Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 22:21

Les Palestiniens : la souffrance au quotidien

Ziad Medoukh

Depuis le début de l’occupation israélienne de leurs territoires, et depuis leur déportation vers l’exil, suite à des massacres israéliens, les Palestiniens ne vivent pas une vie normale, ils souffrent, ils souffrent, ils souffrent les Palestiniens qui vivent dans les territoires palestiniens occupés en 1967, ils souffrent les Palestiniens qui vivent dans les territoires de 1948, ils souffrent les Palestiniens de l’exil.

Quand il parle de la cause palestinienne, le monde entier évoque l’occupation, la colonisation en général, mais l'aspect oublié par ce monde, c’est la vie quotidienne sous occupation et la vie quotidienne en exil pour des millions de palestiniens, une vie marquée par une souffrance permanente.

Les organisations internationales, les médias étrangers, dans leurs rapports et reportages, n’évoquent pas cette situation vécue chaque jour par les Palestiniens et ils ne décrivent pas en détails cette souffrance, à l’exception de quelques mouvements et associations de solidarité avec la Palestine, et de personnes de bonne volonté au travers d'actions concrètes ou quand elles viennent sur place pour constater l’injustice infligée à ce peuple.

La souffrance des Palestiniens, c'est tous les jours, en Palestine et en exil. Cette souffrance, cette humiliation et cette injustice accompagnent les Palestiniens dans leur vie quotidienne.

Les Palestiniens ne souffrent pas seulement des mesures quotidiennes de l’occupation israélienne, mais encore de l’arbitraire de quelques régimes arabes, qui les manipulent, eux et leur cause , pour des intérêts liés au pouvoir qu'ils veulent conserver , un pouvoir souvent déstabilisé, dans une région en plein changement.

Ils sont nombreux les exemples de cette souffrance quotidienne vécue par la population civile en Cisjordanie, dans la bande de Gaza, dans les territoires de 1948, dans les pays arabes et dans beaucoup de pays.

Cette souffrance quotidienne s’ajoute aux massacres, aux attaques, aux bombardements, aux incursions et aux menaces israéliennes qui visent tous les Palestiniens.

En Cisjordanie, tous les jours, les habitants éprouvent énormément de difficultés à aller d'une ville à l'autre à cause de centaines de cheikh-points imposés par l’armée israélienne, cheikh-points qui rendent la circulation terriblement difficile.

En général, les ouvriers, les étudiants se lèvent à 3h du matin pour arriver sur leur lieu de travail vers 8h.

Les élèves, les étudiants et les paysans palestiniens qui habitent à coté du mur de la honte construit par le gouvernement israélien en Cisjordanie, passent des heures et des heures afin de se rendre dans leurs écoles, leurs universités et leurs terres.

Les malades et les patients de Gaza meurent tous les jours car ils ne peuvent être transférés rapidement dans les hôpitaux égyptiens ou israéliens, à cause de la fermeture des frontières. Ils souffrent du manque de médicaments et de beaucoup de matériel médical.

Cette région sous blocus et considérée comme une prison à ciel ouvert, subit une punition collective par une armée qui déteste la vie et la lumière.

Depuis plus de sept ans, les Gazaouis souffrent de coupures permanentes d'électricité, ils n'ont le droit qu'à 8 heures de courant par jour, avec des conséquences graves sur leur vie.

Les enfants de Gaza sont privés de leurs droits fondamentaux, notamment celui de jouer, par manque de lieux de loisirs et de structures sportives

Les jeunes de Gaza souffrent du chômage et de manque de perspectives, ils sont des milliers à n'avoir jamais quitté la bande de Gaza.

Sur le passage de Rafah, au sud de la bande de Gaza, souvent, des dizaines de gazaouis attendent des heures et des heures afin de pouvoir voyager à l’étranger par le seul passage qui les relie à l’extérieur , et maintes fois, ils sont refoulés à cause de la fermeture de ce passage.

Sur le passage d’Iretz, au nord de la bande de Gaza, l’armée israélienne permet parfois à quelques dizaines de gazaouis de passer après des jours d’attente.

En Israël, les citoyens arabes souffrent de la discrimination et du racisme, ils sont considérés comme citoyens de seconde zone dans un Etat soi-disant démocrate, ces citoyens sont souvent contrôlés dans les aéroports israéliens et souvent mal traités.

Dans leurs centres de détention, nos prisonniers souffrent de mesures atroces et dans des conditions inhumaines.

Les fidèles musulmans et chrétiens éprouvent d'énormes difficultés à se rendre dans les lieux de culte, à Jérusalem et à Bethléem.

Sans oublier les attaques permanentes exercées tous les jours par les colons sous la protection des soldats israéliens, contre les paysans qui viennent travailler sur leurs terres confisquées par la colonisation.

