Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 18:30

 L'histoire est incroyable, et pourtant elle est bien réelle. Ça se passe à Hénin-Beaumont, où le FN vient de ressortir du placard ces vieilles méthodes fascisantes, celles du discrédit et de la manipulation, en faisant diffuser ouvertement un tract présentant l'effigie de Mélenchon agrémenté d'un texte de soutien éctrit en arabe (approximatif). Laissant entendre que les musulmans du coin voteraient en masse pour lui. Outre le fait que ce torchon s'inscrit parfaitement dans la réthorique de Marine Le Pen pour qui tous les arabes et tous les noirs votent à gauche, étant tous bien sûr des "étrangers", quand ils ne sont pas "terroristes", selon ses délires entretenus depuis toujours par son père, cette distribution à quelques jours du scutin risque de coûter très cher à la blonde égérie des racistes patentés. Des plaques d'immatriculations de voitures d'où sortaient les tracts mènent en effet tout droit au FN national (elles sont du département 92, des Hauts de Seine)... c'est donc l'inégibilité qui pend au nez, depuis hier, de Marine le Pen, pas moins. Pour ceux qui pensaient que le FN de la fille aurait abandonné les méthodes antidémocratiques du père, c'est râpé. Le FN, simplement repeint, est bien resté le même au fond. Ne sachant pas s'opposer, il cheche à biaiser, contouner sinon tricher en cherchant par des procédés grossiers à tromper les électeurs d'Hénin-Beaumont. C'est bien une méthode fascisante en effet. Celui d'un parti qui n'a changé que de façade, mais qui véhicule toujours les mêmes idées, où le néo-nazisme n'est jamais très loin.

Le FN n'en aurait donc pas terminé avec ses vieilles habitudes. Pas vraiment, en effet : hier, on apprenait qu'une bonne paire de candidats aux législatives avaient un jou où l'autre dans leur vie fricoté soit avec le néo-nazisme, soit franchement avec l'idéologie nazie, soit avec les illuminés ou les islamophobes réclamant "l'éradication" des musulmans du pays. C'est le Canard Enchaîné de ce mercredi qui en a dressé la liste. Ainsi dans l'Yonne, le médecin Jacques Kotoujansky, qui s'est fait le chantre de Faurisson. Il ne fait pas que d'être partisan de Meyssan, il nie aussi l'existence des chambres à gaz, comme l'a révélé la la journaliste Claire Checcaglini. L'homme s'est infiltré ici, chez Agoravox, l'air de rien, venant poster à propos du 11 septembre sans attirer l'attention sur ses délires négationnistes :

Une réunion où figurait également en vrac André Gandillon, le rédacteur en chef de Militant, une revue phare de la mémoire du nationalisme français, avec l’Œuvre Française, qui organise à ses heures perdues des commémorations à la mémoire de Brasillach ou deFrançois Duprat, ou Jérôme Bourbon, rédac chef de Minute, opposant à Marine le Pen, qui a produit des textes antisémites d'Hervé Ryssen et dont on a aussi un pékin représentatif ici sur Agoravox en la personne de Grégoire Duhamel, qui s'est bien gardé aussi ici de nous parler de son (long) passé à la rédaction de Minute, Le Duhamel qui avait fait tout un plat ici du déjeuner de Hollande avec BHL, une info malveillante comme avait dit Arrêt sur Images, c'est le cas de le dire, une info martelée par tous les sites d'extrême droite, tels 24heures actu ou celui de Reddeker ou l'ineffable Grumberg.

Mais encore Pierre Vial, ancien du GRECE (Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne ) Guillaume Faye, celui dont les écrits ont inspiré le mentor de Breivik, ou encore Jean-Yves Le Gallou, de tous les combats d'arrière-garde fascisants, et-Serge Ayoub, monsieur muscle du mouvement, ancien skinhead reconverti en poète tant admiré par Tasin de Riposte Laïque, roi des gros bras et de la "troisième voie" avec l'animateur de la Vlaams Huis, dans le Nord de la France.

