Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 12:59

Les autorités israéliennes ont libéré 550 prisonniers palestiniens dimanche 18 décembre. Il s'agit de la seconde vague d'élargissements accordés en échange de la libération de Gilad Shalit en octobre. 505 personnes ont été envoyées à Ramallah (Cisjordanie), le reste devant aller à Gaza ou en Jordanie.

Salah Hamouri, 26 ans, a été relâché à Jérusalem-Est. Accusé d'avoir préparé l'assassinat d'Ovadia Yossef, chef spirituel du parti religieux ultra-orthodoxe Shass, il a été condamné à sept ans de prison en 2005 par un tribunal militaire. Il n'a jamais reconnu les faits, ou les intentions qui lui étaient reprochées.

La France avait demandé sa libération anticipée à Benjamin Nétanyahou, mais Ovadia Yossef s'y opposait jusqu'alors. Le 11 décembre, ce dernier a levé son veto, ouvrant la voie à son élargissement immédiat, au lieu d'une libération en mars 2012.

 

Source: Médiapart

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 19:16

  

 


Le Centre culturel algérien honorait, cette semaine, la mémoire du militant communiste et patriote algérien Fernand Iveton, guillotiné le 11 février 1957, poursuivi par la haine tenace d’un gouvernement dont le ministre de la « Justice », et donc principal décideur, s’appelait François Mitterrand. Par Alain Ruscio, historien

Son « crime » ? Avoir projeté de poser une bombe pour saboter une tuyauterie dans l’usine à gaz d’Alger. L’engin avait été programmé pour exploser à 19 h. 30, c’est-à-dire à un moment où les lieux étaient déserts. Il ne pouvait donc pas faire de victime. Il avait d’ailleurs été découvert avant l’heure et désamorcé. En temps « normal », la sanction aurait dû être de quelques années de prison. Oui, mais… la guerre d’Algérie a été une permanente anormalité dans l’histoire française et, en particulier, de la justice.

Fernand Iveton faisait partie de ces militants du Parti communiste algérien – plus nombreux que ce que veut bien dire une certaine historiographie – qui avaient épousé très tôt la cause de l’indépendance de son pays. Oui, son pays. Car Iveton, cela fut rappelé avec force lors de cette soirée, était un fils de ce peuple, un Algérien à part entière, sans formule complémentaire (du type « d’origine européenne »). Avec ses camarades Maurice Laban, Henri Maillot, Maurice Audin, Henri Alleg, bien d’autres encore, il ne se posait pas la question des « origines » de ses camarades de combat : son pays, l’Algérie, était la proie d’un système honni, le colonialisme, il fallait l’en débarrasser, c’était aussi simple que cela.

Lorsque Fernand Iveton fut arrêté, la propagande coloniale, haineuse, accentua  immédiatement ses accusations anticommunistes : elle tenait la « preuve » de la manipulation par le PCF, donc par Moscou, du mouvement patriotique algérien. Est-ce cette situation qui amena ce Parti à faire preuve de prudence et à ne pas s’engager dans la défense militante d’Iveton ? Jean-Luc Einaudi, auteur il y a vingt-cinq années d’une histoire de ce drame, maintint sa sévère analyse de cette attitude. D’autres présents, dont de nombreux anciens cadres du FLN, nuancèrent cette sévérité et rappelèrent la fraternité d’armes d’antan, malgré les divergences politiques.    

Si le contexte particulier de cette époque permet de comprendre (approuver est une autre question) cette prudence, il faut que la mémoire communiste, aujourd’hui, se réapproprie Fernand Iveton. Il fut un pur héros, mort pour son idéal. Au pied de l’échafaud, il ne baissa pas les yeux. Il embrassa ses deux compagnons d’infortune, eux aussi condamnés à mort, Mohamed Ouenouri et Mohamed Lakhnèche. Puis jeta aux yeux de ses bourreaux – et de la France colonialiste – un vibrant « Vive l’Algérie ! ».

Cette affaire reste en tout cas une tache indélébile dans l’histoire de la France contemporaine. Mais la particularité du cas Iveton ne doit pas faire oublier que le sang a été répandu à flots durant cette période : 221 autres patriotes algériens, classés, eux « musulmans », furent guillotinés, dont 44 durant la période où François Mitterrand était Garde des Sceaux.

