Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 18:25

Le groupe russe d'art contestataire "Voina" a affirmé hier avoir brûlé un camion de police le soir du nouvel an en "l'Honneur des prisonniers politiques". Les autorités ont confirmé qu'il y a bien eu un véhicule incendié sans dévoiler sur l'enquête qui est en cours.

Ce groupe anarchiste n'en est pas à son premier coup d'essai réussi.

Petit historique :

Voïna

 

 

Extrêmes, les performances du groupe ont mis en rogne le pouvoir central, et pour cause: dans un pays où le rigide gouverne, cette bande de fêlés a semé un sacré merdier.

Il serait hasardeux de retracer ici l’intégralité des actions de Voïna, vous en trouverez de nombreux extraits et détails ici .

Cela dit, on ne peut résister à l’envie de vous en décrire quelques unes.

Avant tout, deux mots d’explications. Voïna a été fondé en 2007 par des étudiants en philo moscovites. Anarchistes, anti-flics, anti-Kremlin, ils se lancent rapidement dans une série de happenings tous plus dingues les uns que les autres, avec à l’esprit la ferme intention de déranger.

Leur premier “gros coup” a lieu en 2008. Alors que Medvedev s’apprête à prendre les rênes du pays, Voïna se rend au Musée de la Biologie de Moscou. Dans la salle “Métabolisme et énergie des organismes”, huit d’entre eux se dépoilent et commencent tout bonnement à copuler. Derrière eux, une banderole annonce “Baise pour l’héritier, Petit Ours“, un jeu-de-mots pas facile à traduire. On va tout de même essayer: l’ours en question n’est autre que Medvedev, dont le patronyme est un dérivé du mot medved, soit “ours” en russe.

L’idée était de dénoncer la situation de la Russie en période électorale. Le blogger et performer Alexeï Plutser-Sarno, qui a participé au happening, l’explique ainsi: “Notre but n’est pas nécessairement de n’être que des provocateurs radicaux. Notre but, c’est d’être honnête et de dire ce que nous pensons. Nous pensons que le gouvernement baise les gens, et que les gens aiment ça“.

 

Très exposée – et critiquée – médiatiquement, cette action a valu à Voïna ses premiers ennuis. Ce qui n’a en rien changé son objectif: taper le plus possible là où ça fait mal, si possible de la façon la plus spectaculaire qu’il soit. C’est ainsi qu’ils ont pendu symboliquement des activistes LGBT et des travailleurs immigrés, afin de “célébrer l’action de Yuri Luzhkov“, maire de Moscou et xénophobe/homophobe notoire.

C’est également ce qui les a poussé à saluer l’élection de Medvedev en allant lancer du gâteau et du thé à la gueule des flics des commissariats de Moscou. Ou encore à dessiner, en quelques secondes, un pénis géant sur un pont-levant de Saint-Petersbourg, juste en face des locaux du FSB, l’ex-KGB.

L’idée est toute bête, mais son exécution est impressionnante de maîtrise:

 

Malheureusement pour Voïna, le spectre de la dictature, dont la Russie n’a jamais réussi à se débarrasser totalement, a fini par se rappeler à son bon souvenir. Le 15 novembre dernier, la police débarque dans l’appartement que squatte le groupe et embarque deux de ses leaders. Bon, même si les policiers ont, sur le coup, fait quelques vannes de mauvais goût sur le fait qu’ils allaient les emmener “dans les bois”, ils seraient apparemment bien traités et visibles par leurs camarades. Cela-dit, ils risquent jusqu’à sept ans de prison pour avoir retourné une quinzaine de bagnoles de police durant une nuit de septembre dernier.

La semaine dernière, Voïna a reçu le soutien d’un autre grand agitateur du street-art: Banksy. L’artiste a offert 80.000 £ au groupe en signe de solidarité. Il faut dire qu’il se considère lui-même comme “un vandale”.

 

 

2 autres exemples d'actions :

 

Concert Punk en plein tribunal

 

 

Phallus dessiné sur un pont maritime

 

 

 

 

Sources : Diverses.

 

 

 


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".