Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:27

Le retour des skinheads à Lyon

Tendance. Des skinheads réapparaissent en centre-ville.

De quoi s'inquiéter ?

Doc Martens 14 ou 20 trous, jean sta press ou avec ourlet au niveau des mollets, bretelles tombantes, polo style Fred Perry ou Lonsdale, bomber ou harrington sur les épaules, cheveux coupés courts, les skins sont de retour en ville.

Depuis quelques semaines, on en voit traîner ici et là, en Presqu'Ile, vers la place des Terreaux, la place Maréchal Lyautey ou dans les rues des Pentes. Jamais en grand nombre, souvent à deux ou trois. Première réaction immédiate : les fachos s'affichent. Et là, ça fait causer. D'autant que samedi 17 mai, dans le 6e arrondissement, en marge d'un rassemblement de la fédération du Rhône du Front National pour rendre hommage à Jeanne d'Arc, des antifascistes se sont fait charger par une vingtaine de militants d'extrême droite. Résultat, un nez cassé et surtout l'angoisse d'une renaissance du mouvement skinhead, dans son acception d'extrême-droite.

Redskins et boneheads
Car si du mouvement skinhead, les médias et, corrolaire, le citoyen lambda, n'ont gardé que l'image de brutes racistes adeptes des "3B" (bière, baise, baston), la réalité veut qu'il se partage en plusieurs branches. Les redskins de gauche (communistes, libertaires, CNT...), antifascistes, les boneheads (" têtes d'os "), racistes et/ou nazis, dénommés ainsi par les premiers pour leur inintelligence, et les apolitiques, auxquels les redskins reprochent parfois leurs connivences douteuses avec la droite et ses extrêmes. Au départ, fin des années 60, les skinheads sont la réunion des blancs des quartiers prolétaires anglais issus du groupe des mods et des rude boys, immigrés antillais, notamment jamaïcains, autour de leur même goût pour la musique noire américaine et jamaïcaine. Les skins fachos ne sont arrivés que bien plus tard. La presse avec. A Lyon, les Renseignements généraux ont un " spécialiste " skinhead qui "suit de très près" le milieu, mouvance qui "fait partie des priorités". Il faut dire que la ville digère encore mal ses quelques réminiscences fascistes. En 2004, Eric Monnier, étudiant en physique et fils d'un haut fonctionnaire, s'est fait condamner à deux ans de prison avec sursis pour avoir été l'instigateur de la revue W.O.T.A.N. (Will Of the Aryan Nation), bulletin mensuel de "rééducation" du groupe nazi CHS (Charlemagne Hammer Skin*), édité à Londres. Un magasin, à deux pas de la place des Terreaux, vend d'ailleurs des tee-shirts siglés Thor Steinar, une marque allemande créée par un activiste nationaliste membre du NPD, le parti le plus radical de l'extrême-droite allemand et portée par les néonazis e.

Une vingtaine de skins nazis à Lyon
De source policière, il ne resterait, aujourd'hui, qu'une vingtaine de boneheads en ville. " Il paraîtrait même qu'il y aurait encore des concerts de Oi! (ndlr : la musique par excellence des skinheads) nazis dans des apparts et dans des caves " croit savoir Thomas, un ancien skin de gauche. Où ? S'il y a dix ans, les naziskins lyonnais avaient leur QG dans le quartier de Perrache, aujourd'hui, il semblerait qu'ils soient plus " dans l'Ouest lyonnais, où il y a une forte culture de campagne nationaliste " raconte Guillaume, auteur d'un mémoire sur l'Emergence du mouvement skinhead. Surtout, ils se cachent et, pour la très grande majorité, sont lookés plus casual. " Le crâne rasé, les bombers, c'est fini, explique un policier. Maintenant, ils sont plus passe-partout, style casquette, petit blouson cintré, baskets ". Essentiellement dans les virages (nord et sud) du stade de Gerland. La scène redskins et apolitiques, quant à elle, compte un peu moins de 100 membres, principalement sur les pentes de la Croix-Rousse et à la Guillotière, deux quartiers historiquement prolétaires. Les skins de retour en centre-ville, possible donc. Mais ce ne sont certainement pas ceux auxquels on pense.

* Charlemagne évoque le nom de la 33e division Waffen SS regroupant les Français qui endossaient l'uniforme nazi.

Source : Lyon Capitale

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".