Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:02

Un des militants de l'Union Prolétaire Antifasciste Creusoise réagit à un courrier reçu par sa fédération PCF au sujet d'une proposition de résolution sur une éventuelle participation ou pas au gouvernement Hollande.

1er document : le courrier en question.(fichier attaché en fin d'article).

2nd document: sa lettre de réponse envoyée à la Fédération Creusoise du PCF.(ci-dessous).

+ les commentaires.

 

 

                                                                                                                     Guéret, le 11 juin 2012.

 

                                                                           Camarades,

 

     Vous avez, tout comme moi, reçu une convocation à une assemblée générale le lundi 18 juin sur le sujet d'une éventuelle participation ou non de notre parti au gouvernement.

Cette convocation est politiquement et intellectuellement une imposture sinon au moins une faute.

Je m'explique :

Pourquoi attendre le lundi 18 juin au matin, c'est à dire le lendemain des résultats des législatives, pour que le Conseil National fasse une consultation des adhérents sur le sujet ?

Sinon à croire que le CN se met à faire de la « petite cuisine ». Si le lundi 18 juin le PS n'a pas de majorité absolue seul ou avec ses alliés d'EELV cela pourrait signifier que le PC marchanderait quelques postes marginaux au gouvernement social-libéral de Hollande pour faire une coalition parlementaire et notamment dans le cas où le FDG n'atteint pas le seuil des 15 députés pour avoir un groupe parlementaire . Et si le lundi 18 juin le PS obtient cette majorité absolue cela pourrait signifier que le PC ne proposerait pas de participation au gouvernement parce que pas en position.

Tout cela montre de la tartuferie de la part du CN. Dans la première option, c'est mettre à mal toute la construction du Front de Gauche au niveau national et un éventuel groupe parlementaire FDG et c'est aussi couler localement « Limousin Terre de Gauche ». Dans la seconde option, le PS sera bien trop content de ne pas avoir à compter sur nous, c'est d'ailleurs ce qu'il souhaite, et jamais il ne proposera ni n'acceptera des communistes au gouvernement. La campagne de dénigrement du PS pendant les législatives montre bien d'ailleurs que le PS souhaite à terme notre disparition.

En faite le PC continue à se croire seul plus gros et plus fort qu'il ne peut l'être avec le FDG.

Bêtise !

Je ne comprends pas qu'un tel sujet vienne à un tel moment et même qu'il se pose tout court.

Si c'est pour nous pondre selon le contexte du lundi 18 juin au matin une tambouille pareil, il fallait alors mieux faire comme EELV et rentrer dans le moule des sociaux-libéraux de suite.

Et nous aurions l'air de quoi ? Après une campagne présidentielle incisive sans tractations politiciennes et après une campagne législative où nous avons déclamer à tout vent que nous ferions bloc contre la droite au parlement (jeu parlementaire logique) mais que nous serions l'épine dans le pied des socialistes concernant le travail législatif.

Non. Le seul travail politique porteur et annonceur d'une émulation politique populaire c'est celui que nous avons entamé avec le FDG depuis 2008 et avec Limousin Terre de gauche depuis les régionales de 2010. Ne sombrons pas dans la facilité qui ferait que nous abandonnerions sur le bord de la route tous les camarades des partis qui composent le FDG ainsi que tous les citoyens qui sont venus grossir nos rangs de manière libre et indépendante.

Aussi, s'il y a bien une orientation à prendre c'est celle de généraliser sur l'ensemble du paysage politique l'expérience Limousin Terre de Gauche (PG,NPA, FASE, Alternatif,GU etc...) et d'oeuvrer pour faire émerger une force politique à la gauche du PS qui pèse afin d'offrir au peuple les solutions à la hauteur de ses attentes.

 

S.C, militant communiste.

 

 

 

Tous les commentaires

Sans être au PCF, mais en sympathisante du FDG, je suis en accord total avec cette lettre.

Je suis convaincue que le PCF perdrait toute crédibilité en participant à ce gouvernement socialiste !

Pire, il porterait un coup à la fois traître et fatal au FDG !

 


C'est lassant vos petites querelles, à la longue... Si vous pensiez plutôt à essayer de résoudre les vrais problèmes que sont, par exemple, votre déclin qui dure depuis des décennies ou pire, votre totale incompréhension de l'électorat ouvrier qui vote FN (ou qui ne vote pas du tout !). Histoire de pouvoir vous vanter de n'être pas payé uniquement pour nous sortir des salades telles que votre billet du jour...


Réponse caricaturale et facile, tout comme le vote FN.....

Si vous aviez bien lu ce billet, c'est justement le but du militant de vouloir écarter l'accessoire (la question sur la participation ou pas) afin de se concentrer sur l'essentiel (construire une force politique répondant réellement aux attentes de la population).

Mais on ne comprend que ce que l'on veut bien comprendre.....

 

 

 

Je ne crois pas que l'auteur du billet soit "payé" pour l 'écrire : qui le paierait? Ni les uns, ni les autres...Et, Adrien, le déclin du PCF me paraît dû à beaucoup de causes, en plus de ses erreurs : par exemple, les changements structurels profonds de notre société en peu d'années.