Ou encore Rémi Carillon, dans les Hauts de Seine, qui appelait en 2010 à une "guerre civile" en France pour se débarrasser des musulmans, en prônant dans un tract "l'éradication de l'islam de notre pays", ou encore Marie-Christine Arrnautu ou Jérôme Bourdet, qui lors d'une réunion des militants des Hauts de Seine (toujours le même endroit) ont posté sur Facebook des commentaires tels que "Faurisson a raison" ou "prochain film de Spielberg : 6 millions d'impostures". Lors de la fameuse réunion des militants des Hauts de Seine (d'où vient la voiture aux tracts anti-Melenchon) on trouvait Roland Hélie, qui, avec Robert Spieler, a lancé la maison d’édition "Semis Diffusion", avec Anne Kling. A la soirée d'inauguratio, on pouvait y apercevoir Pierre Sidos dédicacer son DVD... dans la collection, un DVD intitulé "Images du fascisme", au cas où les nostalgiques auraient oublié Hitler et Mussolini...

Ou encore Christian Bouchet, qui en Loire Atlantique se dit proche d'Horst Malher (*), un négationniste encore, sans oublier Stéphane Poncet, auteur de caricatures xénophobes mis officiellement à l'écart par Marine en personne et candidat quand même... ou le plus beau du jour, Bryan Puireux... un militant qui avait été candidat du FN dans la Marne de 2008 à 2011 et dont on vient seulement de découvrir le dos, arborant un tatouage plus que révélateur. Dans le canton d’Ecury-sur-Coole, il avait réuni 30,35% des suffrages au second tour nous annonce la presse (les électeurs n'étant pas au courant sans doute de ce qu'il avait dans le dos !). " Le tatouage représente une patrouille de trois avions Stukas, des tanks allemands, des soldats brandissant des drapeaux à croix gammée, l'ensemble surmonté sur toute la largeur des épaules de la devise des jeunesses hitlériennes "Blut und Ehre" (Sang et honneur) écrite en lettres gothiques" précise le Figaro. A celui, là, l'exclusion du FN a été promise, parait-il... depuis qu'on a pu entrevoir le tatouage. D'autres avaient relevé de beaux cas d'espèces, tel Jean-Baptiste Cordier, candidat FN dans le canton de Soulaines dans l’Aube, en 2011, surpris en train de faire le salut nazi avec sa bandes d'amis avinés. Ou Daniel Durand-Decaudin, candidat FN aux cantonales en Moselle en 2011, un délégué CFDT lui aussi effectuant le salut nazi juste devant le panneau de la ville de Vichy. Ou encore l'ineffable Alexandre Gabriac, candidat FN à Grenoble, opposé à Marine le Pen, qui doit avoir des crampes au bras droit à force de relever la main aussi souvent... débarqué du FN pour atterrir.... au GUD !

 

Je vous en ai trouvé encore un autre, dans le Nord, celui-là sévissant sur Facebook. David Delhaie, un carreleur, qui exhibe sur le réseau social... ses biscotos, mais aussi son "9mm". Il pose carrément en compagnie de Marine le Pen, en train de tenir fièrement le livre de cette dernière. Sur son compte Facebook, il commente : "elle seule peut nous sauver de l'envahisseur islamique, aidons-là en votant, en adhérent, en militant et s'il le faut en sortant les armes à la main le poing levé. Pour ma part, le 9mm". Celui-là, on le retrouve également ailleurs en forum avec une prose (et une orthographe) toujours aussi révélateurs :

delhaie david dit :

01/05/2012 à 12 h 44 min

pourquoi montrez vous toujours des skins, avec marine le pen ect en les insultant de néo nazi ?montrer a tous le monde qu’il y a aussi les extremistes musulmans qui brule notre bible en pleine rue et en toute impunitée. moi je ne suis ni néo nazi, et surtout je n’ai rien du tout contre les juifs, ni meme israel. je suis anti islamiste car je sais de quoi je parle et arreter de raconter et d’ecrire sans savoir.

delhaie david dit :

01/05/2012 à 12 h 49 min

quand a marine le pen, elle est bien la seul a defendre notre pays,nos droits. sarko lui et tous l’ump que font ils ?????eux aussi sont des fachos comme vous savez bien le dire. j’esperes que mes 2commantaires seront publié. j’ai le droit de m’exprimer aussi. quand a prendre mes photos et mes infos, n’y a t il pas une violation de ma vie privée.

 

A signaler que les photos dont il parlait montraient des réunions de skinheads à gros biscotos et à poil ras du type Serge Ayoub... dans lequel il s'est lui-même reconnu, sans qu'on ne lui demande : partisan de la liberté d'expression totale pour balancer sa haine islamophobe, mais pas quand il s'agit de montrer à quoi il ressemble exactement, où il entonne le couplet sur la vie privée. Il poste lui-même sa photo le pistolet à la main, mais on ne devrait pas la montrer... effectuant la perpétuelle gymnastique chez les frontistes entre le paraître et l'être.