En ces temps de réhabilitation tous azimuts du colonialisme, en ces temps où un pouvoir sarkozyste aux abois utilise le mythe Bigeard pour chasser sur les terres du Front nationali, il est bon de rappeler que ce système, né dans la violence, ne s’est perpétué que par le sang, avant de s’écrouler lamentablement.

Alain Ruscio

Source: L'Humanité

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 18:14

Deux Audois et un Gardois étaient poursuivis hier devant le tribunal correctionnel d’Alès pour des violences en réunion et en raison de l’appartenance religieuse de la victime. Les trois hommes, âgés de 19 à 29 ans au moment des faits, devaient répondre des coups portés à deux victimes lors d’une fête à Chamborigaud, le 17 juillet 2009. Ce soir-là, un groupe de skinheads est présent à la terrasse d’un restaurant lorsque l’un d’eux apostrophe d’un "bonsoir mademoiselle" une femme qui passe devant eux. Rien de bien méchant. Le mari qui marche quelques mètres en arrière avec un ami fait remarquer qu’il n’apprécie pas.

Pour la suite, les versions divergent. Selon les victimes, le skinhead aurait ensuite fait le salut hitlérien ponctué d’un "Sieg Heil". L’homme qui est d’origine juive tente alors d’expliquer toute l’horreur nazie. C’est ensuite que la situation dérape, la victime prenant des coups mais aussi son ami qui est violemment battu par trois skinheads.

Si les violences sont reconnues par les deux principaux prévenus, ceux-ci par contre nient tout caractère raciste, tout comme avoir fait un salut hitlérien. "J’ai fait un geste du bras en disant : “Dégage racaille” et rien d’autre", affirme le prévenu. Avant de regretter "d’en arriver là pour un simple bonsoir." "Si c’est un bonsoir, alors s’est la nuit de Cristal", lance Me Scheuer, en référence aux exactions nazies en 1938.

Car le contexte autour du groupe de skinheads est lourd. Des témoignages font état de confrontations à l’entrée du concert de reggae. "Et si on venait à 40 avec des battes de base-ball, est-ce qu’on va payer ?", aurait demandé l’un des skinheads au guichet. Au passage d’hommes de couleurs, ils auraient aussi chanté Saga Africa en mimant le singe.

Le passé des deux Audois ne plaide pas non plus en leur faveur. Ils ont été condamnés pour l’incendie d’une mosquée le jour anniversaire de la naissance d’Hitler. Et les deux hommes faisaient partie des Languedoc War, groupuscule d’extrême droite. Les deux Audois jurent qu’ils ne sont plus skinheads, même si ministère public et parties civiles parlent d’un habillage façon "Bisounours". Il y a aussi ces lettres, écrites en prison, 3 mois avant les faits. Il y est question de l’intérêt d’internet pour "développer notre mouvement et se faire connaître". Ou de mettre en place "des fêtes pour réunir tous les skins du sud".

La défense a réfuté tout comportement raciste lors des violences à Chamborigaud, relevant également que les incapacités des victimes étaient de 0 et 2 jours. Le tribunal a condamné les deux Audois à 3 ans de prison dont 2 avec un sursis mise à l’épreuve, sans révoquer le précédent sursis, considérant l’insertion des deux prévenus et le fait qu’ils étaient sortis de la mouvance skinhead. Le Gardois a été condamné à 18 mois avec sursis.

 

Source: Presse régionale.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:43
Un documentaire plonge dans l’entourage de Marine Le Pen

Marine Le Pen est l'objet de beaucoup d'attention médiatique en cette fin d'année 2011. Si l'on a beaucoup entendu parler du documentaire de Caroline Fourest et Fiammetta Venner "Marine Le Pen : l’héritière", diffusé jeudi 15 décembre sur France 2, un autre passionnant travail journalistique - et complémentaire avec le premier -  va être diffusé dimanche 18 décembre à 12h45 sur Canal +.

"La face cachée du nouveau Front" de Mathias Hillion et Karim Rissouli n'a pas comme objet principal Marine Le Pen. Cet excellent documentaire décrypte la stratégie du "nouveau" Front national et les divers cercles d'influence - officiels et officieux - autour de sa présidente. Ainsi se dresse en creux un portrait politique de Mme Le Pen. Le document recèle aussi quelques images jamais vues à la télé sur ses conseillers de l'ombre.

