Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 12:04

Avec le récit d'Elie Domota sur ce qui se passe en Guadeloupe, on est bien loin de l'image idyllique des sept îles enchanteresses de la Caraïbe...

 

Elie Domota, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG), et porte ­ parole du LKP (collectif d'organisations syndicales, associatives, politiques et culturelles de Guadeloupe) était l'invité d'honneur, vendredi soir, d' une réunion publique à Limoges. Il venait, à l'invitation du Comité international contre la répression et la défense des droits syndicaux et politiques (CICR), parler de la répression antisyndicale en Guadeloupe, suite au mouvement social contre la vie chère de 2009 d'abord. Ensuite pour parler de la non application et du non respect de l'accord Bino, qui avait mis fin à la crise sociale. Cet accord prévoyait, à partir de mars dernier, le versement d'une prime de 200 euros par les entreprises.

 

Or, comme l'a indiqué Elie Domota, «la CGPME et le Medef ne veulent pas prendre cette prime en charge, et les autorités laissent faire. Le protocole d'accord prévoyait que ces 200 euros étaient pen- dant 3 ans pris en charge par l'Etat et les collectivités, puis par les entreprises. L'accord a été signé en présence du préfet et de quatre directeurs du travail. Nous leur avons écrit pour dénoncer cette situation, mais ils n'ont pas répondu».

Alors depuis le 10 mai, à l'appel du LKP, 3000 salariés de 100 entreprises, sont en grève générale illimitée. «La seule réponse de l'Etat : la répression en nous envoyant des gendarmes venus de métropole. Dix-sept de nos camarades sont poursuivis pour homicide involontaire, après qu'un jeune motard de 20 ans se fut tué dans un accident de la circulation. D'autres ont été poursuivis pour avoir refusé des tests ADN, puis condamnés à verser une amende de 1000 euros ! Nous demandons l'arrêt de tous les procès contre des syndicalistes pour des actes relevant de leurs mandats syndicaux et la levée de toutes les sanctions. Nous allons écrire, en ce sens, à la ministre de la Justice.»

Bien d'autres sujets ont été évoqués, comme la préparation de la réforme territoriale, «la Guadeloupe est le laboratoire de cette réforme et l'est aussi pour l'éradication de tous les acquis sociaux»

 

 

FATIMA AZZOUG,

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans syndicats
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".