Sans oublier le cas de Nicolas Reynès, responsable du FN Jeunes Nord Pas-de-Calais et candidat aux législatives dans la 2e circonscription du Nord, découvert comme le précédent par le site libertaire efficace et antifasciste Lutte en Nord, qui lui vantait les mérites de l'usage d'un site internet "prônant l'eugénisme de la race blanche, soutenant le tueur norvégien Anders Breivik et comparant l'occupation nazie à la présence en France d'immigrés africains." avait indiqué Nord-Eclair, citant une militante, Alice Villain, qui, à découvir le site "Les Elegances", tenu par un "cyberraciste", "plusieurs fois condamné pour des propos racistes". Celle-ci, outrée, avait démissionné du FN pour rejoindre le parti de Dupont-Aignan. Reynés a été depuis évincé au FN, remplacé par une ancienne militante de Ronchin, Thérèse Lesaffre, dont le seul fait de gloire et de s'en être pris l'année dernière... au roms de la banlieue lilloise. Le site Les Elegances est dirigé par Rémi Moreno, cyber-raciste très présent et très actif sur le net qui s'occupe en même temps également du site Unite-France.com.

Moreno, dont on retrouve dans le Parisien le passage au tribunal en 2007... pour s'être pris aux atlhètes français noirs : "RÉMI MORENO semble plus à l'aise devant un clavier d'ordinateur que devant des magistrats. Cet étudiant niçois de 23 ans comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Pontoise pour « provocation à la haine raciale ». C'est son rôle d'animateur du défunt site Internet Antifrance.com (où il se faisait appeler Joachim Murat) qui l'a amené jusqu'au tribunal. Un site où il s'en prenait de façon « humoristique et potache » selon lui à plusieurs athlètes noirs. C'est d'ailleurs une plainte conjointe de Christine Arron, Eunice Barber et Leslie Djhone qui avait lancé l'enquête des gendarmes de la section de recherches de Versailles (Yvelines) au mois de mars 2005. La Fédération française d'athlétisme et celle de football étaient aussi parties civiles, car sur son site, Rémi Moreno n'épargnait pas l'équipe de France de football dans un « jeu des sept erreurs » plus que douteux avec son homologue du Cameroun... Des soupirs, des phrases alambiquées, des gesticulations trahissant une certaine nervosité, mais aussi un certain mépris, Rémi Moreno apparaît à la barre conforme à l'image qu'il a donnée aux gendarmes puis au juge d'instruction qui l'ont auditionné. Pendant l'enquête il avait en effet estimé l'aspect « ridicule » des poursuites engagées contre lui « aux frais des contribuables ». Il en sait quelque chose puisqu'il a déjà fait les frais d'une procédure à l'initiative du Mrap et d'une condamnation en 2006 pour un ancien site Internet baptisé Marcelisme.com. « Provocation à la haine raciale » A Pontoise avant-hier, face aux questions ciblées du tribunal sur les écrits fixés sur son site Internet, il ne répond jamais avec précision ou alors lâche une phrase du type : « Mon site est une caricature d'une mise en avant du modèle dominant ». Comme avocat il présentait alors Eric Delcroix, celui attitré du FN et ancien conseiller régional FN de Picardie... le défenseur ce jour-là du racisme. Celui qui fait des conférences encensées par Soral sur "Les droits de l'homme, une imposture contre la liberté de pensée et de conscience"  : il faut oser....
 
 
 

A Hénin Beaumont, il semble bien que les distributeurs d'affichettes fallacieuses aient été repérés et le numéro d'immatriculation de leur voiture relevée. Très vite, les instances dirigeantes du FN vont s'apercevoir du danger que représente cette action délibérée cherchant à nuire au concurrent principal déclaré. Tout d'abord en minimisant les faits, ou en rejectant la faute sur un groupuscule inconnu : "le FN, lui, dit ne pas être inquiet : "Porter plainte contre quoi ? C'est inattaquable", y assure-t-on. Le parti d'extrême droite se "félicite" même de la distribution du tract. "Ce sont des gens proches de nous qui l'ont fait", commente Steeve Briois, figure locale du FN, secrétaire général du parti et suppléant de Mme Le Pen aux élections législatives. Un autre cadre précise : "Ils nous ont demandé, on a dit oui.""Quel est le problème que cela soit écrit en arabe ? Il faut que Mélenchon assume ses positions en matière de droit de vote des étrangers, d'accueil des Roms et de régularisation des clandestins", ajoute M. Briois. L'homme qui tient ce propos venant, par forfanterie de se déclarer coupable de complicité de tentative de sabotage d'une élection. Est-ce une propagation de fausses nouvelles, phénomène réprimé par la loi (**) ? Chez le chef de cabinet de Marine Le Pen, Bruno Bilde, même unanimité : " Ce n'est pas nous directement qui sommes à l'origine de ce tract, mais c'est une initiative dont on se félicite, oui"... or le tract comporte une phrase écrite en arabe (dans le mauvais sens) affirmant que les "musulmans" de la région appellent à voter Mélenchon : or aucun groupe ou association de ce type n'existant, peut-il s'agir du délit de propagation de fausse nouvelle ? Le délit semble double, aucune adresse d'imprimeur ne figurant sur le tract, pas plus que la mention obligatoire "ne pas jeter sur la voie publique (***)".