Les deux journalistes se sont d'abord intéressé à ce qu'ils nomment le "cercle du Nord". Comprendre la bande d'Hénin Beaumont - Steeve Briois, Bruno Bilde et Laurent Brice -  au centre de l'actualité à cause des soupçons de corruption qui pèsent sur la fédération PS du Pas-de-Calais et que le FN local dénonce depuis des années. On peut voir d'ailleurs, à ce propos, des images du conseil municipal d'Hénin-Beaumont où Marine Le Pen accuse avec vigueur l'ancien maire de la ville, Gérard Dallongeville, de malversations.

Mais l'équipe de Canal+ a aussi suivi le travail des équipes frontistes d'Hénin pendant plusieurs jours. Hénin-Beaumont, c'est le laboratoire du FN façon Marine Le Pen. L'expérience qu'elle veut appliquer à l'ensemble du territoire. On voit ainsi un parti qui milite au quotidien, qui travaille le terrain avec une efficacité redoutable.

Mathias Hillion et Karim Rissouli ont mené un travail de longue haleine, en suivant régulièrement les déplacements de Marine Le Pen, notamment à l'étranger. On peut ainsi voir comment s'est passé le fameux voyage américain de Marine Le Pen, sa désorganisation et son objectif caché: tisser des liens avec la communauté juive américaine. Ils montrent notamment l'envers du décor de sa rencontre avec Ron Prosor, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU qui fut le gros coup politique de Mme Le Pen lors de ce déplacement.

Mais le sel de ce documentaire de 52 minutes réside dans les images des proches que Marine Le Pen ne veut pas montrer. Il s'intéresse spécifiquement au cercle que les auteurs de ces lignes ont nommé le "GUD business" dans le "Système Le Pen" (Denoël), composé notamment d'anciens du GUD comme Frédéric Chatillon et Philippe Péninque. Concernant ce dernier, MM. Hillion et Rissouli ont exhumé une vidéo de son tractage en 2007 avec Mme Le Pen sur le marché d'Aulnay-sous-Bois. Une gageure pour ce proche de la candidate frontiste qui cultive le secret.

Autre passage extrêmement intéressant, celui sur Frédéric Chatillon. De plus en plus visible avec Marine Le Pen, on le voit dans une manifestation de soutien à Bachar-al Assad, à Paris, fin octobre, où il tombe notamment dans les bras de Ginette Skandrani, ancienne colistière de Dieudonné, exclue des Verts pour ses positions négationnistes.

L'on rappellera que M. Chatillon a lancé un site de soutien au régime syrien, Infosyrie.fr et que son entreprise, Riwal, a une antenne en Syrie... Et qu'il y cultive de nombreux réseaux (voir ici)

Juste après la séquence de la manifestation pro-Syrie, les auteurs mettent en lumière une phrase que Marine Le Pen a prononcé lors d'un débat à Milan, et qui prend dès lors, un sens particulier: "Je félicite la sagesse de la Russie et de la Chine qui ont opposé un véto (...) à des sanctions en Syrie parce que je pense qu'il y a là aussi un effet domino des pays qui risqueraient de tomber les uns après les autres".

=> "La face cachée du nouveau Front", de Mathias Hillion et Karim Rissouli. 1ere diffusion: dimanche 18 décembre à 12h45 sur Canal+.

Source: VISA

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 08:59
Le Limousin trace le sillon....

Certains parlent de Front Populaire à construire...Si le Front populaire c'est l'alliance d'hier du mouvement ouvrier avec une partie de la bourgeoisie (les radicaux de 36) c'est non !

Si par front populaire, on parle de ce mouvement de masse qui a émergé...C'est oui ...

De toutes façons il ne s'agit pas de soutenir demain un gouvernement de gauche mais de se mobiliser pour que le changement social et politique soit effectif.

Le Limousin est-elle une terre d'exception ou à l'avant garde d'un mouvement de rassemblement anti capitaliste englobant les partis et organisations se positionnement pour une alternative de rejet d'une gestion loyale du capitalisme prévue et programmée par le PS ?

L'avenir le dira ! Ce qui est clair c'est à la fois la dynamique unitaire enclenchée et à la fois la volonté de ne pas se limiter au cadre électoral.

