Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 19:26

 Des milliers d'"indignés" de Wall Street, protestant
contre les inégalités économiques, ont rallié mercredi le coeur de la
capitale financière des Etats-Unis, alors que des infirmiers, des
travailleurs intérimaires et des syndicalistes ont gonflé leurs rangs.
"Occupons Wall Street tous les jours, toute la semaine",
scandaient les manifestants qui étaient 5000 selon des sources
policières, et jusqu'à 12.000 selon des sources syndicales.

"Mettez fin aux guerres, taxez les riches", ajoutaient les
protestataires massés sur Foley square, siège de plusieurs tribunaux
new-yorkais. Ils n'avaient jamais été aussi nombreux depuis le début
de la mobilisation le mois dernier par le collectif "Occupons Wall
Street".


Des dizaines de protestataires ont toutefois été arrêtés à
New York, principalement après des échauffourées avec la police.

Le réalisateur Michael Moore était au milieu de la foule à
New York. "Partout où vous allez dans ce pays, vous voyez le mouvement
Occupy Wall Street", explique-t-il.

"Lors des premiers jours, les gens critiquaient (le
mouvement), disant que ce n'était qu'une bande de hippies. Mais
l'Américain moyen qui a perdu sa protection médicale, qui est sur le
point de perdre son boulot, dont la maison est en forclusion, peut
être tenté de joindre le mouvement", a estimé Michael Moore.

Les contestataires protestent notamment contre le plan de
sauvetage dont a bénéficié Wall Street en 2008, qui a permis aux
banques américaines d'enregistrer des profits considérables, alors que
l'Américain moyen affrontait le chômage, recevant peu de soutiens de
Washington.

Depuis le rassemblement initial du 17 septembre, les
"indignés" de Wall Street continuent de convaincre des Américains et
leur mouvement a trouvé des partisans à Baltimore, Los Angeles,
Philadelphie, Tampa ou encore Saint Louis.


"Je suis une mère. Je veux un meilleur monde pour mes
enfants", indique Lisa Clapier, âgée de 46 ans et productrice en
Californie, qui a rejoint les protestataires à Los Angeles.

A Seattle, où les protestataires ont monté des tentes dans
un parc de la ville, une vingtaine de personnes ont été arrêtées pour
avoir empêché les policiers de défaire leur camp.

"Les flics font leur boulot, et nous allons les laisser
faire leur boulot. Mais nous reviendrons et nous occuperons à nouveau
le parc", promet Michael Trimarco, charpentier de 39 ans actuellement
au chômage.

A San Francisco, une foule estimée à plusieurs centaines
de personnes a défilé dans le quartier financier, scandant "Join our
ranks, stop the banks" (rejoignez nos rangs, arrêtez les banques).

"Ce n'est que le début du mouvement" promet Sidney
Gillette, infirmière à Oakland.


Jeudi, un rassemblement est prévu dans la capitale
fédérale, Washington.

Les syndicats rallient le mouvement de contestation

Pour la première fois, des organisations syndicales
s'étaient jointes au mouvement, groupes d'infirmières, d'enseignants,
ou de personnels du transport notamment.

"Nous sommes les indignés de New York, les indignés de
l'Amérique, les indignés du monde", a lancé Hector Figueroa, du
Syndicat des employés des services (SEU), en écho au mouvement de
protestation qui s'est emparé ces derniers mois de plusieurs pays
européens.

Sarah, une secrétaire qui refuse de donner son nom, a pris
deux jours de congé pour être là. Et ce soir, elle dormira par
solidarité au square Zuccotti, où campent depuis trois semaines les
indignés d'"Occupons Wall Street".

"J'ai 34 ans, dit-elle. Je travaille et je n'ai rien. Pas
d'économies. Pas de maison. Et pourtant j'ai fait des études. Pour
notre génération, plus rien ne semble possible", ajoute-t-elle en
dénonçant les profits des grandes entreprises et en montrant sa
modeste pancarte "Quelque chose ne va pas". Elle se dit déçue par le
président Obama, qui "a fait trop de compromis". Il faut qu'il
"reconnaisse ce qui se passe ici" ajoute-t-elle.

Le soutien des syndicats la ravit. "Je suis
reconnaissante, ils renforcent le mouvement", dit-elle.



Plus loin dans la foule, Jose Martin, 29 ans, qui se dit
"militant anticapitaliste", "chômeur ou sous-employé selon les mois",
se réjouit aussi du succès de la manifestation. Il a dormi plusieurs
fois au square Zuccotti. "Au début j'étais très sceptique", dit-il.
"Ils n'avaient pas d'idéologie, pas d'agenda, ils étaient désorganisés
et ne demandaient rien. Mais il y a une vraie énergie", ajoute-t-il,
en voulant croire que ce n'est qu'un début.

"Ils parlent pour la vaste majorité des Américains
frustrés par les banquiers et les courtiers qui en ont profité, sur le
dos de ceux qui travaillent dur", a déclaré mercredi Larry Hanley,
président du syndicat des transports "Amalgamated Transit Union", qui
compte quelque 20.000 membres dans la région de New York.



Al Manar 

 

Source: Front Syndical de Classe. 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans syndicats
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".