine des violences.
Ces images sont issues d’une vidéo de 25 minutes postée sur YouTube par l’un de nos Observateurs. Elles ont été filmées à Maspero dans la soirée du 9 octobre. L’originale, postée ici , comporte aussi des interviews de différents manifestants, chrétiens et musulmans, au lendemain des violences (en arabe).
Contributeurs

"Certains scandaient ‘Allah Akbar !’ (‘Dieu est grand !’) pour mettre de l’huile sur le feu"

Mohannad Galal travaille dans l’informatique. Il a 27 ans et vit au Caire.
Depuis le début de la révolution, j’essaie de suivre autant que je peux les manifestations et, dans la mesure du possible, je filme tout ce que je vois. Ce soir-là, je suis arrivé à Maspero en longeant le bâtiment du ministère de l’Intérieur et je me suis retrouvé, par erreur, au beau milieu d’un groupe de ‘baltagias’ qui s’était mêlé aux soldats [en Égypte, des milices connues sous le nom de ‘baltagias’, souvent constituées de jeunes recrutés dans les quartiers pauvres, étaient utilisées par les services de sécurité pour mater les manifestations à l’époque de Moubarak. Ils semaient le chaos afin de justifier l’intervention des forces de l’ordre, ndlr]. Ils étaient en civil et armés de bâtons, de sabres, de couteaux et même de briques. Ce qui était étrange, c’est que certains scandaient ‘Allah Akbar !’ (‘Dieu est grand !’) [vers 00'46'']. C’est une façon de mettre de l’huile sur le feu, mais surtout de faire en sorte que ces affrontements soient perçus comme d’énièmes violences interconfessionnelles, et donc nécessitent l’intervention de l’armée.
Un peu plus tard, un groupe a pris à parti un individu au seul motif, visiblement, qu’il était chrétien. On entend les personnes qui l’attaquent crier ‘C’est un chrétien ! C’est un chrétien !’[vers 01'50'']
En entrant dans une des rues adjacentes à proximité du Hilton Ramsès, je me suis retrouvé au milieu d’un autre groupe de ‘baltagias’. J’ai entendu un homme au téléphone, à l’entrée d’une galerie, dire : ‘Dis-leur de faire sortir les chrétiens qui sont à l’intérieur !’[vers 03'28''] Ensuite, le groupe a agressé deux chrétiens sans aucune pitié. L’un d’eux a fini par tomber la tête la première, puis il a été battu par l’armée, la police et des personnes en civil alors qu’il était à terre. On peut entendre l’un d’entre eux crier : ‘Arrêtez ! Arrêtez les gars, faut pas qu’on se fasse filmer.’[vers 04'55'']
Par chance, dans le feu de l’action, personne n’a vu que je tenais une petite caméra. Plus tard encore, lorsque les forces de sécurité ont chargé les manifestants, elles étaient clairement, une fois de plus, accompagnées de ‘baltagias’.
Pour moi, l’armée, aidée par ces milices, a volontairement fait en sorte que cette manifestation pacifique, à laquelle participaient aussi bien des chrétiens que des musulmans, dégénère. Elle souhaite rester maîtresse de la situation. C’est toujours la même rengaine que sous Moubarak. On met de l’huile sur le feu pour provoquer des violences et ensuite on se pose en protecteur de la nation et on se rend indispensable.
Je ne nie pas que la télévision égyptienne, qui a annoncé que l’armée se faisait attaquer et a appelé à venir la défendre [voir la vidéo de la télévision égyptienne faisant état d’au moins trois morts parmi l’armée et accusant les coptes ], ait pu pousser quelques citoyens à venir effectivement ‘porter secours’ aux soldats. Donc il est possible que certaines personnes soient venues spontanément participer à ces émeutes. Mais, d’après ce que j’ai vu, la plupart des personnes en civil accompagnant les forces de sécurité étaient de mèche avec elles et n’étaient pas venues là par hasard."

Mohannad Galal

Source: France 24.

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".