« Législatives de 2012 - accord historique unitaire en Limousin »

Unité historique ! L'accord entre les formations du front de gauche (parti de gauche, parti communiste français) les alternatifs et le nouveau parti anticapitaliste, fondatrices de Limousin Terre de Gauche dans notre région (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne) liées par une charte et des pratiques communes depuis les Régionales de 2010 sera élargi à l'Alternative pour la Démocratie et le Socialisme pour les élections législatives de juin 2012.

"La domination sans partage du capitalisme conduit partout à l'explosion des inégalités, de la précarité, de la pauvreté, au recul de la démocratie, à la catastrophe écologique. A la botte des marchés financiers, les gouvernements européens mènent des politiques d'austérité sans précédent, exigeant des peuples des sacrifices toujours plus grands. En France, bien qu'ils s'en défendent, Sarkozy et l'UMP en sont à leur 3ème plan de rigueur et préparent la fin des 35 heures et de la sécurité sociale. Les élections législatives en 2012 en France, seront l'occasion de dire stop à cet engrenage, de rompre avec les politiques menées par les gouvernements au pouvoir ces dernières décennies.

Toute perspective d'alternance se plaçant sur le terrain de l'accompagnement et de la gestion loyale du système capitaliste, ne peut pas constituer une réponse à la hauteur des enjeux et ne représente donc pas l'alternative que nous entendons construire avec nos formations politiques respectives. Des bases significatives ont été posées à travers les expériences de "Limousin Terre de Gauche". Tel est aussi le sens de l’engagement d’ADS depuis sa création. Un grand nombre d'électrices et d'électeurs qui ne se recommandent pas tous de telle ou telle des formations partenaires ou alliées ont validé cette démarche.

Nous proposons de rompre avec toute logique d'accompagnement qui est une impasse, en imposant par le vote et les mobilisations, d'autres choix, d'autres institutions et d'autres représentant-e-s.

Depuis 2005 et la bataille "victorieuse" que nous avons menée contre le projet de Traité Constitutionnel Européen, nous nous sommes retrouvés ensemble dans les luttes et les élections. Les formations constituantes de Limousin Terre de Gauche : le Front de Gauche [Parti Communiste Français, Parti de Gauche], le Nouveau Parti Anticapitaliste, les Alternatifs et l'Alternative pour la Démocratie et le Socialisme (ADS), s'engagent à poursuivre cette dynamique de rassemblement pour les élections législatives de 2012, afin de "rendre majoritaire une alternative à la logique du système capitaliste, du libéralisme et des modèles productivistes".

L'objectif est de battre la droite, sa politique et pour cela de changer les rapports de force à gauche en faveur de la ligne de transformation sociale et écologique. A cet effet, Nos candidats seront porteurs de cette démarche.

Cette élection doit permettre de battre la droite et l'extrême droite dans les urnes. Dans le cas où elles seraient en mesure de se maintenir au deuxième tour, nous nous désisterons si nous ne sommes pas en tête de la gauche.

Nous entendons porter la voix du peuple à l'Assemblée Nationale, où nous siègerons dans le respect de nos convictions et de nos différences."

Limousin Terre de Gauche [ Front de Gauche (PG-PCF), Les Alternatifs, NPA] - ADS »

Au delà des enjeux bien définis dans ce texte, il est nécessaire de créer une dynamique sociale territoriale et de s'ancrer localement.

Aujourd'hui, alors que des millions de personnes sont sous le seuil de pauvreté, que des populations entières connaissent des difficultés sociales et économiques insupportables, il faut partout en France redonner vie et consistance aux associations locales de proximité sur les questions liées au logement, à la lutte contre les exclusions, au développement de la solidarité afin de faire œuvre d'éducation populaire.

La politique ne consiste pas à apparaître uniquement pendant les périodes électorales.

L'enjeu c'est de redonner confiance aux jeunes et aux moins jeunes qui ne votent plus et qui désespérés rejettent tout cadre organisé.

 

Jean-François Chalot

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 21:15

Le fondateur du Front comtois écope de 3000 € d’amende pour incitation à la haine raciale.

