Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 07:14

Steve Jobes, le co-fondateur d'Apple, après avoir été terrassé par un cancer, est en train de crouler sous les tombereaux de louanges et d’hommages déversés unanimement. Jamais patron ne connut une telle apothéose, triomphe digne de celui d’un empereur romain: on n’attend plus que sa canonisation ! Cependant, si on est attentif au sens des mots, le nom même de Jobs renvoi au travail. Ce travail qui disparaît comme par magie, alors qu’il est le socle de la gloire et de la fortune du défunt. Non pas son propre travail, mais celui de milliers de personnes, qui de la Silicon Valley aux banlieues de Shenzen ont donné corps à ce qui est la marchandise emblématique de ce nouveau siècle : l’iMachinChose, qu’on nous présente comme oeuvre d’art, summum de l’intelligence et de la créativité. C’est faire l’impasse sur la sueur et sur le labeur sous-payé des ouvriers et ouvrières qui assemblent des bouts de plastique, des mineurs qui vont extraire le lithium nécessaires aux batteries, des livreurs et des vendeurs qui mettent les produits dans les rayons : de tous ceux et celles qui à chaque étape de ce procès de production vont laisser une part de leur force vive, leur travail, contre un salaire sous évalué qui donnera naissance au profit que Jobs empochera sous forme de dividendes sonnants et trébuchants… Dans les magasins agencés comme des salles d’exposition d’art moderne, aucune trace ne remonte depuis les soubassements de l’entreprise capitaliste qui produit ces merveilleuses machines qui nous permettent d’entrer en « relation avec le monde » (sic). Un monde de fable, tel que nous le décrivent les médias qui pleurent le génie, sans conflits, sans opposition d’intérêts, en bref sans lutte de classe, où un patron à l’allure sympathique, en blue-jeans et en bras de chemise, nous présente sur une scène et devant un diaporama les fruits de son génie créateur. On allume des bougies et on dépose des fleurs devant l’un des fleurons du capitalisme new look. Mais a t-on seulement en mémoire les employés suicidés de Foxconn, l’entreprise chinoise où des petites mains assemblent les iTrucs, soumises à des conditions de travail tellement épouvantables que pour parer à toutes nouvelle défenestration l’usine s’est équipée de filet anti-suicide ? Tellement moyenâgeuses que certains ont comparé cette entreprise à un camp de concentration. En fait, pas moyenâgeuses, hypermodernes ! Aussi moderne qu’il soit, l’objet marchand reste le fruit d’un rapport d’exploitation, et nous-mêmes les consommateurs sommes pris dans ces rapports. On peut à grands sons de trompe médiatique magnifier la geste du créateur, il n’en reste pas moins un exploiteur à qui profite le travail des exploités. Alors pleurons, certes, mais sur la persistance de la fétichisation de la marchandise, sur la persistance de l’exploitation et de la domination : et hâtons-nous de mettre en branle les forces qui les balaieront…

Mohamed, Groupe Pierre-Besnard de la Fédération anarchiste



*. Shenzen étant le lieu où se trouve l’usine où sont assemblées les Ipod

 

Source: Le monde libertaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".