Les premières déclarations du FN ayant semblé un peu trop péremptoires (nous ne l'avons pas fait, mais nous étions au courant et nous l'approuvons), l'extrême droite s'est engagée quelque temps plus tard sur sa pente favorite. Celle du mépris et de la diffamation. En laissant planer le soupçon quant aux auteurs réels ou imaginaires de ce torchon. Le soupçon ? C'est en effet la méthode préférée des fascisants, qui pratiquent la théorie du complot comme une seconde nature. Pris sur le fait, il leur faut vite en effet inventer une échappatoire. A savoir laisser au plus vite traîner l'idée que ce serait Mélenchon en personne qui aurait eu recours à un tel stratagème. C'est la facho du coin qui s'y colle, pour répandre l'idée qui sent fort mauvais. Elle, c'est Marie-Paule Darchicourt avec une prose ahurissante tournée façon 1930 (ces gens-là sont vraiment bloqués dans l'espace-temps. Attention, voilà la fourberie livrée telle quelle :  "Serait-ce Mélenchon lui-même ? Mal renseigné, aveuglé par la foultitude d'étals barbaresques à clientèle exotique sur les marchés héninois ou trompé par le nombre conséquent de commerces d'alimentation hallal, l'homme aurait surévalué le poids électoral de la population mahométane de la cité qui, - pour combien de temps encore ? - est encore largement de souche artésienne, française et européenne. D'où ce matériel de propagande qui ne réjouira que les acharnés de son conglomérat d'agités du bocal, les collabos forcenés de l'immigration-invasion nord-africaine et fera frétiller d'aise les ambigus de la bobocratie (un fort petit monde à Hénin) ; mais un matériel qui devrait surtout être contre-productif tant auprès des indécis qu' auprès des abstentionnistes patentés que les gesticulations de l'énergumène amusent parfois, d'autant qu'il est prodigue en buvettes gratuites au cours de ses rassemblements et de ses "marches populaires" Serait-ce la bourde ?". Trouver plus raciste et plus veule va s'avérer difficile, je pense. C'est signé Darchicourt, ancienne militante du FN (elle a été exclue le 28 octobre 2008) passée à la NDP (Nouvelle Droite Populaire), et proche aujourd'hui des identitaires à la Serge Ayoub. Son mari étant aujourd'hui un des pontes du NDP de Lang. Exclue avec ses collègues, rappelons-le, pour "manquement à leurs devoirs d’élus FN et pour n’avoir pas respecté leurs engagements financiers et moraux vis-à-vis du Mouvement qui les a fait élire" : en somme elle n'avait pas reversé à Jean-Marie sa quote-part une fois élue ! Il n'y a pas, ces gens-là ont toujours eu la fibre du parti... Darchicourt, vue ici à la 3ème journée nationale et identitaire de "Synthèse nationale", où l'on pouvait croiser entre autres Hilde De Lobel, la représentante du Vlaams Belang, Alberto Torresano, le dirigeant de la Phalange espagnole, Markus Wiener, le secrétaire général de Pro Köln, mais aussi Gabriel Adinolfi, co-fondateur dans les années 80 du mouvement Terza Posizione, et même ...."Goldofaf". Le "célèbre" rappeur facho, décrit ici avec beaucoup trop de mansuétude, il me semble, en 2008... dans Agoravox. Wiener, et sa la Marche pour la liberté dans les rues de Cologne, réunissant les partis identitaires européens une manifestation présentée comme étant "en faveur de la liberté d’opinion et d’expression", en fait se résumant à beugler des slogans chers à Patrice Robert sur la "race blanche" en aussi grand danger de disparition que les pingouins, selon Zemmour... Dachicourt, qui en 2010, affichait dans son blog l'auto-collant des identitaires Franc-Comtois dont le slogan était "Islam Hors d'Europe", dans le plus pur style d'Anders Breivik... elle y affirmait "nos camarades et amis du Front Comtois multiplient les initiatives de sensibilisation de nos concitoyens à l' islamisation galopante de nos Provinces, de dynamiques actions militantes dont nous avons plaisir à nous faire ici régulièrement l' écho. Les petits ruisseaux de la Résistance se rejoindront pour former les fleuves irrésistibles de la Reconquête !"