Poursuivi, jeudi dernier, devant le tribunal correctionnel de Montbéliard, pour incitation à la haine raciale, par le Collectif Anti-FA (antifasciste) du pays de Montbéliard, Gaëtan Perret, 23 ans, a été condamné à une amende de 3000 €, conformément aux réquisitions prises par Thérèse Brunisso, procureure de la République (Le Pays du vendredi 9 décembre). Le jugement rendu par la juridiction montbéliardaise condamne en outre le fondateur du groupuscule d’extrême droite Le Front comtois à verser des dommages et intérêts aux parties civiles. Les treize partis, syndicats et associations réunies au sein du collectif Anti-FA recevront 150 € chacun, augmentés de 100 € pour couvrir les frais d’avocat. Soit 3250 €, auxquels s’ajoutent 150 € de dommages et intérêts alloués à la Ville d’Hérimoncourt. L’avocat du prévenu avait demandé au tribunal de faire preuve de clémence, mettant le comportement de son client, qui avait présenté ses excuses, au crédit d’une erreur de jeunesse. « Il a fait le guignol pour respecter un certain folklore d’extrême droite » avait fait valoir le défenseur, assurant que Gaëtan Perret a démissionné depuis du Front Comtois qu’il avait fondé en septembre 2010 et qui compte une trentaine d’adhérents. Gaëtan Perret était poursuivi notamment pour avoir écrit deux textes d’affiches « Ici, c’est la Comté, pas Alger » et « Islam hors d’Europe » ainsi que pour avoir tenu des propos stigmatisant les musulmans et les étrangers d’origine maghrébine sur le site Internet du groupuscule. « Comme ça, le Front Comtois comprendra qu’en France, on ne peut pas dire et écrire n’importe quoi », s’est réjoui, hier, Nadia Barznica, de la FSU et porte-parole du Collectif à l’énoncé du jugement.

 

Source: Presse régionale.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 12:54

 

Enfin libre !

 

Au terme d’une journée très tendue, nous avons donc appris hier à 19 heures que Salah Hamouri ferait partie de la seconde vague de libération et qu’il rejoindrait sa famille à Jérusalem-Est dimanche 18 décembre après avoir subi injustement 6 ans, 9 mois et 7 jours de prison dans les geôles israéliennes.

 

Nous ferons de plus amples commentaires une fois sa sortie réalisée et qu’il sera bien chez lui. Nous partageons totalement la joie de sa famille qui va enfin pouvoir l’embrasser, depuis ce temps où aucun contact n’a eu lieu. Sans attendre nous voulons remercier toutes celles et ceux qui, par dizaines de milliers, se sont rassemblés dans leur diversité pour obtenir sa libération. C’est une certitude : sans eux, et leur mobilisation déterminée, Salah ne serait pas libéré dimanche, aussi tard que cela nous paraisse. Nous tenons à remercier vivement tout le monde qui a participé à ce résultat : personnalités, artistes, associations, organisations, notamment de jeunes, partis, « simples gens » comme on dit, les innombrables Comités de soutien qui se sont multipliés en France.

 

Dimanche Salah sera chez lui. Il va découvrir et devoir s’approprier un monde nouveau et imaginer, en prenant un temps nécessaire et mérité, une étape nouvelle de sa vie. Il va devoir se reconstruire en imaginant l’avenir au goût de liberté. Nous resterons à ses côtés. Nous voulons vous signaler sans attendre plusieurs points :

 

° Une adresse électronique a été ouverte qui lui est strictement personnelle. Vous pourrez communiquer avec lui dès lundi : salah_hamouri@hotmail.com

 

 ° Notre Comité de soutien va s’éteindre mais pas avant avoir accompli jusqu’au bout son devoir et sa mission. En particulier nous resterons disponibles pour, le temps venu, organiser sa venue en France où il a beaucoup d’amis et d’amies à remercier. Il a à nous parler aussi.

 

° Notre Comité de soutien dispose, c’est sur le site http://www.salah-hamouri.fr/souscription, la somme de 13.683, 64 euros. Nous proposons de lui envoyer à Jérusalem pour qu’il puisse disposer de quelques moyens pour se reconstruire. Nous fermerons les comptes dans un mois. Celles et ceux qui veulent abonder en ce sens peuvent donc encore le faire.  

 

° Une adresse postale est aussi disponible où lettres ou d’autres envois peuvent être effectués :

 

Salah Hamouri

Po BOX 19587

21, Nablus Road

Jerusalem 

Israel 

 

 


Le Franco-Palestinien Salah Hamouri libéré dimanche

LEMONDE.FR avec AFP | 14.12.11 | 22h10

Le Franco-Palestinien Salah Hamouri sera libéré dimanche par Israël dans le cadre de l'accord relatif à la libération du soldat israélien Gilad Shalit, a-t-on appris mercredi 14 décembre de sources officielles israéliennes. Selon la deuxième chaîne de télévision israélienne, aucun membre du Hamas ne figure sur la liste de ce second contingent de 550 détenus palestiniens libérables dimanche, publiée par les services pénitentiaires du pays.