Le fractionnement des très grosses entreprises en "marques" ; dans chaque "marque", la multiplication des sous-traitants, les délocalisations (par exemple, fabrication ailleurs, montage en France) , et la disparition (apparente) de la "grosse industrie", qui n'a plus que des unités à effectifs peu nombreux . Cela, renforcé par les progrès de l'automatisation, de l'informatisation. Le développement du "secteur tertiaire", lui aussi inévitablement fractionné. La multiplication des formes de salariat, depuis les CDD ou le "stage" qui n'est pas un emploi, la "mission" qui peut être de deux ou trois heures, les CDI qui n'en sont pas, les "mutations" au sein de l'entreprise. Le fractionnement et la concentration simultanés du "secondaire" : grandes surfaces et supérettes, franchisés, "indépendants" liés à un distributeur ou à une marque, commerces traditionnels (il y en a encore quelques-uns). Le flou artistique du secteur dit "artisanal"...Les "emplois à la maison" ...La fréquence des changements d'implantations, de domicile pour les travailleurs, et tant d'autres facteurs qui concourent à une "disparition de la classe ouvrière" en faux-semblant, mais rendent plus difficile l'activité militante. Cela, en quelques décennies.

Le langage quotidien, colonisé par des mots-pièges, via médias : "culture d'entreprise", "esprit d'équipe", "valeurs communes", "partenariat social", "compétitivité", "zéro défaut", "d'excellence"(n'importe quoi peut l'être...), "le tissu social", "la sécurité", "la flexibilité", "l'innovation", et tant d'autres...ET les mots proscrits ou honnis, dans ce même langege ordinaire (par exemple, "communiste"...)

Et le spectacle envahissant toutes les activités, le "titytainment" à la hauteur d'une institution, la "sensation" recherchée, ou "l'évasion", tout cela censé équilibrer la recherche du fric par tous les m:oyens, but suprême et suprême pensée (voir la Française des jeux pour les minables, la Bourse pour les "cadors" (ou ceux qui croient l'être), la politique et les métiers "de conseil" pour les malins, etc...)

Dans ce contexte, la lettre de S.C ci-dessus, pour l'UPAC (j'ignorais tout des uns et de l'autre avant de lire le billet), me parait très méritoire, et à respecter. Le quota d'audience, bon pour les médias...et pour les citoyens politiquement incultes , à mon humble avis.


je ne suis pas adherent de l'Union Prolétaire Antifasciste Creusoise , je ne suis qu'un simple militant du PCF de la haute garonne , et je pense que ce post a tous les aspects d'un procés d'intention !

voilà plusieurs semaine que le calendrier de la consultation des militants communistes au sujet d'une  eventuelle participation au gouvernement est arreté .

De nombreuses declarations de dirigeants du PCF ont montré les grandes differences entre le programme "l'humain d'abord" et le programme du PS . F. Hollande a bien indiqué que la majorité presidentielle compterait tous ceux qui souhaitent l'application de son programme , ce qui en exclu tous ceux qui souhaite l'application du programme du FdG .

Des nombreux contacts que j'ai avec nombre de militants du PCF sur tout le territoire , il semble se  dessiner une large majorité pour une non participation au Gvmt , nous communistes qui pendant trop longtemps avons souffert du caractere dirigiste et peu democratique de la direction du PCF , ne pouvons aujourd'hui critiquer la consultation des adherents sur un sujet si important .


Cher camarade,

Je ne vois pas où tu places la nécessité d'une consultation des militants puisque de facto elle a déjà eu lieu dans toutes les sections lors des réunions préparatoires à la présidentielle et législatives et que les 2 séquences électorales ont exprimé publiquement et largement le fait de ne pas entrer au gouvernement par les communistes.

De plus, toi qui parle du caractère dirigiste dont souffrirait le PCF, tu en donnes tout à fait l'exemple en acceptant que ce soit le conseil national qui d'en haut fait une proposition de résolution au lieu de laisser chaque fédération remontée d'en bas si cette question a, tout d'abord, une importance, et , ensuite, une actualité. Or, il se trouve que ce n'est ni l'un ni l'autre et que ce qui occupe aujourd'hui les communistes "de base" est l'avenir du FDG et non pas cette consulation bidon. 

Et si il y a un procès d'intention comme tu dis, il ne vient pas de l'UPAC....

 

 

Comme Sarkozy, Hollande essaiera un débauchage. Il faut qiue le PC comprenne que le FDG c'est à la fois sa mort et sa résurrection.


Toujours cette maladie française de mettre la charrue avant les boeufs !

La participation à un gouvernement ne peut être la conséquence que d'un accord de gouvernement fondé sur un programme acceptable par les partenaires de ce qui est alors une coalition.

Les communistes semblent ne pas avoir tiré de leçon du laminage résultant de leur participation sans programme pré-établi sous Mitterrand (le programme commun n'est valable que pour les élections).

 


Totalement d'accord !

 

Source: Blog UPAC sur Médiapart
Fichier attaché Taille
img028.jpg 950.75 Ko

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".