Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 12:22

Le maire de Montbéliard s’est joint à la centaine de manifestants des partis, syndicats et associations de gauche, qui ont participé à un pique-nique organisé devant la cité judiciaire de Montbéliard, hier, entre 12 h et 14 h contre les idées du groupuscule d’extrême droite « Front Comtois ». Photo José Gonzalvez

Le maire de Montbéliard s’est joint à la centaine de manifestants des partis, syndicats et associations de gauche, qui ont participé à un pique-nique organisé devant la cité judiciaire de Montbéliard, hier, entre 12 h et 14 h contre les idées du groupuscule d’extrême droite « Front Comtois ». Photo José Gonzalvez

Le procès du président du groupuscule d’extrême droite « Front comtois » a été reporté au grand dam du collectif qui l’avait assigné en justice pour y répondre de haine et incitation à la discrimination raciale, hier, à Montbéliard.

Déplorant l’absence et du prévenu, Gaëtan Perret, président du Front comtois, et de son avocat parisien, M e André Chami, du collectif d’associations, syndicats et partis de gauche qui ont assigné le groupuscule d’extrême droite devant le tribunal correctionnel de Montbéliard, n’a pas caché que « le procès aurait pu se tenir ». Mais il a donné acte au président Alain Troilo et à la procureure de la République, Thérèse Brunisso, du renvoi de ce dossier à la date du jeudi 8 décembre, à 9 h.

« Nous sommes là pour montrer au Front comtois et aux identitaires de l’extrême droite qu’à Montbéliard, on ne peut pas accepter la diffusion d’idées et de slogans racistes. On sera toujours là pour montrer notre refus. Ce sont des gens dangereux, qui développent des idées dangereuses. Nous sommes là à visage découvert, pas eux. Nous serons là le 8 décembre et, je l’espère, encore plus nombreux », a déclaré Nadia Barznica, secrétaire de la FSU, à l’issue de l’audience confirmant le renvoi du procès. Un renvoi qui était connu et annoncé depuis deux jours mais qui n’a pas dissuadé le front constitué contre le Front comtois d’organiser un « pique-nique solidaire » devant la cité judiciaire de Montbéliard, hier à midi.

Une centaine de militants et d’élus locaux, certains arborant leur écharpe tricolore, se sont retrouvés autour du brasero alimenté par Pascal Tozzi, leader cégétiste d’EDrF.

Le maire, Jacques Hélias, accompagné de quelques conseillers -Aurélie Lollier, Lionel Manière, Éric Lançon- est venu apporter son soutien aux manifestants. « Dorénavant, ce groupuscule n’aura plus aucune salle à Montbéliard. Et c’est au ministère de l’Intérieur d’interdire ce mouvement qui rebondit sur le désespoir des gens, surtout dans les quartiers populaires. Il faut que les citoyens fassent attention à ce que le vote protestataire ne profite ni au Front national, ni au Front comtois », estime le premier magistrat montbéliardais à qui certains faisaient grief d’avoir accordé une salle associative à ce groupe en janvier dernier.

« Je n’avais pas le droit de refuser. Mais leur réunion ayant entraîné un trouble à l’ordre public, je suis fondé depuis à leur refuser une salle », explique Jacques Hélias.

Plus catégorique, ce salarié de PMTC, qui se prénomme Jacques lui aussi : « Il faut leur interdire de s’exprimer », estime cet ouvrier fraiseur, militant du Front de Gauche, qui a été candidat, à Pont-de-Roide, lors des dernières élections cantonales. « Moi, je dis qu’il faut interdire ces groupes néonazis et fascistes, qui nous rappellent de sinistres épisodes de notre Histoire », affirme le métallo, qui rapporte tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Source : le 09/09/2011 à 05:00 par José Gonzalvez

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".