Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antifascistes !

Recherche

Vive la CGT 1906

Parce que nous sommes attachés à l'esprit de la Charte d'Amiens de 1906 qui fonda les bases du syndicalisme révolutionnaire, parce que nous nous opposons à la dérive réformiste de notre confédération depuis les années 1970 et que nous condamnons la déviance contre-révolutionnaire de notre CGT depuis la fin des années 90, nous avons fait le choix de ne pas mettre en lien le site de la confédération ainsi que celui de l'UD de la Creuse qui ont pris le chemin d'un syndicalisme bureaucratique et élitiste.

 

- Site d' Où va la CGT ?: Clic< link

- Site des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR):Clic< link

- Site des Communistes Libertaires CGT :Clic< link

 

CGT.jpg

Archives

Limousin Terre de Gauche.

- Parti Communiste Creusois: Clic< link

 

PCF.jpg

 

- Parti de Gauche Creusois: Clic< link

 

PdG.jpg

 

- Nouveau Parti Anticapitaliste Limousin : Clic< link

 

NPA.jpg

 

- Alternatifs Limousin : Clic< link

 

alternatifs

 

- Gauche Anticapitaliste: Clic< link

 

logoGApourblog_s.jpg

 

- Limousin Terre de Gauche. (site des élus au Conseil Régional): Clic<link

 

Limousin, terre de gauche.

 

- Quotidien local "L'Echo": Clic<link

 L'Echo

 

 

 

  

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 16:50
Quand on veut lutter contre la Peste Brune, on y arrive !
Suite à l'action de la RAFI, de l'UPAC et du NPA 36, le bilan que l'on peut tirer du rassemblement identitaire est le suivant !
- alors que tout était prévu pour que ce rassemblement de fachos ait lieu dans le cadre d'un magnifique château à Lignières dans le Cher, les fafs ont du émigrer (!) dans le Loiret, dans un simple champ !
- ils ont été fichés par la police dés leur arrivée à la gare de Gien. Scan des cartes d'identité (même si cette pratique est illégale...)
- ils annonçaient plus de 400 qui devaient se réunir... et malgré de prompts renforts, ils ne furent qu'à peine 200 au port !
Il conviendrait maintenant que tous ceux qui se réclament de l'anti-fascisme réagissent et prennent leurs responsabilités lors d'un prochain rassemblement ou action d'un groupe ou l'autre de cette fachoshère en plein développement.
Ci-dessous, article de ce jour de la NR (pages France)
NO PASARAN !
NPA 36

Le Bloc identitaire se retranche dans le Loiret

19/08/2012 05:38

 

Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, à Paris en mai. Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, à Paris en mai. - (Xavier de Torres, Maxppp)

Chassés de Lignières dans le Cher, les militants identitaires ont trouvé refuge dans le Loiret, à Saint-Gondon pour y tenir, hier, leur journée nationale.


Annoncé sur tous les blogs et forums d'extrême droite cette semaine au château de Lignières, dans le Cher, le grand rassemblement national du Bloc identitaire a dû, finalement, se retrancher en urgence dans un simple champ, à Saint-Gondon, dans le Loiret. Le « sommet » de ces militants d'une extrême droite très remuante s'y est d'ailleurs déroulé hier samedi, en présence de près de 200 sympathisants. Avec, entre autres, au programme, une conférence de Joachim Véliosas, l'un des fers de lance de la pensée radicale anti-islam ou encore des « discussions » sur la « France socialiste de Hollande ». Les enfants des militants étaient eux aussi conviés à participer à la fête en suivant des initiations au tir à l'arc et au lance-pierres…

Si les militants du Bloc identitaire se sont ainsi rabattus sur cette paisible commune du Loiret, c'est tout simplement parce qu'ils ont été débusqués du château de Lignières par plusieurs associations, parmi lesquelles la Rafi, la « Résistance antifasciste », ou encore le Nouveau parti anticapitaliste de l'Indre. La commune du Cher a du coup choisi, dès la semaine dernière, d'interdire l'accès de son château à cette réunion d'été.
C'est donc Saint-Gondon qui est devenue, dès le début de la semaine, le point de chute des militants du Bloc identitaire. Le maire de cette commune a même appris la présence de ce camp par la lecture d'un article publié par nos confrères de la République du Centre. « Je croyais que c'était un camp scout », expliquait-il ainsi dans les colonnes du quotidien hier, précisant qu'il ne pouvait en rien agir puisque cette « réunion s'est tenue sur un terrain privé ».