Darchicourt, membre du parti de Karl Lang, qui affiche dans sa section limousine une incroyable page sur Nuremberg, reprenant les thèses de Carlos Whitlock Porter, antisémite négationniste, un de ceux qui a influencé Breivik comme il a pu influencer Guillaume Faye (on retombe sur les mêmes !), encensé par tous les négationnistes anglo-saxons. "C'est donc peut-être bien plutôt Guillaume Faye, celui qui a collaboré à "Terre et peuple" de Pierre Vial, qui a le plus infiuencé Fjordman, et par là indirectement Breivik. En plus d'Ellul, bien sûr, déjà analysé dans l'épisode précédent" vous avais-je alors dit.

Car le hic pour la blonde fille de son père, condamné ne l'oublions pas à plusieurs reprises pour racisme et incitation à la haine raciale, c'est qu'elle a elle-même défini que l'électorat de Jean-Luc Mélenchon n'était pas minier... mais maghrébin. C'était lors de la campagne présidentielle du premier tour, et la phrase plutôt saugrenue était restée dans toutes les mémoires. "Attablée à une table de café, cette dernière a assuré devant les journalistes que "chaque fois que quelqu'un vous dit "je vais voter Mélenchon", c'est un Français d'origine algérienne", précisant ensuite "maghrébin". Elle avait déjà auparavant résumé le vote Mélenchon à un "vote bobo" et "immigré" avait-on pu lire dans L'Express. Ce qui constitue exactement le contenu du tract... à ce stade, difficile de parler de coïncidence.

La fille recycle donc mot à mot le fond de panier du père, neuf années après (c'était paru le 19 avril 2003), car lors du jugement du 25 février 2005, on avait

pu lire le même fond de pensée brunâtre : "Dans un entretien au "Monde", le président du Front national avait affirmé : "Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont". "Et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. Quand ils ne le font pas, on leur dit ’Qu’est-ce que tu as à me regarder comme ça, tu cherches la bagarre ?’. Et vous n’avez plus qu’à filer, sinon vous prenez une trempe", avait-il ajouté dans cette interview. La cour d’appel a considéré que dans les propos incriminés, Jean-Marie Le Pen, "qui oppose les ’musulmans’ aux ’Français’ , indique de manière explicite qu’une forte croissance de la communauté musulmane constitue une menace pour les Français qui seront dominés, humiliés et victimes de violences". "En dénonçant une telle menace, Jean-Marie Le Pen tend à susciter chez le lecteur un sentiment d’hostilité et de rejet à l’égard des musulmans, présentés comme dominateurs et agressifs, et provoque ainsi à la discrimination, la haine et la violence envers cette communauté", a souligné la cour. En première instance, le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné, en avril 2004, à 10 000 euros d’amende".

 

Voilà où en est la démocratie, vue par le FN, à Hénin-Beaumont. Loin d'être sûre de l'emporter, la blonde représentante a eu recours aux vieilles méthodes rodées de la pensée brunâtre : celui de la propagation de fausses nouvelles, celui de la peur de l'autre répandue : exactement les méthodes du père, et celles auxquelles on a doit ici avec un nombre saisissant d'infiltrés du FN chez Agoravox. Elle valse toujours avec les néo-nazis. A souhaiter que sa présence à cette élection soit invalidée au plus vite, avec de telles méthodes fascisantes innaccepables en démocratie. Marine le Pen a passé ses derniers mois à nous faire croire que ses vieux démons l'avaient quittée, en fait, elle vient de relâcher la même meute de loups que son père tenait plus ou moins en laisse au gré de ses élections. Le FN utilise toujours les mêmes méthodes et recrute toujours les mêmes personnes. Le racisme est leur raison d'être, les procédés fascisants leurs façons de faire, c'est pourquoi la démocratie doit leur barrer le chemin : car ils ne respectent en rien le jeu démocratique en s'appuyant sur le mensonge et sa propagation. 

