Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 11:03

Il avait tranché la gorge d'un Kosovar

14 septembre 2011 - GILLES BERREAU -  

PROCESUn néonazi valaisan condamné à onze ans de prison pour une tentative d'assassinat dans une discothèque à Saillon en 2009.

Le condamné à sa sortie du Tribunal de Martigny après l'audience de hier matin. le nouvelliste

Un skinhead valaisan va passer onze ans en prison pour avoir tenté d'assassiner un Valaisan d'origine kosovare une nuit de décembre 2009 à la discothèque La Bastide à Saillon. C'est la même peine que celle requise hier matin par le procureur André Morand devant les juges Christophe Joris, Pierre Gapany et Claude Vuadens du Tribunal de Martigny qui ont rendu leur verdict rapidement en fin de journée.

"Oublie Hitler, il est mort"

La victime, âgée alors de 26 ans, se trouvait dans le fumoir de l'établissement avec des collègues de travail, après un souper d'entreprise. Un groupe de skinheads, arborant des t-shirts avec des slogans d'extrême droite, y entre à son tour vers 2 heures du matin. Meneur de la bande, l'accusé, fait l'éloge d'Hitler devant eux. Le Suisse d'origine kosovare lui dit calmement: "Oublie Hitler, il est mort."

L'accusé, alcoolisé, sort alors rapidement son couteau à cran d'arrêt. Et sans dire un mot lui tranche profondément la gorge, lui sectionnant la carotide, ainsi que plusieurs nerfs. La plaie fait dix centimètres.

Dans la discothèque, c'est l'horreur. A l'époque, un collègue de la victime racontait: "Pendant vingt-deux minutes, j'ai mis mes deux mains sur sa carotide pour essayer de le maintenir en vie. Il y avait du sang jusqu'au plafond." Le blessé échappe de justesse à la mort.

Froide indifférence

Hier, la victime, la voix brisée par l'émotion, a raconté s'être accrochée à la vie cette nuit-là, en pensant à ses parents lorsqu'elle a senti, à plusieurs reprises, qu'elle "partait". Pendant ce temps, à quelques mètres de là, l'agresseur se montrait décontracté, voire même souriant, une cigarette dans une main et son couteau dans l'autre...

Aujourd'hui, soigné quotidiennement par un physiothérapeute, le Suisse d'origine kosovare n'a pas retrouvé l'usage de son bras gauche, souffre de troubles psychiques et a perdu toute vie sociale depuis le drame, étant devenu agoraphobe. Hier, il a quitté plusieurs fois la salle d'audience pour prendre des antidouleur.

Drame évitable?

Ce soir de décembre 2009 dans un bistrot de Saxon, l'agresseur, âgé alors de 21 ans, avait déjà cassé deux dents à un musicien, toujours sans raison. Pourtant, ivre et violent, il n'avait pas été arrêté par la police qui avait fait le déplacement, sans même trouver son couteau illégal, si fouille il y a eu. L'individu était pourtant connu, puisqu'il avait déjà roué de coups un homme à Riddes en 2007 et avait même été jugé pour cela. Electricien apprécié de son employeur, serviable avec ses proches, l'homme avait une autre facette bien plus sombre.

Extrémiste de droite, il arborait la panoplie du parfait skinhead (crâne rasé, bottes, veste militaire et pantalons serrés). A son domicile, les enquêteurs ont trouvé un drapeau nazi, un serment du corps des SS encadré au mur, ainsi que des livres sur le IIIe Reich.

Crime ethnique

En prison préventive depuis 2009, l'individu, une armoire à glace connue pour avoir le vin mauvais, ne s'explique toujours pas son geste. "Je ne comprends pas. J'ai gâché la vie d'un honnête homme n'ayant rien à se reprocher. J'assume", a-t-il déclaré hier. Pourtant, le mois suivant le drame, lorsqu'on lui demandait s'il aurait sorti son couteau face à un Suisse, il répondait avec une franchise sidérante: "Non, car on fait partie de la même ethnie". Des propos choquants pour le procureur, qui utilisera le terme de "monstrueux".

Son défenseur, Me Gonzague Vouilloz, a contesté un acte raciste, demandant hier que la tentative de meurtre soit retenue (cinq ans de prison au minimum contre dix ans pour l'assassinat).

Me Bastien Geiger, avocat de la victime, a parlé de complaisance envers ce "prédateur", en critiquant les circonstances atténuantes retenues par le Ministère public pour demander à peine plus que le minimum de dix ans. Me Geiger a aussi décrit le Valaisan comme un manipulateur n'ayant pas changé, prenant comme exemple le coup de théâtre survenu cette semaine.

C'est seulement à la veille du procès que l'accusé a rendu un pistolet et un fusil d'assaut lui appartenant. Des objets qu'il refusait de donner à la police depuis 2009.

De quoi faire craindre, en effet, que l'homme soit resté le même depuis son crime.

 

Source : Le nouvelliste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".