Salah Hamouri, 26 ans, apparaît sous le numéro 524 sur la liste de 550 libérables dans le cadre d'un accord d'échange qui a permis la libération le 18 octobre du soldat israélien Gilad Shalit, également titulaire de la nationalité française. Le rabbin Ovadia Yossef, dirigeant spirituel du parti orthodoxe israélien Shass, visé selon la justice israélienne par le projet d'assassinat pour lequel Salah Hamouri a été condamné, s'était dit favorable à sa libération, lors d'une rencontre dimanche avec l'ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot.

La France réclamait que le jeune homme, qui selon l'administration pénitentiaire israélienne devait retrouver la liberté en mars, soit relâché dans le cadre de cet échange. "On a eu un coup de fil de Paris, on nous a dit, voilà, il est sur la liste", a déclaré à l'AFP la mère du détenu, Denise Hamouri. "C'est un conseiller du président [Nicolas Sarkozy] qui nous a prévenus", a-t-elle précisé, ajoutant : "M. le consul [de France à Jérusalem] aussi nous a appelés. […] Ce qui est important aussi à dire, c'est qu'il rentre à Jérusalem, à la maison."

PAS DE SANG SUR LES MAINS

Né à Jérusalem de mère française et de père palestinien, Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005 et reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire israélien de projet d'assassinat du rabbin Yossef. Condamné à sept ans de prison, il a toujours clamé son innocence.

Gilad Shalit a été libéré le 18 octobre après plus de cinq ans de détention dans la bande de Gaza dans le cadre d'un échange de prisonniers entre Israël et le mouvement islamiste Hamas. Selon l'accord conclu grâce à une médiation égyptienne, Israël a relâché un premier contingent de 477 détenus palestiniens et doit en libérer 550 autres dimanche.

Par ailleurs, un responsable israélien qui a requis l'anonymat a précisé à l'AFP qu'aucun des détenus qui seront libérés dimanche n'avait "de sang sur les mains", autrement dit pris part à des attentats anti-israéliens ayant fait des victimes. "Le choix des noms a été le fait d'Israël seul, il n'y avait pas de nécessité de négocier, car ces libérations faisaient partie de l'accord qui a été conclu avec l'Egypte", a ajouté ce responsable. Selon lui, cet accord prévoit qu'il s'agisse de prisonniers de sécurité et non pas de détenus de droit commun et "que la priorité soit accordée aux détenus du Fatah", le mouvement du président palestinien, Mahmoud Abbas.

 

Source: AFPS

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 18:14
punks-not-dead.jpg

UPAC ! Fuck charia !!

   

Plus de soixante jeunes punks, participant à un concert de rock caritatif ont été arrêtés et placés en "rééducation" par la Charia, dans la province indonésienne d'Aceh, où la loi islamique est en vigueur.

La police en charge de l'application de la charia a interpellé 64 jeunes punks, 59 hommes et cinq femmes, qui participaient samedi soir à un concert de rock destiné à lever des fonds pour des orphelins, dans la capitale provinciale Banda Aceh, dans l'extrême nord de l'île indonésienne de Sumatra. "Nous craignons que leurs actions viennent perturber l'application de la charia", a expliqué à l'AFP Illiza Sa'aduddin Djamal, maire adjoint de Banda Aceh.

Ils ont été transférés à une soixantaine de km de là, à Seulawah, où ils ont entamé mardi un stage de "rééducation" de dix jours, sous contrôle policier. La discipline est militaire, mais les préceptes purement religieux. Les jeunes hommes et femmes ont été immédiatement tondus à leur arrivée au centre de rééducation, faisant disparaître crêtes et chevelure péroxydée, avant de devoir prendre un bain "spirituel" dans un lac naturel.