(*) En mars 2009, l’ancien avocat du NPD, Horst Mahler, a été condamné en Allemagne à cinq ans et deux mois de prison pour négationnisme. Il avait déjà été condamné à six ans de prison par un autre tribunal à la fin février pour les mêmes faits. En effet, Mahler avait qualifié la Shoah de « plus énorme mensonge de l’histoire du monde », ce qui est un crime en Allemagne (heureusement).

Auparavant, il avait déjà écopé en avril 2008 de dix mois de prison pour avoir nié la Shoah et pour avoir salué d’un « Heil Hitler, Herr Friedman » un journaliste d’origine juive qui l’interviewait à la télé. Il lui avait alors matraqué que « l’extermination systématique des juifs à Auschwitz est un mensonge », et que Hitler était « le sauveur du peuple allemand, mais pas seulement du peuple allemand ».

(**) Propagation de Fausse nouvelle :

- Cf : Fausses informations*, Ordre public*, Paix publique*, Tranquillité publique*.

- Notion. On entend par diffusion de fausse nouvelle le fait de répandre dans le public une information présentée comme étant d’actualité et qui repose, soit sur un fait forgé, soit sur un fait dénaturé.

Signe Doctrine Goyet (Droit pénal spécial) : Il y a fausse nouvelle lorsqu’il y a présentation comme vrai d’un fait qui ne l’est pas, ou dénaturation complète d’un fait. Mais l’expression d’une opinion, ou la prédiction d’un fait futur ne sauraient entrer dans les prévisions de la loi.

- Exemple. « La Grande peur » , une période de troubles qui, à la veille de la Révolution, aboutit à armer la population. Taine (Les origines de la France contemporaine) : Tout à coup, vers la fin de juillet, la panique roule sur des centaines de lieues. On annonce que les brigands arrivent ; ils mettent le feu aux moissons ; ils sont à six lieues, à deux lieues ; cela est prouvé par les fuyards. Le 28 juillet, à Angoulême, vers trois heures de l’après-midi, le tocsin sonne, la générale bat, on crie aux armes, on monte des canons sur les remparts : il faut mettre la ville en défense contre 15.000 bandits qui approchent. Du haut des murs on découvre avec effroi sur la route un tourbillon de poussière… Ce n’était que le courrier qui passait, allant à Bordeaux. Le lendemain, contre les bandits toujours absents, les campagnes arrivent pour prêter main-forte. A neuf heures, dit un témoin, nous avions 40.000 hommes que nous remerciâmes. Ce qu’il y a de surprenant, ajoute le narrateur, c’est qu’à dix lieues aux environs, dans chaque paroisse, pareille émeute est arrivée, et à peu près à la même heure. Désormais chaque commune, chaque homme se pourvoit d’armes.

- Règle morale. Toute fausse nouvelle, diffusée dans le but de tromper le public, encourt bien évidemment la réprobation. Elle constitue une faute morale.

- Joly (Le crime, étude sociale) : Telle fausse nouvelle lancée ou répandue de mauvaise foi sert à dépouiller des légions de vendeurs ou d’acheteurs.

- Bouillier (Questions de morale) : Une fausse nouvelle habilement répandue... par l'indiscrétion calculée et la connivence d'une personne haut placée, suffit à faire, en quelques instants, la fortune ou la ruine d'un grand nombre. Entre les fripons d'un côté, et de l'autre la multitude des dupes, un jeu se joue où les chances ne sont pas égales, et où les mensonges par simple réticence peuvent être aussi nuisibles que les mensonges formels en parole ou par écrit

 

(***) I) Les mentions à indiquer obligatoirement sont les suivantes :

1. Le nom et l’adresse de l’imprimeur :

En vertu de l’article 3 de la loi du 29 juillet 1881, tout écrit public doit porter la mention du nom et du domicile de l’imprimeur.

Si l’imprimeur est également l’auteur de l’imprimé, il est courant de voir inscrit la mention « Imprimé par nos soins ». Cette mention n’est valable que si la personne s’identifie selon les règles décrite ci-après.

La sanction encourue est une sanction pénale — une amende de 3.750 euros.

II./ Concernant la mention « ne pas jeter sur la voie publique », qu’en est-il de son caractère obligatoire ?

Il est courant de considérer que la mention « ne pas jeter sur la voie publique » est obligatoire en vertu de l’article L. 541-10-1 du Code de l’environnement.

On trouve encore l’usage de la mention « Ce papier est recyclé » ou l’utilisation d’un pictogramme.

 

Source: Agora Vox

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".