Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 11:04

Intervenant-e-s:
Morgane Merteuil, travailleuse du sexe, secrétaire générale du Syndicat du TRAvail Sexuel
Damien Simonin, doctorant, Centre Max Weber – ENS de Lyon, allocataire ANRS

Exposé:
Au croisement des luttes anti-capitalistes et anti-patriarcales, le travail du sexe concerne à la fois des questions de répartition des ressources matérielles et de conditions d’usage de son corps. Mais loin d’être un point de convergence de ces luttes, il constitue au contraire l’un des thèmes à la fois récurrents et conflictuels, au moins en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Émergeant dans les années 1970, les positions actuelles semblent absolues et indépassables. Pourtant, les conditions d’exercice ont connu des changements importants et les personnes concernées se sont fortement diversifiées. Bien plus qu’une domination en soi, le travail du sexe est lié à une multiplicité de rapports de domination (de classe, de sexe/genre, de race, d’âge). Nous proposons donc de revenir sur les relations entre travail du sexe et émancipation dans les discours et débats contemporains au sein des mouvements anti-capitalistes et (pro-)féministes en France.

Il s’agit d’abord de questionner la possibilité de penser l’émancipation de/par la prostitution, en prenant au sérieux aussi bien les positions critiques des mouvements abolitionnistes (sur l’émancipation par le travail dans une économie capitaliste ou par la sexualité dans un régime patriarcal) que les revendications des mouvements de travailleur.se.s du sexe (sur le travail du sexe comme possible résistance ou alternative dans ce contexte). Mais nous voudrions aussi défendre la possibilité de penser les travailleur.se.s du sexe comme pensant, exprimant et agissant leur propre émancipation. Le « travail du sexe » recouvre aujourd’hui une diversité de personnes, d’activités et de relations, une multiplicité de rapports de pouvoir : on ne peut pas analyser les discours des travailleur.se.s du sexe uniquement comme un produit de l’oppression. Il faut donc prendre en compte leurs formes d’organisation, en particulier le Syndicat du Travail Sexuel (STRASS) : ses revendications, les critiques qui lui sont adressées et les alliances qu’il tente de nouer.

L’objet de ces débats, ce n’est pas seulement la possibilité que le sexe constitue un outil de travail, c’est toujours aussi la possibilité du choix du travail du sexe, c’est-à-dire la capacité des personnes à penser elles-mêmes leur propre émancipation.

 

Source: Penser l'Emancipation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".