Ils ont par la suite été revêtus d'habits neufs plus conformes à la charia, en lieu et place des t-shirts vantant "l'anarchie" ou un groupe de rock, puis ont été contraints de participer à une séance de prières. "Le but est de les arracher à leur comportement déviant... On doit les réhabiliter afin qu'ils aient un comportement convenable. Un traitement sévère est nécessaire", a indiqué à l'AFP le responsable provincial de la police, Iskandar Hasan.

La province d'Aceh est devenue semi-autonome en 2001 après de violentes combats entre les autorités et un mouvement séparatiste. La région a adopté une version très rigoriste de la Charia. Contrairement  au reste de l’Indonésie, plutôt modérée, c’est une province où l’adultère est condamné encore à mort par lapidation.

 

indonesian-punks-shaved-007.jpg

 

Source: L'Humanité.

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 12:53

Diffusé jeudi 15 décembre au soir sur France 2, le documentaire bourré d'archives co-réalisé par la journaliste Caroline Fourest est déjà attaqué par la présidente du Front national.


Capture du documentaire « Marine Le Pen, l'héritière » de Caroline Fourest et Fiammetta Venner, Nilaya, 2011

Elles sont détestées par les militants frontistes, peut-être autant que l'humoriste Sophia Aram, désormais placée sous protection policière. Mais Caroline Fourest et Fiammetta Venner continuent leur combat contre Marine Le Pen.

Le couple d'intellos, qui lutte depuis vingt ans pour la laïcité et contre tous les intégrismes, a signé une biographie de la présidente du Front national au printemps dernier – qui s'est bien vendue (près de 14 600 exemplaires, selon Edistat). Le FN a porté plainte pour injures et diffamations.

A la rentrée, Patricia Boutinard-Rouelle, productrice de France 2 est « venue » les chercher en leur demandant de mettre leur démonstration en images. Le documentaire « Marine Le Pen, l'histoire d'une héritière » sera diffusé, jeudi 15 décembre, sur France 2, à 23h10.

Le docu est basé sur la bio ? Le FN attaque

Le FN enrage. En juin, Marine Le Pen avait eu l'occasion de dire à Caroline Fourest ce qu'elle pensait de son livre. Elles s'étaient disputées sur un plateau de France 2. La candidate FN avait jugé le travail de Caroline Fourest « mensonger et ignoble » (brandissant un livre plein de Post-It).

Cet échange nerveux avait divisé les téléspectateurs :

  • d'un côté, ceux qui ont trouvé Fourest agressive-comme-il-faut ;
  • de l'autre, ceux qui ont jugé qu'elle avait perdu pied et ainsi fait le jeu du FN.
Caroline Fourest et Marine Le Pen dans « Des paroles et des actes », sur France 2, 2011

Le 9 décembre, quelques jours avant la diffusion du documentaire inspiré du livre, le Front national a donc contre-attaqué.

L'avocat du FN a fait délivrer par acte d'huissier à Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions, « une sommation interpellative » pour protester « à l'avance » contre la réitération des injures et diffamations qui seraient présentes dans le livre.

Au FN : « France Télévisions nous traite mal »

Au siège du FN, Wallerand de Saint-Just, avocat moustachu de Marine Le Pen nous dit : « France Télévisions nous traite mal », évoquant le cas Laurent Ruquier, qui a associé Marine Le Pen à une croix gammée.

Il explique pourquoi sa cliente attaque :

« Elle considère que c'est une façon de protéger ses électeurs et ses adhérents. Plein de livres sont sortis sur le FN, sans que nous bougions. Mais Caroline Fourest fait énormément d'erreurs et exhume des vieux ragots de coupures de presse jaunies. On sent une hostilité militante dans son livre. »

Fourest et Venner : « Le plaisir des archives »


Caroline Fourest à l'université de la Terre (Unesco) à Paris, le 2 avril 2011. (J&eacute ; r&ocirc ; me Choain/Wikimedia Commons/CC)

Caroline Fourest et Fiammetta Venner disent au contraire qu'au visionnage, on leur a fait le reproche d'être « trop objectives et trop neutres » :

« Avant notre livre, les bios qui existaient la montraient comme une victime. On avait l'impression qu'elle est juive, homosexuelle et noire. Avec le doc, on garde l'ambiance du livre : nous montrons seulement les contre-champs, les coulisses.

