Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 06:52

La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n'a pas
aboli les antagonismes de classes. Elle n'a fait que substituer de nouvelles classes, de
nouvelles conditions d'oppression, de nouvelles formes de lutte à celles d'autrefois.
Cependant, le caractère distinctif de notre époque, de l'époque de la bourgeoisie, est
d'avoir simplifié les antagonismes de classes. La société se divise de plus en plus en
deux vastes camps ennemis, en deux grandes classes diamétralement opposées : la
bourgeoisie et le prolétariat".
Depuis la grande Révolution française, l'histoire de l'Europe a, dans nombre de pays,
révélé avec une évidence particulière cette cause réelle des événements : la lutte des
classes.
Déjà, à l'époque de la Restauration, on vit apparaître en France un certain nombre
d'historiens (Thierry, Guizot, Mignet, Thiers) qui, dans leur synthèse des événements,
ne purent s'empêcher de reconnaître que la lutte des classes était la clé permettant de
comprendre toute l'histoire de France.
Quant à l'époque moderne, celle de la victoire complète de la bourgeoisie, des
institutions représentatives, du suffrage élargi (sinon universel), de la presse
quotidienne à bon marché qui pénètre dans les masses, etc., l'époque des associations
puissantes et de plus en plus vastes, celles des ouvriers et celles des patrons, etc., elle a
montré avec plus d'évidence encore (bien que parfois sous une forme très unilatérale,
"pacifique", "constitutionnelle") que la lutte des classes est le moteur des événements.
Le passage suivant du Manifeste du Parti communiste montre que Marx exigeait de la
science sociale l'analyse objective de la situation de chaque classe au sein de la société
moderne, en connexion avec les conditions de développement de chacune d'elles :
"De toutes les classes qui, à l'heure présente, s'opposent à la bourgeoisie, le prolétariat
seul est une classe vraiment révolutionnaire. Les autres classes périclitent et périssent
avec la grande industrie ; le prolétariat, au contraire, en est le produit le plus
authentique.
Les classes moyennes, petits fabricants, détaillants, artisans, paysans, tous combattent
la bourgeoisie parce qu'elle est une menace pour leur existence en tant que classes
moyennes. Elles ne sont donc pas révolutionnaires, mais conservatrices ; bien plus,
elles sont réactionnaires : elles cherchent à faire tourner à rebours la roue de l'histoire.
Si elles sont révolutionnaires, c'est en considération de leur passage imminent au
prolétariat : elles défendent alors leurs intérêts futurs et non leurs intérêts actuels ;
elles abandonnent leur propre point de vue pour se placer à celui du prolétariat"
Dans nombre d'ouvrages historiques (voir Bibliographie), Marx donna des exemples
brillants et profonds d'histoire matérialiste, d'analyse de la condition de chaque classe
particulière et parfois des divers groupes ou couches au sein d'une classe, montrant
jusqu'à l'évidence pourquoi et comment "toute lutte de classe est une lutte politique".
Le texte que nous venons de citer illustre clairement la complexité du réseau des
rapports sociaux et des transitions d'une classe à l'autre, du passé à l'avenir, que Marx
étudie afin de déterminer exactement la résultante de l'évolution historique.
La théorie de Marx trouve sa confirmation et son application la plus profonde, la plus
complète et la plus détaillée dans sa doctrine économique.

 

Source: Au rive gauche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".