Dans beaucoup de pays arabes, les Palestiniens sont les victimes de l’arbitraire des régimes qui manipulent la cause palestinienne, souvent ces Palestiniens sont maltraités et sont les premières victimes des différents événements et des changements de pouvoir dans ces pays . De plus, ces Palestiniens sont contrôlés et refoulés dans les aéroports arabes, ils peuvent être interdits d’y entrer.

Les réfugiés palestiniens de Syrie sont les premières victimes de la guerre civile qui se déroule dans ce pays.

Les réfugiés palestiniens au Liban, où les lois ne sont pas en leur faveur, vivent dans des conditions précaires et sont interdits de pratiquer plus de 60 professions.

Tant que le conflit israélo-palestinien n’est pas réglé, la souffrance des Palestiniens se poursuivra.

Et tant que l’Etat d’Israël est un Etat hors la loi, les Palestiniens vont continuer de souffrir.

Devant le silence complice de la communauté internationale officielle, devant l’indifférence du monde dit libre, et devant la non-mobilisation des organisations de défendre de droits de l’homme, la souffrance des Palestiniens continue.

Elle est une honte pour l’humanité, la vie d’humiliation et la souffrance quotidienne vécues par le peuple palestinien dans ses territoires et en exil.

Face à cette souffrance, il y a une patience au quotidien, il y a une résistance au quotidien, il y a une volonté remarquable de ces femmes et hommes courageux et déterminés, qui gardent toujours espoir d’un lendemain de liberté, de paix et de justice, ce lendemain qui mettra fin à leur souffrance.

Source : AFPS (Association France-Palestine Solidarité)

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 13:14

Suite au nouvel élan du peuple égyptien, voici ce que l'UPAC avait écrit le 12oût 2011 concernant ce "printemps" arabe (voir infra). Aussi, nous ne sommes pas surpris de ce qui se passe actuellement en Egypte. Et ce n'est surement pas fini pour d'autres pays qui ont connu un "printemps" de révolte....

L'UPAC

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 09:58
Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 21:54
Repost 0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 14:50
Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 23:10
Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 21:44
Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 13:19
Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 23:57

RASSEMBLEMENT VENDREDI 24 MAI à 10h30 HEURES
devant le tribunal de Limoges, place d'Aine

Suite à une manifestation contre l'expulsion réclamée par le Conseil régional

le 7 mai, six personnes ont été interpellées dont trois sont en procès.
Face aux militants présents lors de l'expulsion
du jardin de la ZAD (en référence à la Zone à
Défendre de Notre-Dame-des-Landes), la police a encore montré sa brutalité
disproportionnée face à des individus non violents.

Le potager urbain, ouvert depuis le 14 avril, était un espace où les
occupant/e/s rappelaient et participaient aux luttes contre : le projet de
l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à Nantes, le projet de la Ligne
à Grande Vitesse (LGV) Limoges-Poitiers ainsi que contre toute
politique d'une société mortifère prônant : le nucléaire, le gaz de
schiste, l'urbanisme capitaliste, un monde carcéral, etc.
Ce mardi 7 mai, la répression violente des agents de la force publique
et les suites données par la justice ont fait encore leurs preuves.
Rappelons que les trois accusés ont tous été blessés (plaies,
ecchymoses, côtes enfoncées) par des policiers.

La presse alors présente sur place a également subi des pressions
policières : les deux journalistes ayant été empêchées de filmer
intégralement les interpellations commises brutalement.


(Bouffe vegan gratuite : petit déjeuner, déjeuner et goûter)


Plus d'infos : zad.87@hotmail.fr et http://zad.nadir.org

zad 87

Nb:

"Incidents entre militants et policiers lors de l'expulsion du collectif Zad87 le Mardi 7 Mai"

Journalistes malmenés

Le SNJ France 3 Limousin a produit dans la soirée de mardi un communiqué pour faire savoir que ses journalistes ont été "malmenés et empêchés physiquement de travailler par la police " lors de l'évacuation. Le syndicat a rappelé que "les journalistes étaient sur la voie publique, d'où aucune loi ne peut les expulser et faisaient simplement leur travail. Nos confrères ont publié une vidéo des faits sur leur site.


Limoges, 24 Mai: rassemblement pour les camarades de la ZAD.
Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 10:48

Une manifestation a rassemblé environ 250 personnes contre la venue de Jean-Marie Le Pen ce matin, à Limoges. Le cortège a défilé, dans le calme, depuis la place de la République jusqu'à la place d'Aine, en passant par la mairie avant de se disperser. La salle Blanqui, où le président d'honneur du Front National devait se rendre à la mi-journée pour une rencontre avec les militants de Haute-Vienne, était en effet protégée par un important dispositif de sécurité. Près d'une dizaine de cars de CRS et de nombreux policiers étaient présents. Source : Journal Local "La Montagne Haute-Vienne". Nb : Les militants du FN étaient une petite centaine Salle Blanqui.

Repost 0

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".