Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 20:13

Suppression d'emplois chez PSA : " douche froide " à l'usine de Mulhouse
Les salariés jugent qu'on leur " fait porter le poids des investissements " au Brésil, en Inde, en Chine
Mulhouse Correspondant

 

Une douche froide ". Chez les salariés de l'usine PSA Peugeot Citroën de Mulhouse (Haut-Rhin), l'annonce par la direction du constructeur automobile, mercredi 26 octobre, de la suppression d'au moins 6 000 postes en Europe, a eu du mal à passer." Nous avons été surpris par l'importance du nombre de postes supprimés ", confie Michel Segura, délégué syndical CFE-CGC.

L'impact exact pour le site mulhousien de ces nouvelles mesures d'économies devrait être détaillé lors d'une réunion extraordinaire du comité central d'entreprise, mi-novembre. " On va de nouveau supprimer plusieurs centaines d'emplois intérimaires et la charge de travail va augmenter pour ceux qui restent ", déplorent, dès à présent, les syndicats, très remontés.

Pour Julien Woystin (CGT), ce plan constitue " une déclaration de guerre à l'emploi ", d'autant que le groupe PSA " se porte bien financièrement " et a pu verser 270 millions d'euros de dividendes aux actionnaires. " La crise ne peut pas tout justifier, renchérit Patrick Schorr (FO, syndicat majoritaire à Mulhouse), et surtout pas de s'attaquer aussi systématiquement aux salariés. "

Les investissements en cours en Chine, en Inde, en Russie et au Brésil inquiètent les ouvriers alsaciens. " On fait porter aux salariés le poids de ces investissements, considère Robert Calvet (CFDT). Il n'est pas garanti que les véhicules fabriqués là-bas ne viendront pas un jour concurrencer les nôtres. " PSA a annoncé, mercredi, qu'il veut produire 300 000 véhicules par an au Brésil en 2015, contre 150 000 aujourd'hui.

A Mulhouse, où PSA emploie 10 200 salariés, dont 1 800 intérimaires, pour fabriquer environ 1 500 véhicules (des Peugeot et des Citroën) par jour, l'annonce des nouvelles mesures d'austérité tombe à la fin d'une année plutôt faste : il y a eu près de 500 embauches en contrat à durée indéterminée (CDI), soit 100 de plus que prévu, grâce aux lancements simultanés des nouvelles Citroën C4 et DS4 et de la Peugeot 308.

Un audit, réalisé en septembre et dont les grandes lignes ont été divulguées par le journal L'Alsace, laisse augurer ce que pourrait être le plan de réduction des coûts sur le site mulhousien.

Ce document préconise la suppression d'une équipe sur la ligne de fabrication des Peugeot 206 + et 308, employant près de 700 salariés, dont 400 CDI. L'audit invite aussi à réaliser 16,5 millions d'euros d'économies supplémentaires en augmentant la productivité sur la partie Citroën, qui devrait passer à 43 véhicules/heure contre 42 actuellement, ainsi que dans les usines d'emboutissage et de peinture. Autre objectif : faire chuter l'absentéisme sous la barre des 5 % à l'usine de ferrage. Ces préconisations s'accompagnent de prévisions de production pour 2012, revues à la baisse. L'usine produira, à partir de juin 2012, la nouvelle Peugeot 208 qui sera lancée au début 2012 à l'usine de Poissy (Yvelines). Ce modèle devrait remplacer la 206 + en fin de vie, mais ne compensera pas tout de suite le transfert concomitant de la 308 (cinq portes) à Sochaux (Doubs).

Dans le cadre de l'accord signé avec l'allemand BMW sur le développement en commun de véhicules électriques, Mulhouse a été retenu pour la production des batteries, moteurs électroniques et générateurs. Cette nouvelle activité entraînerait la création de 250 emplois, mais à horizon 2015. En attendant, l'usine se prépare à une nouvelle cure d'amaigrissement.

Adrien Dentz


Un plan de 800 millions d'euros d'économies

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a annoncé, mercredi 26 octobre, un plan d'économies de 800 millions d'euros en 2012. Celui-ci pourrait se traduire par la suppression de près de 6 800 postes de travail, en interne et chez les sous-traitants. PSA emploie environ 167 000 salariés en Europe, dont 100 000 en France.

" Nous avons senti le vent tourner depuis l'été ", explique Philippe Varin, le président du directoire de PSA, dans un entretien aux Echos, jeudi. Il indique que si " les volumes sont en ligne avec nos prévisions, c'est-à-dire un marché européen plus ou moins stable ", les prix, eux, " ont pris une tournure à la -baisse ".

 

Le bon élève et le cancre

 

Ce n'est pas le tout d'être le bon élève de la classe sur un contrôle, encore faut-il avoir les moyens de le rester tout au long de sa scolarité. L'annonce de la suppression de plus de 6 000 postes en Europe, mercredi 26 octobre, risque d'écorner l'image citoyenne que Nicolas Sarkozy avait attribuée un peu vite à PSA Peugeot Citroën en 2010. Alors que Renault était accusé de délocaliser sans vergogne la fabrication de sa Clio en Turquie, le chef de l'Etat avait cité en exemple Philippe Varin, le président de PSA, qui, lui, parvenait à maintenir sa production en France.

Dix-huit mois plus tard, PSA est rattrapé par l'atonie du marché automobile en Europe, qui met en évidence ses coûts de production trop élevés face à des concurrents largement implantés en Europe orientale. D'où ces coupes claires.

Car en matière d'industrie automobile, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas les bons d'un côté et les méchants de l'autre, les citoyens modèles et les barbares. Il n'y a que les constructeurs qui sont compétitifs et ceux qui ne le sont pas.

Pour PSA Peugeot Citroën, l'équation est simple. Le groupe mise sur une stratégie de montée en gamme, qui doit lui permettre à terme de vendre plus cher ses modèles. Volkswagen a réussi ce virage dans les années 1990. Le problème, c'est que cela prend du temps. Or en attendant que la -stratégie porte ses fruits, PSA doit affronter une guerre des prix sans pitié sur les petites voitures.

Renault, qui fabrique sa Twingo en Slovénie, peut se permettre des ristournes. En revanche, PSA part avec un handicap sur ses prix de revient de 10 %. Philippe Varin a tenté de maintenir ses prix. En vain. Face au reflux de leurs parts de marché, Peugeot et Citroën ont été obligés de rentrer dans la guerre des prix. Résultat : la branche automobile du groupe va perdre de l'argent sur les six derniers mois de 2011.

Délocalisation ou suppression d'emplois, l'industrie automobile française doit sortir de ce dilemme mortifère. Il n'y a pas de déterminisme. Volkswagen, positionné sur les mêmes segments de marché que PSA ou Renault, arrive à produire en Allemagne, ce qui ne l'empêche pas, mois après mois, de conforter sa place de leader en Europe, tout en s'assurant des marges confortables. Le secret ? La compétitivité de l'industrie allemande. Tant que la France ne se sera pas remise à niveau, on continuera à gloser sur la " citoyenneté " des uns ou des autres.

Par Stéphane Lauer

 

Source: Réseau.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".