 Surveillés par les gendarmes

En attendant, le Bloc identitaire a finalement trouvé un point de chute. Et ses militants ont toutefois été très surveillés. Notamment par les gendarmes qui les attendaient, hier, à la sortie de la gare de Gien, pour vérifier et enregistrer leur identité.
Le Bloc identitaire s'est, ces dernières années, ancré dans la région Centre. Présent dans le Cher, il l'est aussi en Indre-et-Loire et souhaite, si on s'en réfère aux blogs et forums d'extrême droite, s'implanter durablement dans l'Indre. Au début du mois, ce même groupuscule s'est fait remarquer à Vouneuil-sur-Vienne, dans la Vienne, à l'occasion d'une fête consacrée à Moussais-la-Bataille, l'endroit de la fameuse bataille de Poitiers. En cette première semaine d'août, les habitants avaient découvert dans leur boîte aux lettres un courrier accusant leur commune de « célébrer ses adversaires (NDLR : les Arabes) défaits dans un réflexe honteux et morbide d'autoflagellation ethnomasochiste ».

repères

Né sur les cendres de mouvements d'extrême droite

Proche du Front national, le Bloc identitaire ? Pour les cadres du parti de Marine Le Pen, ces militants-là ne sont pas fréquentables. Du côté du Bloc, certains militants n'hésitent pas, là aussi officiellement, à renvoyer la politesse en accusant le FN d'être un peu trop à gauche… Bref, le Bloc identitaire, sur ces blogs, forums, ou encore dans la rue lors de manifestations, ne fait pas dans la dentelle. Ses cibles idéologiques privilégiées : l'islamisation du pays, les homosexuels, l'avortement et récemment François Hollande. Le Bloc identitaire est né sur les cendres de mouvements d'extrême droite qui sévissaient au début des années 2000. A l'image d'Unité radicale, à laquelle appartenait Maxime Brunerie, l'homme qui avait tenté d'assassiner Jacques Chirac, en 2002. Les militants du Bloc écoutent du rock identitaire et se fournissent en « matériel » de propagande sur le site de lacagoule.com. Une société implantée dans le Loiret.

Jean-Yves Le Nezet

Partager cet article

Repost 0
Published by UPAC - dans politique
commenter cet article

commentaires

Non au Front National !

Camarades ,

Ne nous livrons pas aux chants des sirènes fascistes, qui sous couvert d'un discours anti-systémique bien rôdé, ne visent qu'à instaurer un régime aux relents des années 30. Ne soyons pas naifs face à ce nouvel ordre moral que veulent imposer par le mensonge et la peur les tenants de la haine et du "sang pur". Sous couvert d'une fausse expression démocratique et médiatique, le FN ne s'est jamais détaché de ce qui a construit son origine : une droite populaire qui rejette le prolétaire, une droite chrétienne qui rejette le non-croyant ou l'autre croyant, une droite corporatiste qui rejette l'union des travailleurs. Le FN a ses petits groupuscules néo-nazi dont il se défend d'être en lien publiquement mais avec qui il travaille bien tranquillement  : GUD, bloc identitaire et autres "natios".

    Et lorsque l'on se penche sur son programme politique le vernis craque : Contre la retraite par répartition et tout ce qu' a fondé le CNR de 1945 (où était-il lors des manifs de 2010 ?)  , contre les droits des salariés ( poujadiste un jour, poujadiste toujours !) etc... 

De nombreux documents démontrent l'imposture du FN. L'UPAC vous en propose deux :

- Celui du collectif communiste Prométhée dans son numéro 85, (site net : http://promcomm.wordpress.com), 5 pages.

-Celui du collectif VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), qui s'intitule "FN, le pire ennemi des salarié(e)s" et dont le lien est sur le blog, 29 pages. 

 

Ne lâchons rien ! 

Face au bras tendu du facho, levons le poing ferme du prolo !! 

 

Vêtements et accessoires skinheads et Antifas.

            Site "La Pétroleuse" : Clic<  link

 

            Site "moonstomp" : Clic<  link

 

           Site "La Boutique, Tapage Rock" : Clic<  link

 

            Site "Antifa Wear" : Clic<  link

 

          Site "Ni Dieu, Ni Maitre": Clic< link   

 

             Site "FFC Production": Clic< link

 

  Badges UPAC:

 

Modèle 25 mm

 

Badge-UPAC-GM.jpg

 

 

 

Modèle 32 mm.

 

badge-UPAC.jpg

 

 

Fabrication "FFC Production".