On s'est fait plaisir. Le plaisir des archives, c'est par exemple de trouver la photo de Marine Le Pen avec Frédéric Châtillon [ancien du Groupe union défense, GUD, ndlr]. »

Marine Le Pen danse sur du Julien Clerc


Marine et Jean-Marie Le Pen, « Marine Le Pen, l'héritière », de Caroline Fourest et Fiammetta Venner, Nilaya, 2011 (France2.fr)

En octobre, avec une documentaliste « à plein temps », elles ont fait « un énorme travail d'archives et de négociation des droits ».

Le doc débute par une bio (pas tendre) de Marine Le Pen. La voix de Caroline Fourest évoque :

  • l'attentat de la rue Poirier, « une affaire de vengeance » liée à l'héritage controversé de Hubert Lambert, selon les auteures ;
  • l'enfance dorée de Marine Le Pen, entre réceptions et domestiques ;
  • son engagement politique précoce, à l'occasion d'une manifestation pour la peine de mort ;
  • ses débuts de juriste au FN, avec un gros salaire « pour un deux-tiers temps » ;
  • son implication dans l'affaire Fernand Le Rachinel (un créancier mené en bateau par la famille Le Pen).

Dans le documentaire, on aperçoit Marine Le Pen danser sur l'air de « Mélissa, métisse d'Ibiza » de Julien Clerc, robe noire dentelle et cheveux longs. « Ça ne s'invente pas », dit Caroline Fourest.

Le procès reporté, après la présidentielle

Les réalisatrices passent ensuite à l'analyse de discours, avec l'aide de journalistes spécialistes du FN. Elles mettent en lumière les amis radicaux de Marine Le Pen.

Caroline Fourest et Fiammetta Venner s'intéressent également au mot « mondialisme » utilisé par Marine Le Pen, qui va au-delà de l'anticapitalisme, mais qui implique un refus du mélange des cultures.

Une phrase que l'on retient :

« Jean-Marie Le Pen provoquait pour exister. Marine Le Pen retient ses colères pour prendre le pouvoir. »

Caroline Fourest et Fiammetta Venner n'ont pas peur de Marine Le Pen. Elles sont certaines de gagner le premier procès, sur le livre :

« Il devait avoir lieu le 15 décembre. Ils l'ont fait déplacer au mois de juillet, pour perdre après les présidentielles. »

Wallerand de Saint-Juste évoque, indigné, « un problème d'agenda » : sa convocation au conseil régional de Picardie.

En cause, les propos d'ex-proches du FN

La plainte du FN adressée à Caroline Fourest et Fiammetta Venner, que nous avons pu consulter, relève dix-sept passages litigieux.

Ce sont souvent des moments du livre au cours desquels elles rapportent des propos d'anciens proches du FN (ceux de l'ex-épouse Pierrette Le Pen, Fernand Le Rachinel, Lorrain de Saint-Affrique ou Jean-Claude Martinez).

Caroline Fourest et Fiammetta Venner tendent un micro aux ennemis du Front (ceux qu'elles jugent fiables) sans aucun remords, et se fichent du discours officiel du parti.

« Nous n'avons pas sollicité Marine Le Pen pour le documentaire. Elle avait refusé de nous voir pour le livre et nous avait attaquées en diffamation. »

 

Source: Rue 89

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:29

Vidéos du cortège anarchiste et antifasciste à Moscou le 10 décembre. Les manifestations contre le régime de Poutine, rassemblant toutes les formes d’oppositions, les militant(e)s révolutionnaires internationalistes, anarchistes et marxistes internationalistes, ont constitué un cortège uni lors de la manifestation du 10 décembre à Moscou pour combattre à la fois Poutine et les réactionnaires nationalistes (voir ici un compte-rendu).

 

Le “bloc anarchiste et antifasciste” face aux réactionnaires nationalistes :

 


 

 

 

“Mort au capitalisme !”

 

 


 

 

 

 Slogan des anarchistes “Liberté, égalité, anarcho-communisme !”

 

 


 

 

 

Le cortège “anarchiste et antifasciste” :

 

 


 

 

 

“Les politiciens : des escrocs et des voleurs”

 

 


 

 

 

“Tous les politiciens sont des voleurs et des escrocs !”

 

 


 

 

 

L’Internationale, hymne des travailleuses et travailleurs du monde entier

 

 


 

 

 

Face aux nationalistes : “Lutte entre les classes, pas entre les peuples”

 

 


 

Source: Solidarité Ouvrière

 

 

Partager cet article
Repost0

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".