Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 20:00

Pauline Martineau 30 mars 2013

portraits de marxiens et marxistes toulousains / Photos Carré d'info

« Il n’est pas vain d’être marxiste », assure Alix Gavrois, 22 ans et membre du Parti communiste français. Mais en 2013, est-ce encore possible de se revendiquer marxiste ? À l’occasion de la semaine de la pensée marxiste à Toulouse, Carré d’info est allé à la rencontre de personnes influencées de (très) près ou de loin par les analyses économiques et/ou politiques de Karl Marx. 

 

Etre marxiste a-t-il encore un sens en 2013 ? Les analyses et les solutions politiques proposées par Marx il y a plus d’un siècle sont-elles dépassées ou restent-elles d’actualité dans une société globalisée et tertiarisée ?

 

Gabriel Colletis est professeur d’économie à l’université Toulouse 1. Il l’affirme, il n’est pas marxiste, loin de là. Mais, cela ne l’empêche pas de reconnaître l’intérêt des raisonnements de la pensée de Marx : « Pour moi, les principales leçons du marxisme sont, d’une part, la combinaison de toutes les sciences sociales, et, d’autre part, la profondeur historique de l’analyse ».

 

« Dépasser les contradictions du capitalisme »

 

C’est là sûrement la grande différence qui sépare les marxiens des marxistes. Les premiers utilisent la démarche intellectuelle de Marx. Les deuxièmes vont plus loin en voulant appliquer les solutions proposées par Marx à son époque.

 

« Il y a une dimension politique dans le marxisme », explique Constantin Lopez, étudiant à l’IEP de Toulouse et membre de l’Union des étudiants communistes. « Il s’agit de dépasser les contradictions du capitalisme et d’instaurer un contrôle collectif des travailleurs sur les moyens de production ». Comprenez : la mise en place de coopérative ou des nationalisations.

- Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Constantin Lopez – 21 ans- étudiant à l’IEP de Toulouse, en développement économique et coopération internationale – membre de l’Union des étudiants communistes – « Ce n’est pas aux étudiants de parler à la place des travailleurs. Ensemble, nous devons créer les conditions d’une organisation collective des travailleurs, en vue de peser politiquement » – Photo Carré d’Info, Kevin Figuier

 

« Etre marxiste aujourd’hui, c’est accepter l’existence de classes aux intérêts antagoniques, d’une lutte des classes entre les salariés et les grands groupes financiers », renchérit Alix, membre du PCF et autoentrepreneur.

 

« Etre marxiste en 2013, c’est remettre la société à l’endroit, faire en sorte que le travail redevienne un élément fondateur et fondamental de la société, via des investissements dans l’emploi, la santé, l’école, la recherche. »

 

 

Pour sa part, Bernard Marquié, adjoint au maire de Toulouse en charge de la circulation et membre du PCF, ajoute, plus nuancé : «  être marxiste, c’est remettre la société à l’endroit, faire en sorte que le travail redevienne un élément fondateur et fondamental de la société, via des investissements dans l’emploi, la santé, l’école, la recherche. »

 

« Je ne suis pas un intégriste de Marx »

 

 

Mais attention, il ne s’agit pas de prendre au pied de la lettre les idées de Marx, objecte Constantin Lopez. « Je ne suis pas un intégriste de Marx. Il faut prendre acte des évolutions de la société, mais ne pas non plus abandonner l’axe d’analyse marxiste parce que soi-disant, ce n’est plus à la mode. C’est une démarche intellectuelle. On cesse d’être marxiste quand on devient dogmatique ».

 

Un regain du marxisme ?

Aujourd’hui, est-ce si évident de se revendiquer marxiste ? « Les gens assimilent le marxisme à ce qui s’est passé dans les pays socialistes (pays d’Europe de l’Est NDLR). Dans les années 50-60, on s’est identifié à ça. C’était une erreur. Car dans ces pays, le marxisme n’a jamais été mis en œuvre », affirme Bernard Marquié.

 

Mais les marxistes toulousains rencontrés par Carré d’info sont déterminés et ont espoir en « l’avènement d’une société meilleure », selon les termes d’Alix Gavrois. « Je ne me sens pas isolé. Il y a un vrai regain du communisme et du marxisme. A Toulouse, en 2008, nous étions 20 jeunes. Aujourd’hui, nous sommes plus de 200. Si tu perds espoir, pourquoi lutter ? ».

Alix, militant communiste à Toulouse - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Alix Gavrois – 22 ans – militant communiste à Toulouse – autoentrepreneur dans les parfums et les cosmétiques bio – « Je voudrais arriver à faire en sorte que le commun soit privilégié plutôt que l’intérêt personnel  » – Photo Carré d’Info, Kevin Figuier

 

Bernard Marquié, lui, tempère: « Parfois, on se dit qu’on ne va pas y arriver, surtout quand on a 65 ans, comme moi. Mais c’est ce qui fait la force du mouvement. Aujourd’hui, c’est l’enfer. Il y a une véritable récession sociale. La question est : est-ce qu’on la supporte, est-ce qu’on la combat ? »

 

Source: Carré d'Info

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".